The Dark Side

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Darksun
Nom de l'album The Dark Side
Type Album
Date de parution 28 Septembre 2007
Labels Metal Heaven
Style MusicalPower Mélodique
Membres possèdant cet album16

Tracklist

1.
 Invocation
 01:17
2.
 The Dark Side
 04:49
3.
 A Hero Reborn
 06:01
4.
 Slaves of Fear
 06:29
5.
 Blood Brothers
 05:17
6.
 Prisoners of Fate
 04:49
7.
 Echoes of the Past
 04:26
8.
 Part I / Confrontation
 04:26
9.
 Part II / Light Between Darkness
 01:28
10.
 Part III / Agony
 02:19
11.
 Legend
 02:08

Durée totale : 43:29


Chronique @ MetalAngel

10 Septembre 2007
En 2006, Angra a mis au monde un de ses albums les plus controversés. En effet, malgré une production magistrale signée Dennis Ward et des compositions complexes, 'Aurora Consurgens' n'atteignît pas la qualité d'un 'Temple Of Shadows'. Peut-être était-ce la faute à une aura un peu trop sombre, assez inhabituelle chez les brésiliens, d'attitude plus joyeuse en temps normal, ce qui a eu pour résultat d'éloigner un grand nombre de die-hard fans, déboussolés par ce changement de cap quelque peu expérimental, comme à l'époque de 'Fireworks'.

Heureusement, pour eux, avec DarkSun, les fans d'Angra risquent de retrouver le sourire, ceci grâce au nouvel opus des espagnols, intitulé 'The Dark Side'. En effet, loin d'être une copie du groupe à Kiko Loureiro et Rafaël Bittencourt, DarkSun s'est orienté vers un speed metal progressivo-mélodique symphonique de toute beauté, possèdant de grandes similitudes avec la musique des sud-américains, le côté ethnico-folklorique en moins, principalement dûes à des ambiances diverses, naviguant entre mélodicité à la façon d'un 'Holy Land' et riffs heavy à la 'Temple of Shadows', la facette ténèbreuse étant plutôt à chercher du côté d'Evergrey, voire de Nightmare. Les orchestrations, quant à elles, font immédiatement penser à l'oeuvre des finlandais de Nightwish.

Le disque, outre l'intro narrée en latin, démarre vraiment bien avec le titre éponyme, le merveilleux "The Dark Side". Cela laisse présager du meilleur pour le reste de l'album. Et, effectivement, nous en avons la confirmation avec "A Hero Reborn", qui n'aurait vraiment pas dépareillé sur un chef d'oeuvre tel qu'un 'Oceanborn' ou un 'Temple Of Shadows', notamment à cause du son typique du jeu de cymbales ride d'Aquiles Priester. Et pourtant, les lignes de claviers nous amènent vers une conclusion surprenante : l'esprit d'Andre Matos hante ce titre de bout en bout. Notre sentiment est appuyé par la voix si particulière de Daniel Gonzalez, le vocaliste de DarkSun, similaire, sur certains passages, les plus aïgus, à celle d'Andre. Quatrième piste sur le CD, "Slaves Of Fear" est un pur morceau de heavy progressif d'une très grande classe, aux frontières de Vanden Plas et de Thy Majestie. Titres dispensables, "Blood Brothers" et "Prisoners Of Fate" font un peu tâche parmi les nombreuses perles, mais "Echoes Of The Past" est bien plus raffiné, mené à son paroxysme par un entraînant et entêtant refrain, tandis que le gros morceau de l'album, "Elegy", est une ode épique en trois parties, possédant chacune leur atmosphère personnelle, s'inspirant indirectement de leurs compatriotes de Dark Moor, eux aussi utilisateurs et créateurs de subtiles lignes de clavecin. Pour conclure sur un ton plus sage et moins enflammé, "Legend" est une ballade magnifiée par un chant tout en douceur de Daniel qui, pour l'occasion, n'est accompagné que par un clavier d'une rare douceur.

Le groupe DarkSun a su très bien digérer diverses influences pour nous offrir le meilleur. Peu de jeunes groupes réussissent dans cet exercice de style, qui s'avère être un terrain extrêmement glissant, sans devenir des clones des brésiliens, surtout avec autant de talent et une personnalité exacerbée qui dégage énormément d'énergie. DarkSun est, donc, une formation très intéressante à laquelle il serait bon de prêter attention et crédit et qu'il faut soutenir. Car DarkSun est un concurrent très sérieux d'Angra et peut même détrôner ses maîtres!

1 Commentaire

1 J'aime

Partager
Ystävälle - 12 Septembre 2007: Bonne chronique. Je ne les ai pas encore entendus sur CD, mais une new version d'Angra est toujours intéressante à découvrir. Wait and see.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire