Perbaya Sleza Oseni

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
pas de note
Nom du groupe Aut Mori
Nom de l'album Perbaya Sleza Oseni
Type Album
Date de parution 29 Octobre 2012
Style MusicalDoom Gothique
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1. Perbaya Sleza Oseni
2. Maya Pesnya
3. Nebo
4. Prochtchaï
5. Moï Vetchnii Dojd
6. Jdi
7. Elegiya Bezmyatejnosti
8. Na Stsene Ocen

Acheter cet album

Aut Mori


Chronique @ Peacewalker

20 Avril 2013

Sans originalité mais avec personnalité..

Fondé en 2009 par trois anciens membres d'Auto-De-Fe, autre groupe russe officiant dans un style similaire à celui qui nous intéresse ici, Aut Mori sort fin 2012 son premier album, ?????? ????? ????? ("la première larme de l'automne", un nom qui annonce la couleur si il en est).

Après une courte introduction, on se rend vite compte que les russes jouent du Doom Gothique sans chercher à innover, et en lorgnant particulièrement du coté des suédois de Draconian, avec lesquels ils partagent d'ailleurs Jerry Torstensson, batteur et Olof Göthlin, violoniste sur A Rose for the Apocalypse et Where Lovers Mourn, tous deux musiciens de sessions pour nos gothiques slaves à l'occasion de ce premier album.

Toutes les caractéristiques (et les clichés) du genre sont respectés à la lettre: mélodies respirant la tristesse et la nostalgie, ambiance automnale et romantique, alternances de chants en "Belle et la Bête"... et c'est sur ce dernier point qu'on remarque le premier signe de personnalité d'Aut Mori, le chant de Nati Chitadze, la vocaliste officiant sur cet album (mais ne faisant pas partie du groupe à temps plein à l'instar des deux suédois précités). Si son timbre est en lui-même plutôt classique pour le genre il n'en reste pas moins efficace et bénéficie fortement de l'utilisation de la langue maternelle des membres du groupes. L'ambiance apportée par les paroles et l'accent russe est en effet le premier point positif indéniable à mettre au crédit de ce ?????? ????? ????? ainsi qu'une marque non négligeable d'identité.

Le growl d'Evgeniy Chepur est lui aussi classique et efficace, mais souffre du manque d'agressivité de l'album. Alors que Draconian justement parvient à ménager des espaces plus énervés dans ses flots de mélancolie, Aut Mori, sans en être totalement dépourvu non plus, peine à convaincre à ce niveau là et donne parfois l'impression que les compositeurs du groupe ont volontairement retenu les élans du chanteur pour privilégier l'approche mélodique.

Un autre point intéressant de l'album est le rôle joué par les claviers de Maria Sorokina et le violon de Göthlin. Les orchestrations, fortement mises en avant, sont de qualité et participent beaucoup à l’intérêt de l'album, comme sur le titre ???? ("Ciel"), où ils proposent une ambiance plus sombre et fantomatique que dans le reste de l'album, ou dans ?? ????? ????? ("sur scène en automne"), le très bon morceau final aux chœurs particulièrement marquants.
Les guitares quand à elles offrent un travail mélodique solide, dans la lignée de la qualité générale de l'album, mais sans réelle surprise. Même commentaire pour la production, très propre et remplissant avec efficacité son boulot.

Pour conclure ce premier effort des russes est un album solide et assez prometteur, qui ne réinvente pas le Doom Gothique mais parvient à mettre en avant ses quelques traits d'identité. Les fans du genre devraient apprécier, les autres ne changeront pas d'avis sur le style en question..

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Aut Mori