Son of the Shades (Re-Recorded)

Liste des groupes Black Epique Elffor Son of the Shades (Re-Recorded)
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Elffor
Nom de l'album Son of the Shades (Re-Recorded)
Type Album
Date de parution 11 Mars 2008
Style MusicalBlack Epique
Membres possèdant cet album29

Tracklist

1.
 Intro
 05:08
2.
 Son of the Shades
 05:12
3.
 ...Of Wolves and Blood
 06:23
4.
 Infernal Woods
 06:11
5.
 Ravensong
 04:20
6.
 The Nocturnal Moon
 07:11
7.
 Long Winter Days
 04:18
8.
 Unholy Gleam
 05:47

Bonus
9.
 Hidden in the Nebular Landscapes
 05:57
10.
 Endless Dark Flames
 09:13

Durée totale : 59:40

Acheter cet album

Elffor


Chronique @ Katla

29 Mars 2008
Wow ! Dire que si la pochette ne m’avais pas interpellé j’aurais passé mon chemin sans jamais poser mes oreilles là-dessus ! Et le groupe existe depuis 1995 !!! Raaah, honte à moi !

Après mon expérience douloureuse avec le métal espagnol qui portait le nom de Liar Flags et qui se ventait d’être fait pour les fans d’Ensiferum ! Pardon ! Je n’ai jamais trouvé la quelconque petite ressemblance entre ces deux groupes ! Enfin passons les mésaventures de ma petite personne dans le metal espagnol ! Je me retrouve avec un cd de… Elffor ? Mais qu’est-ce donc ? Et dire que je ne connaissais pas il y a encore deux jours !!! Pour me rattraper de cette bêtise je ne peux m’empêcher de le chroniquer !


La réédition de Son of the Shades est donc vite devenu un incontournable pour mes oreilles !
Elffor qu’est-ce que c’est ? Des nappes de synthés envoûtantes, enivrantes, qui se font parfois de glace, assez énigmatiques, parfois plus mouvementées, entraînantes même, mais je n’irais pas jusqu’à dire qu’elles donnent envie de sauter sur la table, non non non ! L’ambiance est assez sombre tout au long de ces 10 pistes et les vocaux se font plutôt rares (sur trois ou quatre pistes seulement) mais cela n’empêche pas la musique d’opérer, de vous envelopper telle la brume autour des montagnes et de vous emmener loin, très loin. Les mélodies développées pourraient paraître lancinantes car assez répétitives mais les fans d’ambiant atmo médiéval ne peuvent pas passer à côté ce one-man band prodigieux venant tout droit des terres basques. Hormis le synthé, élément, vous l’aurez compris, principal de la formation hispanique, on peut noter la présence, néanmoins en retrait, d’une batterie marquant un rythme assez lent (pour mieux se laisser bercer) et également, cette fois-ci beaucoup plus enfouie encore dans les méandres de ces mélodies entêtantes, une guitare électrique, qui serait plus un accompagnement qu’un élément essentiel. Quant aux vocaux, tantôt black, tantôt clairs sous forme de chœurs, ils nous confèrent encore en peu plus d'angoisse face à des titres comme "Of Wolves And Blood", par exemple.

Le titre éponyme, "Son of the Shades" est un morceau remarquable à bien des titres et notamment par l’ambiance qu’il réussit à dégager avec une simple note de synthé doublée d’une mélodie au piano ; et des morceaux tels que "Of Wolves And Blood" ou "Endless Dark Flames" vous conduisent tout droit dans un moyen âge bouleversé, troublant de froideur. On ne peut qu’estimer ce qui est pour moi la quintessence de l’ambiant, au même degré que Vinterriket. Pourquoi 19 ? Question pertinente à laquelle je n’ai pas de réponse ! 20 n’aurait pas été de trop ! Peut-être qu’inconsciemment je ne peux me résoudre à avoir deux albums préférés dans ma discothèque ! Mais comment vous convaincre, vous, simple lecteur qui ne connaissez pas encore cette merveille que je décris avec mes simples mots ! Le mieux est encore que vous me croyiez et qu’à votre tour vous glissiez cette petite rondelle de plastique qui procure tant d’émotions en un temps si bref dans votre hi-fi ! Et vous serez alors embarqué dans un voyage mémorable.

Une chronique assez laconique il est vrai, mais pour ce qui est à coup sûr mon plus grand coup de cœur depuis le début de l’année. Effacée, cette pensée qui voulait que le metal espagnol ne soit pas particulièrement intéressant ! Je regrette d’avoir pensé cela un instant !


A la question difficile de savoir ce qu’est Elffor ? Je vous répondrai ceci :
Elffor c’est un souffle porteur, à la fois puissant et reposant, à la fois froid et chaleureux, un léger souffle qui vient vous caresser le visage,… Elffor c’est quelque chose d'unique.


Morceaux à écouter (s’il fallait faire un choix) :
-Son of the Shades
-Of Wolves And Blood
-Ravensong
-The Nocturnal Moon
-Endless Dark Flames






Katla.

6 Commentaires

10 J'aime

Partager

Apophis2036 - 04 Juin 2008: Je rejoins les remarques pertinentes de Katia :
Il met en valeur notre bien-être, chose rare, avec cet album d'une infinie bonté

Prospecteur d'ambiances surannées, ceci est pour vous !
New_Littlebigwolf - 13 Janvier 2010: Hmmm tu fais ressortir surtout le coté angoissant de l'album alors que j'ai plutot trouvé que les mélodies étaient plutot médiévales, folkloriques et guerrières et pas vraiment angoissantes contrairement aux mélodies de black ambiant qu'on peut trouver dans burzum par exemple. Dans tout les cas ca reste un bon album
Seul - 03 Mars 2011: Un excellent album ! oui sa c'est sur ! Je ne pourais jamais faire une liste des meilleurs morceaux, ils sont tous aussi magique ! Je m'en rappelle, une fois j'ai écouté l'album entier à fond dans mon casque, installé dans mon lit, dans le noir complet. Au bout d'un moment j'ai vraiment crus que je rêvais ! Album incroyable, une très grosse claque.
Et une chronique digne pour cet opus.
keketomax - 02 Mai 2012: Pareil pour moi, je vois la pochette, qui saute aux yeux avant le nom du titre (pas très emballant d'ailleurs, bien que joli design) un tres jolie image, un nom d'album interrescant, et un contenu magique, surtout Infernal Woods et Son of the Shades.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire