The Astonishing Fury of Mankind

Liste des groupes Metalcore Darkness Dynamite The Astonishing Fury of Mankind
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Darkness Dynamite
Nom de l'album The Astonishing Fury of Mankind
Type Album
Date de parution 09 Juin 2009
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album31

Tracklist

1. Supernatural 03:17
2. Hell Eve Hate 02:59
3. Immersion Inner-Nation 03:54
4. $15 04:33
5. Chasing Inside 03:56
6. A Simple Taste of… 00:59
7. Vice! 03:19
8. By My Own 03:17
9. Dare I Say 02:56
10. The Everlasting Grace of Mind 03:18
11. The Astonishing Fury of Mankind 05:52
Total playing time 36:40

Acheter cet album

Darkness Dynamite


Chronique @ Arachnid

22 Juin 2009

Une tournure effrayante pour les fans de la première heure

Après avoir surfé sur la vague deathcore/metalcore emo il y a 2 ans, les Darkness Dynamite décident de changer radicalement de registre afin de ne plus être considérés comme suiveurs de mode éphémère. Pour divergences artistiques, leur chanteur-leader Eddie s'en va donc créer son propre projet Betraying The Martyrs, tandis que le reste du groupe engage le batteur de Sublime Cadaveric Decomposition (!) Junior Rodriguez pour défendre leur nouvel opus, un tout premier album via Metal Blade et enregistré par monsieur Stéphane Buriez.

Nouvelle tournure musicale donc, très très radicale pour les jeunes Parisiens. Fini les riffs mélo, les beatdowns et les "gruiks ! gruiks !", place au vieux thrash à l'ancienne, époque Pantera, Slayer, Metallica et consorts... Une tournure effrayante pour les fans de la première heure, amusante pour d'autres mais complètement jouissive pour les détracteurs de la mode mécheuse.

Alors que penser du nouveau Darkness Dynamite, de leur reconversion, de leur premier album ? Tout d'abord, un grand bravo pour avoir eu le courage de proposer  quelque chose de vraiment différent, de neuf et d'osé, dans un milieu métal français plutôt timoré. Le son est très bon, les structures bien construites et la durée convenablement dosée. Seulement voilà, même si je n’étais pas à proprement parlé un fan inconditionnelle des premières œuvres du groupe, qui ne brillaient guère par leur originalité, j'avoue que je les aimais beaucoup. Pas franchement contre la réorientation, c’est le nouveau style en lui-même que je n’aime pas, en effet pas violemment fan de thrash metal, je reste pantois à l'écoute d'un CD certes bien maitrisé mais pas franchement accrocheur, un peu répétitif et pas vraiment mémorable.

L’aspect posé et réfléchi est bien présent cette fois-ci, sans le côté délire grind comme sur des titres anciens comme "Massacre" ou metalcore vaseux sur de vieux morceaux tel "Brand New Day". Le soin apporté à l'album est donc résolument influencé par les années 80/90, époque où on ne cherchait pas forcément des riffs
ultra-techniques ou des mélodies faites pour être marquantes à tout prix. Les riffs étaient puissants et forts d'un impact immédiat sur l'auditeur, imprégnés d'un certain groove qui manque aujourd'hui à l'appel.

L'album est merveilleusement bien mixé, au son très proprement "crade" dans le sens où les Darkness Dynamite ont voulu y mettre un souffle vétuste. Stéphane Buriez a encore fait un travail étonnant. D'ailleurs, chaque titre bénéficie d'une transition amenant sans coupure à la piste suivante, ce qui a l’avantage de rendre l’album très homogène mais l’inconvénient de le rendre un peu compact et confus. Ce fait est d’autant plus souligné que les morceaux se ressemblent cruellement, dans leurs structures et dans leurs traitements. Au niveau du chant, il est certes puissant mais terriblement monotone (à l’image de "By My Own").

En ce qui concerne The Astonishing Fury of Mankind , les riffs sont assez basiques mais efficaces ; un peu comme le titre "Supernatural" qui, avec un son très volontairement crasseux, arrive à donner suffisamment de punch pour amorcer l'album, "Immersion Inner-Nation", très varié de par son petit côté punk-hardcore mêlé à des saccades et des allers-retours envolés sur fond de blasts honnêtement dévastateurs ou encore le déjà bien connu "Vice", titre très à l’image d’un Pantera old school, bien porté sur le thrash avec son excellent solo et son refrain mélodique très sympathique, chanté en chœur et qui reste dans la tête.

On ne peut également pas passer à côté de l'influence Gojira qui plane sur certains morceaux, en témoignent "Immersion Inner-Nation" (et son pont au tapping rappelant "Flying Whales" ou encore le récent "Yama's Messengers" des Landais), et également le
morceau entier "Chasing Inside", titre vraiment à part qui a néanmoins sa propre volonté de varier avec un rythme lent et atmosphérique. Reste le titre éponyme de l'album, véritable coup de cœur où la beauté du titre est flagrante.

Au final The Astonishing Fury of Mankind n’est pas mauvais en soi, mais n'arrive cependant pas à concrètement me satisfaire, la cause à un style auquel je n'adhère pas et à une certaine monotonie à l'écoute complète de l'album. Dans tous les cas, les Parisiens ont réussi leur pari.

23 Commentaires

3 J'aime

Partager

Kovalsky51 - 06 Juillet 2009: j'ai écouté les deux titres du Myspace et même si c'est pas mal branlé ca me semble un peu léger pour mériter de s'y attarder quand on sait qu'il y a des dizaines de groupes du genre bien plus compétents...

Et pour meur look j'avoue que j'ai pouffé en arrivant sur le myspace... entre le glam moisi et l'émo thrasher magique...

Le pire c'est qu'avec un nom pareil y a de fortes chances qu'ils deviennent la coqueluche des jeunes metalleux français parce que Darkness Dynamite ca fait hyper hype ^^.

TheBlackDahliaMurder - 13 Octobre 2009: Toi aussi tu es un boss à PAC-MAN ? O:

Sinon par rapport à l' album, je n'ai pas aimé du tout mais alors pas du tout même encore moins ! J' avais pourtant adoré leur 1e EP.. Quand j' ai appris la nouvelle du premier album, je m' y attendais avec impatience, mais quand j' ai entendu sur leur MySpace... A Part "Vice" qui passe... Limite ils auraient changé le nom du groupe et tout ok mais là c' est plus DD. En plus c' est Eddie qui a iventé le groupe (J'ai eu la meme réaction devant leur look)
Arachnid - 28 Décembre 2009: Wow O_o
On m'avait parlé de cette vidéo, mais j'avais immédiatement zappé. Du jamais vu sérieux, écœurant : on signe chez Metal Blade alors on se filme en train de partouzer, on prend de la coke parce que wouhou c'est ché-bran et ça coute cher et on insulte des putes (quand c'est pas le publci en concert) ! Rock'n roll !!!!

Une attitude vraiment navrante...
Fear. - 26 Janvier 2010: Du grand n'importe quoi...
La scène métal se fait effectivement polluer depuis plusieurs années à cause de ce mouvement coreux venu des Etats-Unis. La plupart des groupes a l'impression d'ajouter un nouveau son, mais au final, on tourne très vite en rond...
Et franchement changer de genre comme ça, ça reflète deux choses : le fric et la honte.

Vivement l'essor des groupes de brutal death / techniques :)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire