Nomad

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Di'Anno
Nom de l'album Nomad
Type Album
Date de parution 2000
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album8

Tracklist

1. Intro 01:11
2. Mad Man in the Attic 05:00
3. War Machine 03:11
4. Brothers of the Tomb 04:41
5. P.O.V. 2000 03:55
6. The Living Dead 05:35
7. Nomad 07:14
8. S.A.T.A.N. 04:17
9. Cold World 03:53
10. Do or Die 03:31
11. Dog Dead 04:49
Total playing time 47:17

Chronique @ grogwy

06 Octobre 2018

Paul Di'Anno est de retour avec un honnête album de Heavy/Thrash Metal

En 1998, après le split de Battlezone, Paul Di'Anno (chant) et Paulo Turin (guitare) décident de continuer à travailler ensemble.

Installé au Brésil le duo compose de nouveaux morceaux, puis recrute Chico Dehira (guitare), Felipe Andreoli (basse), et Aquiles Priester (batterie) afin de donner quelques concerts.

Au début de l'année 2000 le groupe se rend à Sào Paulo enregistrer "Nomad", qui sort quelques mois plus tard sur le petit label Perris Records.
Commercialisé sous le nom Di'Anno cet album ne bénéficie d'aucune promotion, et passe complètement inaperçu.

C'est bien dommage car produit par Paul Di'Anno et Paulo Turin "Nomad" s'avère être une très bonne surprise, et permet à l'ex-chanteur d'Iron Maiden de nous livrer un disque bien meilleur que "Menace To Society" (1994) (Killers), "The Worlds First Iron Man" (1997) (Paul Di'Anno), "As Hard As Iron" (1997) (Paul Di'Anno), et "Feel My Pain" (1998) (Battlezone).

Dès le premier titre "Mad Man In The Attic" on est face à un puissant Heavy/Thrash Metal sur lequel plane l'ombre de Megadeth et de Judas Priest.
Une influence qui perdure sur les rugueux "War Machine" et "Brothers Of The Tomb", accentuée par le chant mi-hargneux mi-mélodique de Paul Di'Anno qui, à plusieurs reprises, tente de pousser sa voix dans les aigus.
Avec "P.O.V. 2000" et "S.A.T.A.N." (doté d'incantations qui rappellent celles de King Diamond dans Mercyful Fate) Di'Anno renoue avec le Power/Groove Metal (accompagné d'une touche de Hardcore Metal) délivré par Killers sur "Menace To Sociéty" (1994), tandis qu'avec "The Living Dead" le groupe se rapproche davantage du Heavy Metal Américain qu'interprétait Battlezone sur "Children Of Madness" (1988).
Alors que dans plusieurs interviews Paul Di'Anno affirmait ne pas apprécier les albums d'Iron Maiden enregistrés après son départ (on se rappelle de cette altercation en 2012 avec un spectateur qui lui crie "Bruce Dickinson" "Bruce Dickinson", poussant le chanteur à tourner en dérision le refrain de "Run To The Hills" avant de menacer de lui faire la peau : https://www.youtube.com/watch?v=brBtb5ykIoI), par sa structure (et ses lignes de basse) "Nomad" n'est ni plus ni moins qu'un morceau que Steve Harris aurait pu composer pour "Fear Of The Dark" (1992) (d'ailleurs sur ce titre la manière de chanter de Paul Di'Anno se rapproche de celle de Bruce Dickinson !).
Cependant avec l'excellent "Cold World" Di'Anno (je n'ai toujours pas compris pourquoi "Nomad" est sorti sous ce patronyme, car on est à des milliers de kilomètres du Rock F.M. des débuts !) exécute à nouveau un Heavy/Thrash Metal qui renvoie à celui de la bande à Dave Mustaine.
Paul Di'Anno et ses musiciens enchaînent ensuite avec le rude "Do Or DIe" (un morceau dans la lignée de S.A.T.A.N.), avant de conclure sur l'étonnant "Dog Dead" qui voit le groupe flirter avec le Rap Metal.

Mal distribué (et donc peu vendu) "Nomad" est réédité en 2006 (par Magick Records aux Etats-Unis et Zain Records au Japon) sous le nom Paul Di'Anno "The Living Dead".
Doté d'une nouvelle pochette, le disque se voit agrémenté de deux titres d'Iron Maiden et de la reprise "Symphony Of Destruction" de Megadeth (tiens tiens !).

Si "The Living Dead" se vend mieux que "Nomad", les ventes restent cependant modestes.

Il faut dire qu'en 2006 Di'Anno n'existe plus (la formation s'est séparée en 2001).

Felipe Andreoli (basse) et Aquiles Priester (batterie) ont rejoint Angra quant à Paul Di'Anno, qui vient de sortir "The Classics : The Maiden Years" un album où le chanteur réinterprète des morceaux des deux premiers disques d'Iron Maiden "Iron Maiden" (1980) et "Killers" (1981), il continue à donner des concerts aux quatre coins du monde.



0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Di'Anno