Sturm und Drang

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Forbidden Site
Nom de l'album Sturm und Drang
Type Album
Date de parution 1997
Style MusicalBlack Gothique
Membres possèdant cet album45

Tracklist

Re-Issue in 2019 by Those Opposed Records.
1.
 Ars Gallica
 04:35
2.
 Serenade Macabre
 09:10
3.
 Der Sieg der Finsternis
 08:17
4.
 Aurelia
 06:33
5.
 Dark Embrace
 06:26
6.
 Évanescence
 04:34
7.
 Ars Vampirica
 06:45
8.
 Renaissance Noire
 06:43
9.
 Pleurs Nocternels
 12:30
10.
 Untitled (Hidden Track)
 03:05

Durée totale : 01:08:38


Chronique @ Adhierus__Eleusis

05 Août 2005
"Sturm und Drang"
C'est peut-être un terme qui ne vous parle pas beaucoup. Pour la mise en situation, le Sturm und Drang est l'égal du siècle des Lumière français en Allemagne. Nous avions Rousseau et Chateaubriand en France. En Allemagne, il y avait Goethe et Klinger. Ce dernier créa une pièce intitulée Sturm und Drang ("Tempête et Elan" ou "Ouragan et Passion"). Il fut aussi le premier à réadapter le Faust d'origine (l'original est en fait une œuvre anonyme du 16ième siècle). Goethe le suivit par la suite, avec Schiller, pour représenter le mouvement de la passion contre l'absolutisme régnant à cette époque de l’Allemagne, prônant la supériorité des sentiments et l'exaltation des émotions.

Logiquement, c'est dans cette veine que s’inscrit le premier album de Forbidden Site. Arborant Fleur de Lys et Symbole de la Tragedia del Arte, Forbidden Site fait appel à des valeurs d'un ancien temps. Il suffit d'écouter l'introduction de l'album ("Ars Gallica") adapté d'unz œuvre de Bizet (l'Arlésienne). Elle met immédiatement l'auditeur dans le contexte de l'album et l'invite à entrer dans un spectacle.

On peut concevoir l'album comme une pièce de théâtre antique, avec le narrateur qui s'adresse directement aux spectateurs (auditeurs) et les acteurs qui jouent le jeu d'une vie désabusée mais gardent espoir de meilleures lendemains. Les acteurs s'aiment, se déchirent puis s'éteignent dans la nuit...
Ils connaissent tous les sentiments premiers de l'homme : l'euphorie, la joie, le désespoir, l'élévation, la désillusion et l'orgueil.

La production est très soignée et le son plutôt convaincant. Le contenu est très homogène : les chansons Dark s'enchaînent excessivement bien, avec des interludes au piano ("Evanescence" et "Renaissance Noire").
Les textes me semblent très inspirés, et fréquemment est cité Victor Hugo ("Et nox facta est"). Les arrangements sont très soignés.
On a donc affaire à du dark, avec quelques ornements Black. Le rythme varie beaucoup durant l'album et dans les chansons. Peu de linéarité et beaucoup d'originalité dans les arrangements. Le travail des guitares se situe aussi bien au niveau de la rythmique que de la mélodie. Les claviers produisent l'atmosphère et les voix couronnent l'ensemble merveilleusement.

Forbidden Site a remué la scène underground avec ce sublime album, et a mis tout le monde d'accord, des goths au Black metalleux. Un grand groupe, un grand album.

Gloria Victis Lucifer !

3 Commentaires

3 J'aime

Partager
Ensifer - 03 Août 2011: Intéressant, je vais regarder de plus près.



Mais le Sturm und Drang s'oppose aux Lumières, au contraire ! Tandis que l'"Aufklärung", qui est l'équivalent allemand des Lumières, met en valeur la raison et le modernisme, le Sturm und Drang est axé sur les sentiments individuels et est plutôt nostalgique.

Et Chateaubriand était un romantique, pas un philosophe des Lumières
LeMoustre - 13 Décembre 2011: Quoiqu'il en soit : album magique !!!
MikeSlave - 13 Août 2013: Album exceptionnel. Un peu foutraque dans la mise en place par moments. Les types sont sympas mais très éloignés de nos considérations bassement métalliques hé hé
J'ai eu l'occasion de traîner avec certains d'entre eux après un gig au Gibus ou Dunois(Malesanctus et temple of Baal ouvraient). Le second album par contre est une vraie merde.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Forbidden Site