Stone Temple Pilots

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Stone Temple Pilots
Nom de l'album Stone Temple Pilots
Type Album
Date de parution 24 Mai 2010
Style MusicalGrunge
Membres possèdant cet album22

Tracklist

1. Between the Lines
2. Take a Load Off
3. Huckleberry Crumble
4. Hickory Dichotomy
5. Dare If You Dare
6. Cinnamon
7. Hazy Daze
8. Bagman
9. Peacoat
10. Fast AS I Can
11. First Kiss on Mars
12. Maver
Bonustracks (Deluxe Edition)
13. Samba Nova
14. Vasoline (Live)
15. Hickory Dichotomy (Live)
16. Between the Lines (Live)

Chronique @ NeoBaBa

28 Juillet 2010
" Stone Temple Pilots (qu'on nommera STP, c'est plus court), fiston, c'est une bande de joyeux garçons qui viennent de San Diego, en Californie, mais qui jouent du grunge comme si ils avaient passés toute leur vie à Seattle. STP, c'est un succès colossal outre-atlantique dans les années 90, et un quasi-anonymat en Europe. STP c'est un chanteur drogué qui a passé la moitié de sa vie en cure de désintox', mais qui a la chance d'avoir du talent, du charisme et une voix (ça sauve!). STP, c'est des concerts enflammés, des cartons dans les charts et une explosion en pleine gloire (en 2002 très exactement). Tu l'aura donc deviné fiston; STP, c'est un groupe de rock'n'roll! Et la meilleure, c'est qu'ils se reforment!!! "

Mon grand oncle, aujourd'hui âgé de 115 ans, et grand amateur de Grunge et de Hard Rock devant l'éternel, tout ragaillardi de la toute dernière sortie du combo Californien, a donc tenu à m'en faire part le plus rapidement possible, et m'a tenu ce discours éloquent qui sert d'introduction à ma chronique, debout sur la table du salon, en faisant de grands gestes et en parlant particulièrement fort, ce qui n'a pas manqué d'attiser ma curiosité, à défaut de m'enthousiasmer follement de la même façon que mon estimé grand oncle, car STP n'a jamais fait partie de ce genre de groupes qui frappe durablement les mémoires (exception faite chez mon vénéré grand oncle), et enCore moins dans le vieux continent, malgré une musique de qualité (du moins dans les deux premiers albums). Mais, parce que des chansons comme "Interstate Love Song" ou "Big Empty", ça gère et pas qu'un peu, je me suis mis devant mon ordi, je suis allé sur Deezer, et j'ai écouté le dernier album des STP…

Alors, avant toute chose, il faut que je vous dise que la pochette ridicule de leur dernier opus m'a fait doucement rigoler. Un V de la victoire qui semble nous dire : "Peace, les gars, on est revenus, hourra!", mais qui, venant de quadras maintenant pères de famille, ne le fait pas du tout. Heureusement que le reste du CD n'est pas du même acabit… En fait, c'est même un Hard Rock plutôt classe que nous délivre le groupe via cet album au titre simple et sobre… Le pêchu single Between the Lines, qui ouvre l'album, nous donne aussitôt le ton de l'album; c'est cool, c'est frais, ça se prend pas la tête, c'est parfaitement et savamment exécuté, ça donne envie d'aller se dorer la pilule sur un transat au bord d'une piscine. En un mot, c'est sympa. Ca casse pas des briques, mais c'est sympa quand même. On dodeline agréablement la tête sur Hazy Daze ou sur Between the Lines, on fredonne le couplet entêtant de Take a Load Off, on se laisse entraîner par le rythmé Fast As I Can, on rigolera du refrain comique-malgré-lui de Bagman (qui irait bien dans un générique de dessin animé), on sort plutôt enchanté de l'écoute d'un disque sympathique (mais dont on ne se souviendra pas le lendemain), et on n'est véritablement déçus que par deux titres (Dare If You Dare et Maver) qui donnent dans la soupe et le convenu…

Quelques compos néanmoins sortent du lot. Take a Load Off par exemple, dont j'avais déjà fait mention un peu avant, au groove lascif et paresseux, et dont le couplet super bien foutu ne vous quittera plus pendant une semaine. Cinnamon, sorte de power ballade Pop, et Huckleberry Crumble, Hard Rock bluesy et solaire, sont des titres pas mal du tout eux aussi, et qui sonnent vraiment bien. En parlant de solaire, le meilleur titre de l'album, j'ai nommé Hickory Dichotomy, fait d'ailleurs preuve d'un ensoleillement débordant, et d'une bonne humeur à toute épreuve. Ce genre de titres qui donne envie de partir sur les routes du Sud, à bord d'une rutilante décapotable, cheveux dans le vent, en train de siroter en même temps quelque chose de rafraîchissant, le tout sous un soleil chaleureux… Alalala, le rêve !!!

C'est exactement avec ce genre d'état d'esprit que l'on ressort de l'écoute de ce disque. On sait pertinemment que l'on a pas assisté à quelque chose de transcendant, ni de particulièrement inventif, mais qu'importe, on en ressort optimiste et positif. Et après l'écoute du CD, eh bien, on partirait bien en ballade en Californie. Ca tombe bien, il fait beau dehors, et la Californie, ça n'est juste qu'à 5000 Km d'ici… Allez Tonton ! Grimpe dans la Cadillac, on va faire un tour !

4 Commentaires

4 J'aime

Partager
Silent_Flight - 14 Août 2010: Très bonne analyse mec :D
NeoBaBa - 14 Août 2010: merci, t'as fait le tour de mes chro a ce que je vois ^^ !
Silent_Flight - 15 Août 2010: Oui xD j'adhère plutôt bien à tes chros j'aime le néo aussi et je m'en cache pas.
hack - 28 Novembre 2013: Yeah that sounds about right. There weren't very many good songs on this album.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire