Rape of the Proserpine

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Trail Of The Blood Stained God
Nom de l'album Rape of the Proserpine
Type EP
Date de parution 23 Mai 2011
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1. 1710
2. Come December
3. Of Ophidian Blood
4. Brink of Insanity
5. The Rape of Proserpine

Acheter cet album

Trail Of The Blood Stained God


Chronique @ Matai

12 Octobre 2011

Fondé par Anibal Marquez en 2009 à Hobbs, aux Etats Unis, Trail of the Blood Stained God est un nouveau groupe officiant dans une sorte de black death mélodique aux nombreuses influences. Pris au cœur d'une scène qui semble se saturer tant en Europe qu'aux States, le quatuor essaie tout de même de s'embarquer dans l'aventure, et ce, après de nombreux petits concerts et de nombreuses représentations live plus imposantes aux côtés de Pathology ou d'Abigail Williams, une de leurs idoles.

Au tout début, le groupe se faisait appeler The Rape of Proserpine mais au fil du temps, ce nom ne correspondait plus avec ce que composaient les différents musiciens de la bande. Trail of the Blood Stained God représentait mieux leur univers musical, quelque chose de malsain, de sombre et de sanglant. Ils prirent donc leur ancien nom afin de poser un titre à cet EP, sorti au courant du mois de mai.

TOTBSG décide donc de composer cinq morceaux avant de sortir ce qui sera leur premier full length. Ces titres représentent quelque chose de personnel, généralement influencé par de grosses figures du death mélodique (In Flames, Amon Amarth, Kalmah) ou de black (Belphegor, Immortal, Abigail Williams). Cela s'entend en fonction des chansons, qui, bien que différentes, reflètent certaines inspirations mais aussi certaines tendances. Si un titre paraît plus axé death mélodique avec un peu de black, un autre nous montrera du black mélodique avec un peu de death. Et encore, parfois cela peut littéralement changer au cœur même d'un morceau tel que « Come December » et l'auditeur se perd peu à peu, le temps de cinq minutes.

Hormis cela, TOTBSG nous gratifie de riffs percutants et maîtrisés, et de vocaux déchirés. Malgré le côté mélodique, le tout reste violent et relativement méchant, sans occulter un aspect sombre et quelque peu mélancolique comme sur un « Of Ophidian Blood » à cœur ouvert. Mais si le côté sombre peut être effectué par un panel de riffs soignés et travaillés, il peut l'être aussi grâce à un clavier, s'incorporant de temps en temps aux compositions du groupe. « 1710 – Tail of the Blood Stained God » ou « Brink of Insanity » et leurs aspects symphoniques et terrifiants, peuvent rappeler certaines pistes d'Abigail Williams. Il se dégage même parfois un certain côté mystique, comme si l'auditeur était dans une église ensanglantée : choeurs, violons, piano et même orage.

En ce qui concerne l'aspect relativement black et agressif, le titre éponyme arrive bien à nous offrir des riffs denses et noirs avec une voix très hargneuse. L'ensemble se rapproche beaucoup plus de Belphegor par moment et on se retrouve embarqué tant dans un mix d'éléments tranchants que d'éléments mélodiques voire heavy/death.

Trail of the Blood Stained God a toutefois bien des choses à prouver, tant dans la recherche de son identité, que dans la modulation de la voix et dans la progression des morceaux. Il est encore difficile de se fixer avec un seul EP, car il y a bien évidemment de bonnes choses, un bon feeling et des émotions. Le temps nous le dira sans doute.

0 Commentaire

7 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Trail Of The Blood Stained God