Old Crows Young Cardinals

Liste des groupes Post Hardcore Alexisonfire Old Crows Young Cardinals
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Alexisonfire
Nom de l'album Old Crows Young Cardinals
Type Album
Date de parution 23 Juin 2009
Style MusicalPost Hardcore
Membres possèdant cet album27

Tracklist

1. Old Crows
2. Young Cardinals
3. Sons of Privilege
4. Born and Raised
5. No Rest
6. The Northern
7. Midnight Regulations
8. Emerald Street
9. Heading for the Sun
10. Accept Crime
11. Burial

Chronique @ BlackDieRose

19 Janvier 2013

Un subtil équilibre entre rage et mélodie...

Alexisonfire (qui pour la petite histoire tire son nom d’une stripteaseuse du nom de Alexis Fire) est de retour ! Apres l’excellent Crisis qui datait de 2006, les Canadiens nous reviennent en 2009 armés des meilleures intentions, avec leur tout nouvel album intitulé Old Crows Young Cardinals. On remarquera encore que ce nouvel opus est distribué en Europe par la très célèbre maison de disque Roadrunner Records. Il est produit par Julius « Juice » Butty (Protest The Hero, Kobra And The Lotus).

Depuis sa création en 2001, le style du groupe n’a cessé d’évoluer, passant d’un Hardcore Mélodique furieux et viril, où cris et gros riffs étaient s'accordait merveilleusement, à un Post-Hardcore plus doux et plus accessible dont l’évolution continue toujours de surprendre. De plus Alexisonfire a quasiment abandonné cette alternance vocale cris/chant clair consacrant désormais plus d'importance au chant. Mais contrairement à ce que disent certains fans frustrés par le changement de cap, les Ontariens l’assument pleinement en délivrant toujours un album sincère (au fond c’est juste ça l’essentiel), bien conçu et sans réel problème, manquant juste un peu d‘originalité et de dynamisme.

Un quatrième album ça se fête et pour l’occasion le groupe nous délivre le single parfait Young Cardinals ou encore le très rythmé et entraînant Accept Crime qui forment à eux deux les meilleurs morceaux de ce dernier méfait. Old Crows Young Cardinals, il s’agit là d’un album moins pertinent qu’à l’accoutumée, mais beaucoup plus accessible et plus riche en sonorités que ses prédécesseurs. Là où Crisis affirmait son caractère dès les premières écoutes, Old Crows Young Cardinals multiplie les sinuosités (Emerald Street) sans pour autant permettre à l’auditeur de décrocher.

Peu de groupes peuvent se vanter d’avoir trouvé une telle combinaison à l’instar des titres Old Crows ou le très inspiré Heading for The Sun mariant avec précision mélodie doucereuse et puissance rythmique. Musicalement, le groupe évolue dans cette mouvance assez prisée depuis quelque temps, à savoir un Rock burné et mélodique, avec des influences Hardcore assez prononcées, notamment sur certaines lignes vocales. Toutefois le groupe équilibre sa musique avec pas mal d’aspects Pop la rendant plus accessible et de ce fait plus entraînante.

Pas de doute possible, dès les premières secondes de la chanson Old Crows, on reconnait le style d’Alexisonfire entre mille : une basse toujours impeccable avec cette petite ligne finement ouvragée en guise d‘intro, puis viennent les mélodies que l’on reconnait facilement, et bien sûr les chants de Dallas Green, qui s’occupe des parties mélodiques, tandis que Georges Pettit se charge des parties plus Hardcore en criant avec une nouvelle voix, car comme dit plus haut, le plus gros changement, c’est probablement la quasi-extinction du chant hurlé, qui cède sa place à une voix plus rauque, un peu agonisante et étouffée mais tout aussi sympathique.

L’ouragan Alexisonfire est impressionnant d’efficacité et dégomme tout sur son passage avec des titres tels que No Rest, Heading For The Sun ou encore Accept Crime. On a bien sûr droit à quelques titres mid-tempo comme The Northren et Burial qui sont des bonnes coupures, à mon sens nécessaires pour que l’on apprécie pleinement l’opus dans son ensemble. Sur ces deux chansons, le groupe relâche la pression et s’essayer dans un registre purement atmosphérique, où les cris ne servent que d’accompagnement, pour un résultat superbe et très prenant, où Dallas Green, au centre de la musique, fait preuve de classe et de justesse.

En effet, le chant clair renforce l’aspect accrocheur, comme c’est le cas sur Old Crows. Il est aussi particulièrement présent sur le très bon Young Cardinals, titre très rentre-dedans mais adouci par un refrain très élégant. Cette tendance se confirme tout au long de l’album avec notamment Sons of Privilege et Born And Raised (véritable tube en puissance).

Enfin, Old Crows se trouve non seulement être un subtil équilibre entre rage et mélodie mais dessine une nouvelle facette du groupe. Alexisonfire signe donc un nouvel album paraît taillé pour faire mouche auprès d’un large public, tant le groupe sait varier les plaisirs et montrer à la fois une facette assez brute et une autre plus commerciale, plus sucrée tout en réussissant le challenge de conserver une identité.

4 Commentaires

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
White_Pony_07 - 19 Janvier 2013: Merci pour cette excellente chronique!
Pour ma part tu résumes bien mon avis, un très bon album riche et varié! Le seul point sur lequel je ne te suis pas trop est "pas mal d'aspects Pop" , lesquels? Même si je te l'accorde cet album est plus accessible que le précédent, je n'y ai pas trouvé d'éléments Pop, cela vient peut-être de moi.
Sinon bravo pour cette chronique très bien écrite!
BlackDieRose - 19 Janvier 2013: L'aspect Pop le plus repérable vient des refrains en chant clair catchy et accessibles. Les autres sont au niveau des riffs mélo parfois typés Pop Punk.
White_Pony_07 - 19 Janvier 2013: D'accord merci pour cette précision, effectivement je ne l'avais pas vu sous cet angle.
BlackDieRose - 19 Janvier 2013: Mais pas de problème
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Alexisonfire


Autres albums populaires en Post Hardcore