Seven Times Seven

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Nefas
Nom de l'album Seven Times Seven
Type Album
Date de parution 2003
Style MusicalDeath Technique
Membres possèdant cet album11

Tracklist

1. Domain 00:42
2. Oracle of Yebsu 02:40
3. Lashes of Shadow 03:30
4. Into the Timeless Abyss 04:29
5. The Temple of Meslam 04:02
6. Perdition = Divination Through Bloodstream 01:08
7. The Passage 02:57
8. Until Your Awakening 03:18
9. Sorcerer of Marib Desert 03:58
10. Dreams of Abomination 04:36
11. In the Name of Seven 04:55
Total playing time 36:15

Chronique @ grogwy

20 Mai 2020

US Brutal Death Metal from Italy

Plusieurs années avant que Hour Of Penance réussisse à s'imposer avec son troisième (et excellent) album "The Vile Conception" (2008) d'autres groupes italiens de Brutal Death Metal, parmi lesquels Mind Snare et Nefas, ont tenté (sans succès) de rivaliser avec les formations américaines.

Formé à Milan (Italie) en 1995 Nefas se compose dès ses débuts de Fabio Coviello (chant/basse), de Dario Pagotto (guitare), et de son frère Tom (batterie).

En 1997 le trio enregistre la démo "He Was Born" puis, en 1999, le EP cinq titres "Transfiguration To The Ancient's Form" sur Nuclear Abominations Records.

En 2002 Nefas enregistre avec le groupe, lui aussi lombard, Bastard Saints le split EP "Ropes Above An Abyss Of Fury", ce qui lui permet de décrocher la même année un contrat avec le label français Bones Brigade Records (Last Days Of Humanity, Inhume).

Mis en boîte durant l'été au studio Avatara (Milan), "Seven Times Seven" atterrit dans les bacs quelques mois plus tard (Bones Brigade Records en fait la promotion dans les magazines, dans un encart publicitaire, aux cotés des albums "Age Old Nemesis" des français de Drowning et "Green Bakery" des allemands de Mindflair, du split EP des américains de Misery Index et Commit Suicide, et de la compilation Created To Kill).

Après la courte intro "Domain", Nefas lâche avec "Oracle Of Yebsu" un Brutal Death Metal que l'on peut définir comme un croisement entre Incantation, Immolation, et Disgorge.
Si avec "Lashes Of Shadows" Nefas continue à tout dévaster sur son passage, le groupe insère sur "Into The Timeless Abyss" et "The Temple Of Meslam" de parties lourdes et austères se rapprochant ainsi des premiers disques d'Immolation (aidé en cela par les vocaux de Fabio Coviello proches de ceux de Ross Dolan).
Avec "The Passage", qui déboule après l'interlude "Perdition = Divination Through Bloodstream", Nefas exécute le morceau le plus intense (avec "Oracle Of Yebsu") de "Seven Times Seven".
Passé les quelques secondes d'accalmie du début de "Until Your Awakening", le trio italien (qui, en produisant l'album, l'a doté d'un son âpre et étouffant) recommence son pilonnage intensif en direction des fans de Deeds Of Flesh, Disgorge, et Gorgasm.
Une surenchère de brutalité qu'on retrouve sur "Sorcerer Of Marib Desert" (où l'influence d'Immolation est à nouveau prédominante), mais surtout sur "Dreams Of Abomination" et "In The Name Of Seven" les deux dernières déflagrations du disque.

Malgré ses défauts "Seven Times Seven" reçoit de bonnes critiques.

Pour autant l'album ne permet pas à Nefas de s'imposer (suite à cet échec Bones Brigade Records arrête sa collaboration avec le groupe).

En 2006 Nefas, qui n'a subi aucun changement de line-up, sort un EP trois titres.

Alors qu'on pensait ne plus jamais entendre parler du groupe, en novembre 2015, soit treize ans après la sortie de "Seven Times Seven", Nefas revient avec "After The Last Selling" (qui est édité par Unholy Domains Records).

Sur ce second disque les italiens délivrent un Brutal Death Metal certes de qualité, mais sur lequel, malheureusement, l'influence d'Immolation (qui faisait le charme du groupe) a complètement disparu.



0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire