Reign of the Odious

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Musmahhu
Nom de l'album Reign of the Odious
Type Album
Date de parution 18 Janvier 2019
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1.
 Apocalyptic Brigade of Forbidden
Ecouter06:09
2.
 Musmahhu, Rise
Ecouter06:23
3.
 Slaughter of the Seraphim
Ecouter06:15
4.
 Burning Winds of Purgatory (Mellanspell)
Ecouter02:27
5.
 Reign of the Odious
Ecouter07:07
6.
 Spectral Congregation of Anguish
Ecouter06:39
7.
 Thirsting for Life's Terminus
Ecouter07:51

Durée totale : 42:51

Acheter cet album

Musmahhu



Chronique @ Darksaucisse

10 Fevrier 2019

Noir, écrasant et foutrement addictif...

Au sein de la scène Underground, nombreux sont les musiciens aux multiples projets... Le projet suédois Musmahhu fait partie de ceux-ci, enfanté par un certain Swartadauthuz (que certains connaîtront sans doute), fondateur d'une multitude de projets Black Metal dont Azelisassath, Bekëth Nexëhmü et Mystik, et gérant les labels Ancient Records et Mysticism Productions. Ici, toutefois, le bonhomme s'associe à un certain Likpreditaren aux vocaux, avec qui il a déjà travaillé sur ses projets Demonomantic et Summum. Après avoir choisi comme nom Musmahhu, en référence à la créature mythologique sumérienne/babylonienne hybride d'un lion, d'un serpent et d'un aigle apparaissant dans l'Enûma Eliš, le duo enregistre une première démo, "Formulas of Rotten Death", sortie via Iron Bonehead Productions début 2018, et qui pose le ciment de ce que sera la formation.
Et c'est un an plus tard en ce début d'année que Musmahhu donne naissance à ce premier album "Reign of the Odious", orné d'une pochette aussi belle que malsaine...

"Apocalyptic Brigade of Forbidden Realms", après une courte introduction, attaque sauvagement à coups de riffs lourds et écrasants, couplés à un matraquage à la double pédale côté batterie et aux vocaux lugubres de Swartadauþuz, attestant d'emblée de ce que seront les sept pistes composant l'album.
Ainsi, Musmahhu pratique un Death Metal noir, sale et écrasant aux effluves black évidentes, vestiges des autres projets de son géniteur Swartadauþuz, en témoignent certains vocaux ou quelques lignes de guitares comme le lead en milieu du très bon "Musmahhu, Rise". L'ensemble des morceaux composant ce "Reign of the Odious" est majoritairement rentre dedans avec des rythmiques écrasantes, des leads tantôt mélodiques, tantôt chaotiques et des blasts surpuissants pilonnant le champ de bataille, en témoigne le redoutable et vindicatif morceau éponyme, agressif et puissant, détruisant toute résistance sur son passage tel un char d'assaut lancé à pleine vitesse. Néanmoins, le groupe sait aussi ralentir le tempo et proposer des ralentis plus lourds, histoire de varier le propos, sans pour autant y perdre au change, comme sur "Slaughter of the Seraphim".

Quelques touches de claviers parsèment l'album comme sur "Musmahhu, Rise" et "Thirsting for Life's Terminus", ajoutant un petit je ne sais quoi de perturbant et lugubre à l'atmosphère noire dégagée par cet opus. L'excellente doublette "Spectral Congregation of the Anguish" et "Thirsting for Life's Terminus" clôture l'album en apothéose, avec des ambiances à la fois épiques et funestes, belles et macabres... L'atmosphère épique se retrouve dans l'ensemble de l'album mais monte en intensité au fil des pistes pour vous prendre aux tripes sur les deux derniers titres de ce "Reign of the Odious" !

Côté production, celle-ci colle à merveille à la musique du combo tout en étant à la fois lourde, sale et caverneuse, notamment grâce à une bonne dose de réverb sur les instruments et le chant, accentuant de ce fait l'atmosphère suffocante qui s'en dégage. Atmosphère qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler les finlandais de Desolate Shrine de ce côté-ci.

L'année commence très fort avec ce "Reign of the Odious", noir, écrasant et foutrement addictif. Les amateurs de Death Metal à la Corpsessed, Triumvir Foul, Desolate Shrine et consorts seront ravis par cette ogive qui déboule en ce début d'année tel un missile tiré en plein champ de bataille, et qui fera à n'en pas douter de gros ravages !

3 Commentaires

5 J'aime

Partager
Icare - 10 Fevrier 2019:

Merci, d'après ta description très précise, c'est excatement le genre de death qui peut me plaire.
Je vais aller essayer ça très vite!

Darksaucisse - 11 Fevrier 2019:

Ca vaut vraiment le coup, la grosse surprise de ce début d'année me concernant  !

kalysto - 19 Fevrier 2019:

La même, le Death n'étant pourtant pas mon style de prédilection, là j'accorche à fond : cette noirceur et cette puissance me parlent, c'est du tout bon !

Merci pour la chro !

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Musmahhu