Sturm und Drang

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Unherz
Nom de l'album Sturm und Drang
Type Album
Date de parution 27 Juin 2014
Style MusicalHeavy Rock
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1. Intro
2. Der für Dich
3. Zeugen der Zeit
4. Pogobraut
5. Ein Lied für Unsere Feinde
6. Der Erste Schritt
7. Wir Sind Hier
8. Drei Kreuze
9. Viva Rock n' Roll
10. Krieger des Lebens
11. Minerva
Bonustracks
12. Schmerz Neu Definiert (Live)
13. Seite an Seite (Live)

Chronique @ metalstormrider

10 Août 2014

Nos amis allemands sont de retour avec «Sturm And Drang », succédant ainsi à « Unherzlich Willkommen » sorti en 2010, « Herzschlag » en 2011 et « Die Warheit Liegt Dazwischen » paru en 2012. Donc, si le compte est bon : 4ans d’existence, quatrième album, une régularité que l’on peut qualifier d’exemplaire, montrant une réelle motivation. Unherz force le respect et mérite toute notre attention.

Il est vrai que notre quartet n’a pas sorti d’albums majeurs : après un premier opus pleins de promesses, les suivants auront reçu un accueil finalement assez mitigé par la critique, qui semblait pourtant avoir placé ses espoirs en lui. Le groupe ne pouvait alors pas offrir plus que ce qu’il était capable et son avenir semblait être scellé: celui d’un outsider qui peinera à s’imposer.
Voyons tout de même ce que nous réserve ce « Sturm und Drang », sorti 2 ans après la dernière production et voyons surtout s’il a les qualités intrinsèques nécessaire pour propulser notre jeune groupe (attention, je n’ai pas dit groupe de jeunes…) au rang des formations sur lesquelles il faudra compter.

La notoriété de nos allemands avait timidement franchi les frontières germaniques car Unherz semble faire parti de ces groupes marginaux qui possèdent ce petit « je ne sais quoi », d’intéressant, pouvant faire la différence. Les musiciens ne possèdent pourtant pas une maîtrise instrumentale renversante, ni des compositions imparables et inoubliables. Le choix de chanter en langue maternelle peut s’avérer être un handicap supplémentaire, bien que totalement assumé par la formation. Unherz semble toutefois présenter cette ténacité et cette sincérité qui donne une authenticité aux compositions. Sur ce quatrième volet, Unherz a renouvelé sa créativité et gagne désormais en efficacité !!!

Assurant leur distribution depuis le premier album, Massacre Records semble avoir assuré une meilleure promotion ainsi qu’une production soignée, les protégés semblent donc être parés pour conquérir les scènes internationales.

Côté compositions, nos musiciens semblent aussi avoir progressé en terme de méthodologie, tout en évitant l’option des prises de risques inconsidérés. Unherz c’est du brut de décoffrage sans fioritures… on n’ajoute rien, on ne réchauffe rien pour garder toutes les vitamines. On joue avec ses tripes, en sortant des sentiers battus pour créer la surprise par la créativité… et c’est peut être ça la définition du vrai Rock And Roll !!!
L’appellation « German Hard Rock » peut nous questionner : beaucoup s'en méfieront ou chercheront ce qu'elle cache. La pochette n’est pas non plus très fiable compte tenu du style pratiqué. Encore une fois, je vous rassure, Unherz possède sa personnalité propre et une musique assez proche du Heavy Rock tel que le pratique Bad Habit ou encore WET, mais sans en être une pâle copie…

Les 11 titres composant ce « Sturm und Drang » sont là pour en témoigner, en nous proposant cette fois-ci moins de titres avec ce coté « punk ».« Pogobraut » possède ce côté « offspringien » bien sympathique mais sans plus. Le speed « Viva Rock N Roll » lui aussi assez inintéressant, bien qu’apportant un peu de variété en proposant un mélange Ska voire de Rockabilly moderne.

Pour le reste on a le droit à du heavy rock bien léché avec des harmonies intéressantes et judicieuses, et, malgré que nous sommes encore loin du niveau des pointures telle qu’Eclipse ou WET, l’effort effectué mérite d’être souligné. De « Zeugen der Zeit » au très énergique et efficace « Wir Sind Hier » en passant par « Der Für Dich » (qui bénéficie d’ailleurs d’un support vidéo), montre un style qui se peaufine, s’enrichit et prend toute son aisance dans la fougue et l’énergie déployée.

Le petit coté négatif si situe au niveau de la voix qui est très particulière pour un groupe de heavy rock, elle est scandée, certains aimeront, d'autres passeront leur chemin la trouvant inappropriée. « Minerva » majore cette impression, la carte de l’originalité ne s’avère pas payante. Pire encore, il s'agit du titre qui clôture l’album, ce qui peut laisser un goût amer. Autre exemple avec « Der Erste Schritt », la ballade : connaissant mon faible pour ce genre d’exercice loupé neuf fois sur dix, là je dois avouer que je me suis encore bien amusé : le chant vociféré en allemand sur des paroles un peu naïves… Bon, si l’on prend les choses de manière positive,nous pouvons aussi dire que les lignes vocales donnent une bonne puissance et du corps aux morceaux...

Le très bon « Kriegen Des Lebens » se détache franchement du lot avec cette mélodie assez 80’S dans la veine d’un bon vieux Bonfire, fidèle jusque dans le refrain… un régal.

Sur la version Digipack vous aurez le droit à deux titres live bonus, pas franchement indispensables, voire superflus vu leur choix la qualité sonore.

Le désir de reconnaissance internationale n'a pas corrompu nos hommes, au contraire, ils semblent désormais se conforter dans un style qui leur est propre et défendent leur singularité de manière inébranlable. Ils ont su varier leurs compositions et porter un soin supplémentaire à leur qualité. Un certain manque d’homogénéité est toujours présent et peut s’avérer critiquable. Il subsiste quelques petites erreurs qui ternissent le tableau, notamment le chant qui n’est pas en adéquation avec le style proposé (à moins qu’il ne s’agisse là d’une volonté de marquer un peu plus son originalité).
Il n’en demeure pas moins que ce « Sturm und Drang » est bourré d’énergie et fourmille de bonnes idées. Avec cet album au potentiel bien présent, Unherz tient peut être le sésame pour sortir de l’anonymat mais il faudra accroître ce niveau encore un peu frêle pour pouvoir rivaliser avec les pointures internationales.

Note 14/20

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire