Street Trash

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Enhancer
Nom de l'album Street Trash
Type Album
Date de parution 23 Septembre 2003
Style MusicalFusion
Membres possèdant cet album100

Tracklist

1. Street Trash
2. Peu Importe
3. Cinglés
4. La Malette (1)
5. Existence
6. Contre-Temps
7. K.O.
8. La Malette (2)
9. Paname
10. Enhancer
11. Music Business
12. La Malette (3)
13. Pas Sommeil
14. Ma Musique
Bonustracks (limited edition)
15. Tes Haines
16. Mega Squat

Chronique @ Mr4444

04 Décembre 2011

Le groupe est parvenu à se suicider alors que le talent était pourtant présent

La Team Nowhere est l'un des collectifs les plus influents de la scène Neo Metal française. Nombre de groupes qui en sont sortis ont réussi une percée plus ou moins convaincante. Parmi eux, nous pouvons citer pêle-mêle Wünjo, Pleymo, Vegastar, AqME ... Et Enhancer ici présent. Alors oui, avec mon pseudo (qui fait effectivement référence à la chanson « 4444 » présente sur « Désobeir »), on pourrait penser que j'aime Enhancer. Disons plutôt que j'ai aimé Enhancer. Il était une époque où leur rap/metal savait me faire envie. Mais aujourd'hui, j'ai appris à jeter un regard très différent sur ce groupe. Ce qui me semblait totalement révolutionnaire à l'époque ne représente dorénavant qu'un nuage de prétention horripilante et de talents tout simplement gâchés.

Notre amie Kovalsky51 s'est chargé avec classe et talent de descendre en flèche et de façon totalement méritée « Electrochoc » et « Désobeir », deux étrons de la fusion française. En tant qu'ancien fan, je m'acquitte de la tâche de chroniquer « Street Trash », ce qui représente probablement le seul album d'Enhancer réellement potable. Car oui ici, il y a une bonne puissance, du sérieux (sur certains titres) et une grosse dose d'envie.

« Street Trash » fait suite à « ... Et le Monde Sera Meilleur », un album relativement passable contenant autant d'avantages que d'inconvénients. « Street Trash » contient de réelles idées et une réelle envie de faire un bon disque orienté Néo (sauce Nowhere oblige). La hargne des musiciens se ressent dès l'ouverture de l'album sur l'agressif « Street Trash » ou encore les vocaux graves de « Pas Sommeil ».

Ce qui fait défaut à Enhancer aujourd'hui, ce sont les textes. Profondément prétentieux, c'est même une honte de parler de tant d'autres groupes de cette manière. J'hésite entre insultante et inadmissible. Autant sur « Street Trash », les vocaux ne sont pas d'une folle originalité mais certains textes partent d'une bonne intention. La triste vie des gens des grandes villes (« Paname »), le temps assassin qui passe bien trop vite (« Contre-Temps »), des interrogations sur notre but dans la vie (« Existence ») et les musiciens commerciaux (« Music Business », cette chanson qui est aujourd'hui un auto message au groupe...). Mais déjà il y avait ces paroles pompeuses et hautaines (« E.N.H.A.N.C.E.R », « Ma Musique », « Peu Importe »...). Et oui, tout était déjà écrit. Rien d'original mais comparé aux futurs textes...

Le gros problème récurrent du groupe, c'est la place accordée aux chanteurs. En effet, ils sont trois, tous avec une voix différente et bien souvent, ils sont extrêmement mal utilisés et des chansons comme « Paname » ou « Contre-Temps » surprenne par l'utilisation optimale et idéale des vocalistes du groupe. Le problème majeur n'est pas le timbre de voix à proprement parler (même si des fois, les vocaux paraissent bien faux...). En résumé, les trois chanteurs peuvent être nommés ainsi : un hurleur, un rappeur et un chanteur (le professionnalisme en moins).

Enhancer cultive un Neo Metal plutôt entraînant, au premier point de vue, mais pas original pour un sou. Des titres agressifs et limite bourrin gratuitement (« Street Trash », « K.O », « Pas Sommeil ») ou d'autres mélangeant de façon plus subtile refrain puissant et couplet calme (« Paname », « Contre-Temps ») ou mélodies beaucoup plus pop (« Music Business ») ou intégralement rap mais véritablement lourdingues par le jeu et la dégaine que semblent se donner les vocalistes (les différents épisodes de « La mallette »). Pourtant, ça partait d'une bonne intention ...

N'oublions pas l'hymne d'Enhancer, « Cinglés ». Entraînante et remplie de bonnes idées, la voilà carrément gâchée par cette intervention style Gangsta Rap de mauvais goût... La classe de saborder ses propres succès. Et le titre le plus long de l'album, j'ai nommé « Ma Musique ». Des invités sont présents ici, mais leurs noms ne me reviennent pas, je crois quand même me souvenir qu'il s'agit ni plus ni moins de quelques joyeux drilles de la Nowhere Family. Un titre qui suit une progression, se mouvant dans un début très rap avant de laisser guitares et batterie prendre le pas. En soi, l'idée semble bonne. Ce qui ne marche pas, c'est le style que se donne chacun des vocalistes (et ils sont bien cinq ou six sur ce titre) et la lenteur et la monotonie d'un rythme ressemblant étrangement à une intro ne démarrant jamais.

Parlons des musiciens ! Ils ne sont sûrement pas les meilleurs qui soient, mais il faut quand même reconnaitre un minimum de talent. Si les guitaristes savent varier leurs jeux pour jouer plus ou moins rapidement, fort ou calmement, la batterie est sans doute l'instrument qui a le moins changé suivant les albums et qui demeure le plus original. Le batteur a une manière de jouer assez non-conventionnelle et plutôt originale, bien mise en avant, c'est un régal auditif d'entendre les fûts frappés de cette façon. C'est bien là le seul point fort de l'album... La production est propre et nette... mais qu'est-ce que c'est peu original!

Pour le côté lourd, il suffit de mettre « K.O » pour se retrouver saoulé par les « Ouuuuuuuuuuuuh ! » méchamment lancés par le reste du groupe. Eh oui, car même si (trèèèèès) légèrement metalleux, les membres se la jouent rappeurs méchants, ils finissent seulement par se ridiculiser avec des paroles tout simplement hideuses et honteuses! Mais comment tu peux oser dire dans ta chansons les lignes suivantes : « qui excite ta mère, qui fait peur à ton père, danser ton petit frère, fait trembler la terre : Enhancer. Donne l'ail access à ta soeur, démonte ses lofteurs et rend ton monde meilleur » ou encore « C'est ceux qui font brûler Saddam Hussein en brochette avec Ben Laden comme combustible l'armée américaine : Enhancer. C'est pire que de la bombe atomique, qu'un futur apocalyptique, qu'un big bang intergalactique ». Et tout cela dans la même chanson, j'ai nommé « E.N.H.A.N.C.E.R ». On peut rire de bien des sujets, mais se comparer à tout cela ...

Enhancer plaira sans aucun doute aux ados en mal de musique contenant un semblant de rébellion. Oui Enhancer m'a plu quand j'avais 13-15 ans. Aujourd'hui, j'en ai 20. Enhancer ne me plaît plus et le groupe, en vieillissant, a réussi l'exploit d'être encore pire. Si « Street Trash » ne contient aucune originalité ni aucune folie à proprement parler, il demeure malgré tout le SEUL véritable album d'Enhancer. Mais il n'y a rien à retenir. À écouter seulement pour se dire que le groupe est parvenu à se suicider alors que le talent était pourtant présent... Il ne suffit que de les observer en concert...

Désolants ! Tout est dit...

8 Commentaires

3 J'aime

Partager

Mr4444 - 07 Décembre 2011: Je ne vois pas ou j'ai pu "cracher" sur ce groupe dans cette chronique. Je dis les choses tels que je les pense aujourd'hui. Pour moi, cracher sur un groupe, c'est répéter sans démontrer qu'ils font de la merde. Ici, je dis juste qu'avec le recul et les années supplémentaire, je me suis penché sur des détails qui ne m'ont pas sauté aux yeux quand j'avais 14 ans. Puis même, 11/20, c'est pas une note humiliante non plus. Je mentionne aussi à plusieurs reprises que le groupe est pourtant talentueux mais qu'ils ne font que le gâcher sous un nuage de prétention.



Je ne cherche pas à être "cool", je propose juste mon point de vue sur un disque que j'ai beaucoup écouter étant ado. Une chronique, c'est fait pour ça. J'accepte toutes les critiques du moments qu'elles sont un minimum pertinentes. Ce qui n'est pas le cas de ton commentaire.



A bon entendeur
Nodiva - 27 Avril 2012: ah heureusement que je n'ai pas découvert ce groupe plus tôt, un pote m'as fait écouter j'ai détestée lol, et ma 1ère impression c'est vrai que quand t-ils chantent en même temps on dirait que c'est faux.
Nodiva - 27 Avril 2012: j'écoute beaucoup de rap et metal et pour info, même pour un semblant de rap, y a 1000 fois mieux
gogol69 - 13 Août 2014: Juste pour info. L'invité principal su "Ma musiqu" c'est Gerard Baste. (Svinkels)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire