Ravnsvart

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Mortem (NOR)
Nom de l'album Ravnsvart
Type Album
Date de parution 27 Septembre 2019
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album18

Tracklist

1.
 Ravnsvart
 06:33
2.
 Sjelestjeler
 05:11
3.
 Blood Horizon
 03:58
4.
 Mørkets Monolitter
 04:44
5.
 Truly Damned
 05:59
6.
 Demon Shadow
 06:13
7.
 Port Darkness
 07:04
8.
 The Core
 05:50

Durée totale : 45:32


Chronique @ MasseGrav

22 Mai 2021

Tout fonctionne impeccablement !

Ce "Ravnsvart" est un cas assez peu commun dans le milieu. Imaginez un vieux groupe de Death Metal/Proto Black Metal qui se reforme, constitué de membres issus de formations renommées telles que Thorns, Mayhem, 1349 ou Arcturus, et dont le but est de s’unir pour jouer du pur Black Metal là où leurs formations respectives se sont essayées à d’autres choses depuis longtemps (à part peut être 1349).

Imaginez ensuite que cet album arrive 30 ans (oui, réellement, ils n'étaient pas loin de nous faire une Possessed) après leur seul et unique enregistrement sorti en cassette en 1989… il y a de quoi être, au choix, dubitatif ou sérieusement hypé quand même !

Bon, inutile de faire durer le suspense, avec la note vous vous doutez que j’ai passé un pur moment de bonheur avec cet album ; je pense même qu’il s’agit-là de l'une des meilleures sorties Black Metal de l’année avec "Mardom" de Darkened Nocturn Slaughtercult, pour ne citer que l’une des sorties les plus connues..

On trouve ici, en effet, un album particulièrement solide pour ce qui est d’instaurer une ambiance froide, sombre, même un peu gothique, notamment grâce à un bien bel artwork qui, avant même de poser les oreilles sur la musique, distille une ambiance fort à propos.

Cependant, "Ravnsvart" doit à mes yeux beaucoup à ses nappes de synthés qui, à mon humble avis, constituent un des plus grands points forts de l’album. En effet, lesdits synthés sont vraiment extrêmement bien intégrés, ils forment un rythme qui accompagne à merveille les morceaux, et ont en plus le bon goût d’être parfaitement mixés en occupant exactement la place qu’il fallait, rien à dire c’est impeccable et complètement addictif.

Tant qu’on y est, le mixage en lui-même est globalement vibrant, équilibré et très réussi ; je regrette juste le son de la batterie dont je trouve parfois le son des cymbales pas assez marqué, ainsi que les triggers utilisés à plutôt mauvais escient, qui ont tendance à faire qu’on ne sent pas vraiment l’intensité de la grosse caisse dans les tapis de double. Mais après, c’est un peu du pinaillage, je suis un peu tatillon quand il s’agit des méthodes d’enregistrement et du mixage des albums car, selon moi, trop de groupes ne se rendent pas compte d’à quel point ça peut changer un album, mais bref !

Bien sûr, tout ne se limite pas à ces histoires de synthés et de mixage, le reste est également excellent ; vous ne trouverez rien de particulièrement original dans cet album en termes de compos, mais c’est si efficace et si bien exécuté qu’il est impossible de ne pas y être sensible.

Evidemment, on peut aussi noter le travail de l’excellent Hellhammer, qui, après toutes ces années, semble toujours continuer de s’améliorer en permanence ; il est toujours aussi fascinant de constater son talent, sa qualité d’exécution et sa régularité, là où beaucoup ont tendance à y aller à fond et faire leur vie sans le métronome pour ainsi dire.

On passe donc de morceau en morceau en variant les tempi, tout fonctionne impeccablement et le chant gargouillant tout bonnement parfait de Marius Vold appuie les morceaux comme aucun n’aurait pu le faire aussi bien.

En définitive, les morceaux de ce "Ravnsvart" sont addictifs, entêtants, et de véritables machines à headbanguer pour certains ("Demon Shadow", pour ma part surtout, avec ses mid tempi absolument glorieux, ou encore "Port Darkness" !), et on s’immerge avec beaucoup de plaisir dans l’univers et l’ambiance distillés par Mortem dans cette réalisation, qui, selon moi, n’a fait que s’améliorer au fil des écoutes. Espérons que ce ne soit pas qu’un coup d’un soir !

1 Commentaire

5 J'aime

Partager
DoudouKiller - 25 Mai 2021:

Je suis d'accord avec ta chronique. J'ai tout de suite accroché à cet album. J'aime le son et l'ambiance qui s'en dégagent. Et la dernière, "The Core", est une pure merveille!! 

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Mortem (NOR)