Steppenwolf

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Steppenwolf
Nom de l'album Steppenwolf
Type Album
Date de parution Janvier 1968
Labels MCA Records
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album26

Tracklist

1. Sookie Sookie
2. Everybody's Next One
3. Berry Rides Again
4. Hoochie Coochie Man
5. Born to Be Wild
6. Your Wall's Too High
7. Desperation
8. The Pusher
9. A Girl I Knew
10. Take What You Need
11. The Ostrich

Chronique @ ShowNoMercy

08 Septembre 2009
Steppenwolf

Guitare, Harmonica et Chant: John Kay
Basse: Ruchton Moreve
Guitare: Michael Monarch
Claviers: Goldy McJohn
Batterie: Jerry Edmonton
 
Sookie Sookie: Chanson originale de Don Covay
Hoochie Coochie Man: Chanson originale des Muddy Waters
Born to Be Wild: Chanson originale de Mars Bonfire
The Pusher: Chanson originale de Hoyt Axton
________________________________________________________________
 
Steppenwolf... Le Loup des Steppes... Le Grand Khan...La sauvagerie des steppes infinies...

Précisons le tout de suite au cas où: Non, Steppenwolf, malgré son nom Super Destroy, n'est pas le dernier groupe de Death Metal en vogue!
Steppenwolf, pour ceux qui l'ignoreraient, est l'un des premiers groupes de Hard Rock américain a avoir émergé a la fin des années 60, en publiant leur premier album, Steppenwolf, en janvier 1968...
Un album rendu légendaire par le fameux titre Born to Be Wild (ne me dites pas que vous ne connaissez pas!), titre culte du film : Easy Rider de 1969. Titre tellement culte, qu'il figure sur la pochette juste sous le titre de l'album: Born to Be Wild, c'est un argument d'achat a lui seul!
 
Que peut on expliquer à ceux qui ne connaitraient pas? Les motos, l'asphalte chauffée au soleil, les étendues sauvages de l'ouest américain traversées par les Hells Angels, les nouveaux cavaliers nomades des steppes du mythe américain: le mythe Steppenwolf quoi...
Tout est évocateur dans cette chanson mythique. Et pour l'anecdote, c'est la première chanson qui dans ces paroles mentionne Heavy Metal Thunder (cherchez bien dans les paroles), et cela bien avant que le mouvement du Heavy Metal ne soit né...
Certains ont même été jusqu'à penser que la dénomination Heavy Metal pourrait avoir été empruntée a la chanson pour nommer ce courant du rock dans les années 70, bien que ni le titre, ni même Steppenwolf, n'ont jamais fait dans le Heavy Metal à aucun moment de leur carrière...
La chanson elle même n'est d'ailleurs qu'une reprise (mais quelle reprise!) d'un compositeur rock des années 60.
Si vous ne connaissez pas le Titre Born to Be Wild, je ne peux que vous encourager à le découvrir tellement c'est une pièce maitresse de la légende du Rock: c'est indispensable pour votre culture générale, quelle que soit votre orientation musicale au niveau metal, et cela même si vous n'êtes pas appelé a devenir fan du groupe...
 
Pour ceux qui par contre connaissent Born to Be Wild (et donc, j'ose imaginer, trouvent eu aussi qu'il s'agit d'un titre culte!), mais qui ne connaissent pas grand chose d'autre du groupe, il se peut qu'un passage en revue du reste de l'album s'impose pour se faire une idée.

Le disque Steppenwolf, a été composé durant une époque encore très influencée Rock des années 60 et par conséquence ne rendant pas encore un son purement Hard Rock au sens ou nous l'entendons aujourd'hui. A part le mythique Born to Be Wild, titre Hard Rock a tout point de vue qui s'énerve un peu plus que la moyenne du disque, le reste de l'album est plus orienté blues rock, rock'n'roll...
Donc ne vous attendez donc pas a une intensité égale à Born to Be Wild tout au long des différentes chansons...
Doit on en déduire qu'on a ici un album plutôt mou pour un groupe Hard Rock? Je n'irais pas jusqu'à dire cela.
Il faut sans doute le répéter mais nous sommes au tout début de 1968, une époque où aussi bien le Heavy Metal que le Hard Rock ne sont encore qu'en ébauche: C'est la préhistoire du metal...
Certes, plus une préhistoire du metal sophistiquée où l'homme sort de sa caverne, bâtit des villages et commence a planter des choux (The Rolling Stones, Jimi Hendrix...) et ou les grandes civilisations de l'Antiquité commencent a poindre leur nez (Black Sabbath, Led Zeppelin, Deep Purple, Alice Cooper, Uriah Heep, etc...)

Donc si l'intensité et la puissance n'est pas le point fort de cet album encore très Rock, la rythmique qui s'en dégage est elle un point formidable. Attention, je ne dis pas que c'est de la musique pour headbang ou pogo (on en est très loin), mais ça reste dans l'ensemble plutôt entrainant et sympathique a écouter au calme (personnellement j'aime bien écouter cet album au volant de ma voiture, par une fin de journée ensoleilée d'été...)
Il est difficile de résumer l'album, et faire un résumé titre par titre risque d'être rébarbatif.

On peut donc dire grosso modo que s'en dégagent les points suivants:

-Trois titres majeurs qui devraient retenir votre attention pour peu que vous ne soyez pas enfermé dans votre bulle metal stricte:
1. Hoochie Coochie Man, une reprise du célebre titre de Willie Dixon (pour ceux qui connaissent un peu le blues) qui est un titre 100% blues qui rends tres bien.
2. Born to Be Wild, le seul titre réellement 100% Hard Rock du disque (Hard Rock de 1968 quand même, on est pas encore à du Hard à la puissance de ACDC ou de Van Halen...)
3. The Pusher, qui est probablement apres Born to Be Wild le deuxieme meilleur titre de l'album. Il s'agit dune reprise dun titre de Hoyt Axton, sur un son Heavy Rock aux rythmiques lentes et a la voix pesante de John Kay comme je l'adore personellement.

-Des titres de Rock Rythmiques qui donnent envie de battre du pied a ceux qui ont le sens du rythme: Everybodys Next One, Your Walls Too High, A Girl I Knew.

-Des titres qui font dans une teinte plus rock'n'roll (Berry Rides Again), Rythm'n'Blues (Take What you Need) , voir ballade Rock (Desperation)

 
En conclusion, le premier album de Steppenwolf, si l'on excepte Born to Be Wild n'est pas un album Hard Rock a proprement parler, même si on sent un début dinfluence envers le genre, mais plus une synthèse rock des 60s.
Ce n'est pas un album qui arrache comme peuvent arracher un puissant AC/DC, ou un Deep Purple bien dosé des mid-70s (pour ceux à qui celà parle...), mais c'est avant tout un album qui met l'accent sur la rythmique de A à Z.
Si vous avez le sens du rythme (et c'est pas donné a tout le monde, j'ai pu le vérifier au cours des nombreux concerts que j'ai fait: dès que le public bat dans ces mains ça part en général très vite en sucette...) et que vous aimez le Rock, vous devriez essayer.
La présence de Born to Be Wild est de toute manière a lui seul un argument suffisant pour vous inviter à l'écouter!

4 Commentaires

5 J'aime

Partager
 
GLADIATOR - 08 Septembre 2009: Je suis bien content de voir Steppenwolf chroniqué en ces pages , avec ce magnifique album de Heavy-Blues-Rock qui fait taper du pied...
Ta chro part un peu dans tous les sens , mais déborde de passion...Alors , bravo .

Glad.
ShowNoMercy - 08 Septembre 2009: Avec moi, c'est comme le grind: tout part toujours dans tout les sens! Et quand je dit tous les sens, c'est TOUS les sens: dans les narines, les oreilles, le palais, les yeux et les pores de ta peau!

Quand a la passion chez moi, elle ne deborde plus: elle degouline, comme une bouteille de jus de fruit mal rebouchée calée dans ton frigo et s'ecoulerait lentement de la fente du bouchon avant que tu ne te rende compte qu'il y a une grosse flaque séchée et collante sur le plateau de ton frigo une semaine plus tard. Impossible a faire partir!

Skragger - 01 Juin 2010: Un grand merci pour ta chronique, très bien faite et très intéressante. J'étais dans le cas du mec qui ne connaissait que "born to be wild" j'ai donc appris pleins de trucs! ta bien cerné les deux situations possibles et dit ce qu'il faut.
rikkit - 15 Octobre 2010: La chronique est super amusante, c 'est vrai que ca part rapidement en live, moi aussi ca m'a donné envie de decouvrir ce groupe plus en profondeur, en revanche Steppenwolf est un groupe canadien, mais peut etre englobais tu la canada en parlant d'amerique.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire