Singes du Futur

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Andréas Et Nicolas
Nom de l'album Singes du Futur
Type Album
Date de parution 05 Mai 2014
Labels Verycords
Style MusicalMetal
Membres possèdant cet album18

Tracklist

1. Bienvenue en 4912
2. Les Vaches (Rencontre du Troisième Pis)
3. Putain ! Putain ! Putain !
4. S**** Salope
5. Crazy Clochard (ft. GiedRé)
6. Mon Costume de Singe
7. Est-Ce Que Tu Veux Sortir avec Moi ?
8. En Abitibi (ft. Mononc' Serge)
9. Tempête d'Astéro-Hits – Inclus les Singles Petit Poney et J'Ai Fait Caca (Dans Mon Cartable)
10. Je T'Aime (à l'Italienne)
11. Chatroulette (3D Version)
12. Eléphante-Moi
13. Ma Super Chérie
14. Arrivée sur Cribule
15. Elle Ressemble à un Lapin (Et Pourtant C'Est un Homme)

Chronique @ Eternalis

09 Juin 2014

"Singes du Futur" est clairement un album réussi dans son genre, plein d’oxygène, donnant le sourire [...]

Une bonne tranche de rire peut parfois faire du bien. On se souvient du fameux "Objectif : Thunes" de Ultra Vomit ou du premier opus de Andreas & Nicolas, formations intimement liées dans un genre bien différent de Gronibard par exemple. Humour potache, musicalité au top, évocation de la culture metal ou purement française, blague à la cons mais toujours drôles…bref, ce ne sont pas albums que l’on écoute constamment mais qui sont toujours de véritables bouffées d’air frais. Et quand Andreas & Nicolas décident de faire un concept, ça donne Singes du Futur.

Une Terre explosée depuis cinq siècles, un petit cochon prénommé Tramway (bien visible sur la pochette et remplaçant Charlton Heston dans un remake de La Planète des Singes originel). On peut d’ailleurs se demander ce qu’on fait les singes aux deux compères qui les évoquent sous toutes les formes possibles (souvenez-vous du "Singe Facteur"). Le singe, c’est l’homme dans son caractère primaire et profondément imbécile.
C’est ainsi que l’introduction place le concept : Tramway a été décongelé, va bientôt arriver sur une nouvelle planète et pour patienter la cinquantaine de minutes précédant l’atterrissage, il a le choix d’écouter les artistes ayant marqué l’humanité. Ainsi, entre Bach, Mozart ou Michael Jackson, Andreas & Nicolas se taille le choix du petit cochon et s’est parti pour un délire non-stop, à l’humour parfois léger, parfois graveleux, parfois franchement drôle ou dérangeant voir même nostalgique mais toujours avec un sens mélodique assez hallucinant et un travail vocal impressionnant.

Ainsi, "Super Salope" se pose rapidement comme un tube en puissance, entre un refrain étrangement beau (il faut l’écrire, croyez-moi !), Andréas place d’abord une ligne vocale très chanson française sur un texte pourtant horrible (Super Salope étant un personnage de dessin animé) juste avant que n’arrive justement "Crazy Clochard", le méchant du dessin animé (son attaque étant d’ailleurs « Fé-la Fé-la Félatiooooooooooon ») encore plus gore qui égorge les prostitués, les enfants et place carrément un passage narratif délicieusement violent et à la limite de la décence pour certains (tout dépendra des sensibilités).

Mais surtout, comme pour Ultra Vomit, mais dans une ambiance évidemment moins metal, "Singes du Futur" réussi à intéresser sur l’intégralité du disque grâce à un savoir-faire constant, un talent d’interprétation énorme et surtout une intelligence dans les textes permettant de placer des mots forts et choquants avec humour. A l’inverse, c’est parfois le non-sens et la connerie pure qui provoquent le rire, comme la formation du sandwich hurlé dans "Est-ce que tu veux Sortir avec Moi ?" ou encore "Putain ! Putain ! Putain !" et son absurdité complète de l’ado qui cherche ses fringues. L’idée de coller en plein milieu du titre un passage « live » est fabuleuse, tout comme celle de parler de « Saint Etienne » (impossible de savoir pourquoi finalement, c’est drôle mais ça l’est !) avec une voix parfois proche de Dubosc quand il présente Audrey.
Et que dire de "Chatroulette", et de ce sentiment coupable d’avoir ce refrain qui n’arrive plus à sortir de notre tête (« Je me suis fait pompé par une meuf sur Chatroulette… ») tellement la mélodie est prenante. Quant à l’inventivité des couplets, des dizaines de sons à la con sortant comme par magie à chaque recoin de phrase, on se dit que les deux compères ont quand même passé un sacré temps à préparer leur album.

Car malgré le caractère très léger et fun, on ressent (et le groupe le dit lui-même) qu’il y a un gros boulot derrière de composition, de production et que tout est murement réfléchi pour former un ensemble cohérent. "Elephante-Moi" et son ambiance de cirque est par exemple beaucoup plus « mignon » dans le fond, avec un humour presque mélancolique et un sens des mots très juste (« Mets moi un éléphant dans mon ventre, mets moi un bel enfant éléphant dans mon ventre ») et des passages savoureux dans un anglais francisé. Babar intervient d’ailleurs en special guest pour parachever l’une des plus belles réussites de l’album. Idem concernant "Mon Costume de Singe" (retraçant un chien agent secret se déguisant en bonobo pour passer incognito mais qui devient fou et fini par ne plus savoir qui il est) à la musicalité vraiment réussie, surtout les parties vocales toujours. Je terminerais aussi sur "Ma Super Chérie" qui est vraiment drôle et se rapproche beaucoup d’un Kyo récent.

"Singes du Futur" est clairement un album réussi dans son genre, plein d’oxygène, donnant le sourire à celui qui l’écoute et que l’on prendra plaisir à réécouter de temps en temps. Peut-être moins réussi que le dernier Ultra Vomit qui impressionnait parfois musicalement parlant, ce nouvel opus risque de peut-être plus subir l’épreuve du temps. Néanmoins, cela ne fera jamais de mal de temps en temps…et il faut bien les remercier pour créer ce genre d’album car, il faut l’avouer, ça fait du bien de rire aussi sincèrement de temps en temps !

5 Commentaires

12 J'aime

Partager

edenswordrummer - 10 Juin 2014: Un peu du même avis qu'Alone sauf que niveau humour c'était le premier album du genre (que tu m'as donné envie d'écouter) sauf que j'ai été surpris par l'effort musical déversé dans cet album pour tant de conneries :D j'ai passé un bon moment mais j'ai vite voulu passer à autre chose ! C'est comme une comédie française, je les regarde qu'une fois ! Merci pour le papier
deadcrow - 10 Juin 2014: Pour Saint-Etienne je précise, c'est car les deux compères aiment cette équipe de foot, qu'ils se sont ''retrouvés'' en parlant de ça
LejosdemiA - 10 Juin 2014: J'aimais beaucoup l'album précédent qui était bien écrit avec des jeux de mots travaillé, de l'humour parfois un peu noir (Petit Enfant), bon enfant (Ours et Compagnie), ... Mais cet album ci ne m'a pas convaincu, car pour moi ce n'est plus du Andréas et Nicolas, les titres n'ont plus vraiment un humour travaillé, le but c'est de dire "Bite couilles nichon" juste parce que ça pourrait éventuellement faire sourire (je dis pas j'ai rigoler sur Super Salope et Crazy Clochard) mais ça a perdu le charme d'Andreas et Nicolas. En tout cas la chronique est très bien écrite je trouve, merci :) (Après je sais pas si ce groupe devrait être sur SoM... c'est plus un mélange varietoch/ rock que du Hard Rock/ Metal... mais bon ^^)
jamz - 14 Juin 2014: Merci pour ta chronique, même si je me demande ce que fait ce groupe sur SOM. Je met un lien pour les personnes qui veulent télécharger la 1ere démo (gratuit et légale) http://www.andreasetnicolas.com/albums.php [email protected], je savais pas que tu étais un connard HAHA
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Andréas Et Nicolas