Ruthless Game

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Halberd (RUS)
Nom de l'album Ruthless Game
Type EP
Date de parution 15 Janvier 2014
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album1

Tracklist

1. Intro
2. Wicked Patterns
3. Army of Reproachers
4. Ruthless Game
5. The Time of Temptation

Chronique @ Eternalis

11 Mars 2014

Il faudra qu’Halberd fasse des choix à l’avenir

Se lancer dans la grande aventure du thrash en 2014 n’est pas aisé tant le genre a été battu en brèche à maintes reprises et que l’on peut, légitimement, se dire que tout a déjà été dit depuis déjà pas mal d’années. Certes, certains ovni cherchent à révolutionner le genre, que ce soit Nevermore (R.I.P), Sadist, Mekong Delta ou encore Forbidden qui tentent d’apporter une expérience et une technicité complètement folle dans le genre, sont là pour prouver le contraire mais il est vrai que le thrash old school, dont le revival devient lassant (à l’instar de celui du heavy), se répète depuis déjà de longues années.

Les russes d’Halberd, avec leur premier ep "Ruthless Game" (sortant à peine deux ans après la formation du groupe), essaient de relier les deux mondes, à savoir insuffler beaucoup de mélodies et de soli dans leurs morceaux tout en proposant un son et une attitude très directe et abrasive, comme si Megadeth, Slayer et Jeff Loomis se rencontraient dans une certaine harmonie, comme avait déjà réussi à le faire les italiens de The Ritual sur l’excellent "Beyond the Fragile Horizon" (avec une grande maitrise).
L’introduction débute par une partie en lead mélodique rapidement poursuivie d’une double pédale rapide sans pour autant être très agressive sur ce début de parcours. La production est puissante mais sensiblement crade, manquant tout de même de finesse ou, à l’inverse, de véritable punch parfois, laissant encore flirter une certaine dose d’amateurisme qu’il faudra inévitablement corriger à l’avenir. Les soli s’enchainent avant le départ de "Wicked Patterns" qui se veut bien plus radical et traditionnel, laissant la place à un chant hargneux et typiquement thrash, dans la veine des groupes plus récents à la Violator. Les vocaux montrent rapidement leur limite et c’est justement du côté des guitaristes solistes que la lumière vient le plus souvent, le duo de gratteux envahissant littéralement l’espace de soli et de passages au mieux très réussis, au pire foncièrement pompeux et répétitifs. Là aussi, un certain tri sera à faire à l’avenir et il manque encore une maturité d’écriture pour permettre aux compositions de respirer et de ne pas juste empiler les notes entre les refrains.

Les quatre titres s’enchainent assez vite et on ne peut oser dire que l’on s’ennuie tant l’ensemble passe vite et plutôt bien, malgré le fait que cela manque de moments vraiment mémorables (sitôt entendu, sitôt oublié pourrait-on dire…). Le morceau éponyme se montre plus raw et brutal, un peu dans la veine des premiers Slayer tandis que "Army of Reproachers" au contraire évoque un style plus mélodique, plus travaillé et technique.
Il faudra qu’Halberd fasse des choix à l’avenir et c’est probablement ce qui sera le plus difficile à réaliser. Faudra-t-il assumer cette ouverture mélodique et dans ce cas se pencher sérieusement sur des vocaux plus propres et une production plus imposante ? Ou alors continuer dans une veine plus sauvage et dans ce cas penser à écrémer les soli et à éviter de tomber dans une surenchère que les puristes risquent rapidement de condamner ?
Autant de pistes et de choix qui restent ouverts pour les russes. A eux de choisir, désormais. L’immensité des voies de la création s’ouvrent à leurs pieds…

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Halberd (RUS)