Quand Bien Même L'Enfer Et Le Déluge S'Abattraient Sur Nous

Liste des groupes Crust Pilori (FRA-2) Quand Bien Même L'Enfer Et Le Déluge S'Abattraient Sur Nous
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Pilori (FRA-2)
Nom de l'album Quand Bien Même L'Enfer Et Le Déluge S'Abattraient Sur Nous
Type Album
Date de parution 16 Septembre 2022
Labels Terrain Vague
Style MusicalCrust
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1.
 De Guerre Lasse
 03:36
2.
 Meurtrière
 01:43
3.
 Entre Chien Et Loup
 03:05
4.
 Maelström
 00:47
5.
 Quand Bien Même L'Enfer...
 04:40
6.
 Un Livre De Chair
 02:57
7.
 Où Gisent Les Ancres
 01:35
8.
 Au Prix De Tout Les Sacrifices
 01:16
9.
 En Haut Des Cimes
 03:29
10.
 ...Et Le Déluge
 05:56

Durée totale : 29:04

Acheter cet album

Pilori (FRA-2)


Chronique @ odrodzenie

09 Septembre 2022

Ce deuxième album des Pilori est une entreprise de destruction massive

Deux ans après le redoutable « A Nos Morts », et après moult prestations scéniques dans l’hexagone ou à l’étranger, Pilori revient avec son deuxième méfait, intitulé « Quand Bien Même L’Enfer Et Le Déluge S’Abattraient Sur Nous », toujours chez Terrain Vague, avec un line-up inchangé. Il est à noter que la mise en son a été orchestré par Cyrille Gachet (Fange, Verdun, Year Of No Light), que le mastering est une nouvelle fois l’œuvre de Brad Boatright (Trap Them, Nails) et que Gabriel Dubko (Implore) vient pousser la chansonnette sur « Entre Chien Et Loup ».

Les hostilités débutent sans les sommations d’usage et le premier uppercut est asséné avec « De Guerre Lasse », mid-tempo puissant, gros riffing, accélérations furieuses, break inquiétant, dissonances, lourdeur, toute la panoplie du propos de Pilori est résumé dans ce titre. Et ce morceau est loin d’être orphelin, car tout l’album est du même caveau, Pilori a décidé de taper là où ça fait mal, et ne veut laisser aucun survivant, en témoigne le féroce « Meurtrière », « Maelström » ou encore « Une Livre De Chair », qui exterminent tout sur leur passage.

La force du quatuor est d’être aux confins de plusieurs styles du métal extrême comme le « hardcore », le « death », le « grind » ou le « crust », avec à une alternance rythmique incessante, amenant une vraie variété à son style et notamment à cet album, comme les accélérations blastées (« Entre Chien Et Loup », « Meurtrière », « Une Livre De Chair », « De Guerre Lasse », pour ne citer qu’eux), qui succèdent ou précèdent des breaks inquiétants voir, aériens comme sur « De Guerre Lasse », le final de « Entre Chien Et Loup » ou encore « Quand Bien Même L’Enfer… », avec une petite incursion « black » sur la mélodie de la cassure (et sur l’accélération de « Entre Chien Et Loup" également).

La vraie valeur ajoutée de cette deuxième livraison longue durée, c’est la puissance qui émane de l’ensemble à travers la férocité de la rythmique qui décornerait même le Malin, le riffing ultra massif comme sur « Meurtrière », « Une Livre De Chair » ou encore « Au Prix De Tous Les Sacrifices », Pilori vous attrape, pénètre insidieusement votre cortex, prend possession de vos entrailles pour les expulser sur votre faciès incrédule. Chaque morceau est doté d’un moment surprenant, qui retiendra l’attention, « Meurtrière » et son final ultra lourd, « Une Livre De Chair » et sa décélération puissante », les césures de « Quand Bien Même L’Enfer… » et le final de « Entre Chien Et Loup », ""Maelström", "En Haut Des Cimes", en sont des preuves irréfutables. Et que dire de « …Et Le déluge ». Ce titre, qui s’étire sur presque six minutes, est en quelque sorte la « ballade » de l’album (attention, toute proportion gardée, il s’agit de Pilori), et il est surprenant dans son entièreté. Un début très calme, avec une mélodie triste et mélancolique, suivi d’une grosse attaque en low-tempo, accompagné de gros riff et de hurlements, sans aucune vraie accélération. « …Et Le Déluge » vous prendra réellement aux tripes et vous laissera des traces indélébiles, c’est le morceau d’orfèvre de cet album.

Les musiciens sont tous au diapason de cette tuerie de masse qu’est « Quand Bien Même L’Enfer Et Le Déluge S’Abattraient Sur Nous », avec une section rythmique qui fait office de central nucléaire au bord de l’explosion, Régis qui délivre des riffs à la fois pachydermiques et subtiles, et Greg qui vocifèrent toutes tripailles dehors, éructant avec une hargne et une haine véritable, le bougre est doté d’un bien belle organe. Le mixage de Cyrille Gachet est tout bonnement impressionnant, il octroie à Pilori, un son qui n’a rien à envier aux grosses écuries, dégoulinant de gras, charbonneux à souhait, à en faire pâlir les studios Sunlight. Tout y est savamment dosé, avec un équilibre parfait, Il hisse vers le haut, la qualité intrinsèque de cette ogive, et met en exergue la puissance développé de cet enregistrement. Donc, le grief principal que votre serviteur avait à l’encontre de « A Nos Morts », à savoir le chant quasiment inaudible, appartient désormais au passé.

Quel bon en avant ! Pilori n’a pas franchi un cap mais un canyon avec ce « Quand Bien Même L’Enfer Et Le Déluge S’Abattraient Sur Nous », qui frôle assurément le coup de maître. Pas grand-chose à jeter sur cette album, si ce n’est qu’il est à conseiller qu’aux cages à miel aguerries et avides de violence et de noirceur, les néophytes téméraires pourront s’y frotter mais ils seront prévenues. Ce deuxième album des Pilori est une entreprise de destruction massive, de laquelle il ne restera que très peu de survivants, imposant le combo comme un outsider très sérieux de la scène extrême hexagonale, mettant de grandes taloches à ses collègues et congénères, afin de s’y octroyer une place de choix. « Quand Bien Même L’Enfer Et Le Déluge S’Abattraient Sur Nous » se place assurément dans le Top 5 annuel de votre serviteur.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire