The End of the Third Day

Liste des groupes Doom Death Autumnal The End of the Third Day
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Autumnal
Nom de l'album The End of the Third Day
Type Album
Date de parution 17 Octobre 2014
Style MusicalDoom Death
Membres possèdant cet album3

Tracklist

1. A Tear from a Beast 09:09
2. One Step... and the Rest of Our Lives 11:47
3. The Head of the Worm 09:28
4. Man's Life Is the Wolf's Death 07:18
5. Resigned to Be Lived 10:38
6. The Storm Remains the Same 04:59
7. Don't Leave Me Now (Supertramp Cover) 07:30
8. Father's Will 10:26
Total playing time 1:11:15

Chronique @ Luthor

09 Décembre 2014

Avec humilité, intelligence et talent, Autumnal livrent l'une des meilleures surprises Doom de 2014.

L'Espagne est un pays qui a toujours bénéficié d'une vigoureuse scène Doom, paradoxalement peu connue dans le reste de l'Europe. Si des noms comme Great Coven, Eight Hands Of Kali ou Deadmask ont su se faire connaître des amateurs de Doom classique de ce côté-ci des Pyrénées, il faut par contre être un amateur plus érudit pour que des noms comme A Dream Of Poe, Evadne, Nadir, Golgotha ou Pulse Of Dawn évoquent quelque chose. Fondé sur la fin des années 90 dans le but d'imiter leurs idoles My Dying Bride, Autumnal se démarqua rapidement de ses influences pour nous sortir en 2006 un excellent album de Doom/Death mélodique avec "Grey Universe".

Puis plus rien.
Autant dire que l'annonce soudaine d'un nouvel album chez Cyclone Empire m'a fait dresser l'oreille. Et quand enfin j'ai pu me caler l'album dans les oreilles, ma première réflexion fût que ces huit années d'attente n'avaient pas été en vain. l'ouverture se fait en douceur avec un "Tears Of The Beast" qui met immédiatement les points sur les I grâce à une chose simple, mais qui manque un peu trop cruellement à la majeure partie des groupes de Doom/Death actuels : un bon gros riff, qui s'inspire de Katatonia sans jamais les singer, et évolue au fil de la chanson vers des univers mélodiques que l'on n'avait plus entendu depuis To/Die/For ou le premier album de Charon. "Tears Of The Beast" dure neuf minutes, et jamais à aucun moment l'ennui ne s'installe. Autumnal maîtirse clairement son sujet, marchant le long de la fine frontière séparant la portion la plus mélodique du Doom/Death du pur Gothic Metal à chant masculin. Et sans jamais réellement basculer ni d'un côté ni de l'autre. Du grand art de composition, magnifié par un quatuor de musiciens qui maîtrisent leur mélange à la perfection.

Avec une telle ouverture, il est évident que l'on attend beaucoup de ce qui suit au long de l'album. Et, sans jamais démériter une seconde, c'est malheureusement un cran en dessous. Javier De Pablo se révèle un chanteur inventif, capable dans un même morceau de moduler sa voix pour passer de tessitures inspirée d'Aaron Stainthorpe à d'autres plus clairement influencées par Danzig, voire même Keith (ah non, faut dire Mina aujourd'hui) Caputo. Derrière, Julio Fernandez donne sa meilleure imitation de Greg Mackintosh imitant le jeu de Robert Smith, tandis que la section rythmique Gutiérrez/De Pablo se revendique ouvertement des premiers Anathema. La sauce prends, même quand Autumnal se plait à accélérer le tempo sur "Man's Life Is The Wolf's Death", une intéressante variation dans un style de Metal mélodique typiquement finlandais convoquant les ombres d'Insomnium et To/Die/For (une fois de plus). On notera aussi une très bonne utilisation des instruments à cordes qui, comme souvent dans le style, ont pour vocation principale d'accentuer les émotions : le pari est ici gagné et, même s'ils sont parfois un peu trop mis en avant, violons et violoncelles broient le coeur de l'auditeur dans un étau de glace délicieusement mélancolique. Peut-être peut on considérer comme morceau le plus faible cette étonnante reprise de Supertramp, revisitée à la sauce Doom/Death, dans laquelle Autumnal arrive toutefois à imposer sa personnalité. Elle sonne simplement moins juste que le reste de l'album.

Reste le défaut principal de l'album : sa durée. Si l'amateur de Doom ne sera pas effrayé par un disque tutoyant les soixante-dix minutes, il faut reconnaître que par endroits cette longueur se fait un peu trop sentir. Quelques chansons auraient pu être légèrement raccourcies pour atteindre une longueur plus classique sans que le plaisir de l'écoute en soit gâché le moins du monde.

Huit ans d'attente, et à l'arrivée rien d'autre qu'un chef d'oeuvre. Tant de groupes sortent plus d'albums moyens en deux fois moins de temps, que l'on ne peut que rester rêveur devant le talent dont ont fait preuve les espagnols avec ce "The End of the Third Day". Avec humilité, intelligence et talent, Autumnal livrent l'une des meilleures surprises Doom de 2014. En espérant ne pas avoir à attendre à nouveau huit ans pour entendre parler d'eux...


5 Commentaires

3 J'aime

Partager

Luthor - 09 Décembre 2014: Je sais qu'il y a beaucoup d'amateurs d'Eye Of Solitude dans le coin, mais pour moi il n'y a pas photo que ce coup-ci c'est les espagnols qui avoinent les anglais. Toutefois, il faut quand même prendre en considération qu'il s'agit là de deux versions assez différentes du Doom/Death : Autumnal est plus mélancolique et mélodique (on est proche du Gothic Doom) qu'Eye Of Solitude, lesquels sont plus dans un style écrasant frôlant le Funeral.
growler - 09 Décembre 2014: Bon, c'est pas trop mon rayon (je préfère la boucherie-charcuterie) mais comme tu t'extasie devant cet opus, je vais jeter une oreille attentive, merci pour la chronique!!
Icare - 09 Décembre 2014: Pour le coup, je ne connais pas Autumnal, donc difficile de comparer, mais ta chro bien complète semble effectivement indiquer qu'il s'agit d'un style assez différent de celui pratiqué par Eye of Solitude! Quoi qu'il en soit, je suis pressé de me faire mon propre avis sur la question, appréciant également ces deux styles de doom, tu m'as mis l'eau à la bouche!
ebony - 09 Décembre 2014: Belle surprise de voir cette chronique sur Autumnal! Je possedes le "grey universe" qui flirtait entre gothic/doom/death incluant des ambiances mélancoliques,classiques! Merci Luthor pour ta vision précise de l'album, qui me tente beaucoup, après ce retour inattendu du groupe!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire