Nadir

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Abaddon Incarnate
Nom de l'album Nadir
Type Album
Date de parution Septembre 2001
Enregistré à Soundlab studios
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album21

Tracklist

1. I Will Nail You in 01:43
2. False ? 01:27
3. They Use Dark Forces 01:14
4. Unclean 02:33
5. Aeons of Our Dying 02:56
6. Throne of the Whore 02:06
7. Funeral Procession 01:55
8. Traumatic Stress Solution 02:10
9. Hunger Allowed No Choice 01:43
10. Transgressor 01:01
11. Victory or Annihilation 01:15
12. Scene of the Crime 02:00
13. Progeny 02:21
14. Where's My Axe ? 01:13
15. Come onto Me 03:05
16. She Hates with a Marble Heart 01:24
17. Seditious Thoughts (Pt. 1) 01:43
18. Seditious Thoughts (Pt. 2) 01:57
19. Judgement Was Passed Before I Was Born 01:20
20. Hamunaptra (City of the Dead) 02:13
21. Bonebag 01:25
22. ...And Then the World Bleeds 01:19
23. Pogrom 02:05
24. Rot 01:35
Total playing time 43:43

Commentaire @ wodulf

01 Avril 2013

Un Abaddon Incarnate qui nous fait du Nasum

Ce second album, Abaddon Incarnate décide d'aller l'enregistrer en Suède, au studio Soundlab, sous la houlette de Mieszko Talarczyk. Cette rencontre avec le leader de Nasum va etre déterminante concernant l'orientation musicale du groupe sur cet album.
En effet, quand Abaddon Incarnate contacte Mieszko, le groupe avait déjà écrit 8 morceaux pour son second album. Ces 8 morceaux indiquaient un disque dans la continuité du premier album; à savoir un death grind barbare aux ambiances assez mystiques. Cependant, un soir de répétition, le guitariste Bill Whelan arrive avec le morceau "I Will Nail You In". Ce morceau complètement grind à la Nasum va enchanter tout le monde et le groupe, peu avant l'enregistrement décide de réécrire totalement l'album dans ce même style beaucoup plus grind à la Nasum.
Ce changement radical de direction par rapport au premier album est un peu déconcertant au début parce qu'Abaddon Incarnate ne fait plus du Abaddon Incarnate mais fait du Nasum. Au début, j'ai eu du mal à cause de cet impression d'un groupe qui abandonne sa personnalité pour aller copier chez un autre groupe.
Fini donc les ambiances mystico-sataniques, Abaddon Incarnate se contente simplement d'envoyer la purée avec 24 titres aussi bref qu'intense d'un grindcore ravageur. Un peu déçu au début donc de ne plus retrouver notre bon vieux Abaddon Incarnate, mais une fois qu'on s'est habitué à cet état de fait, on se retrouve devant un disque de grind quand même sympa avec son lot de tueries, notamment les terribles "Unclean" et "Transgressor".
Enfin, à l'instar du Inhale /Exhale de Nasum qui est réellement la grosse influence de cet album, le disque est assez long, du moins pour le style pratiqué, et atteint presque les 45 minutes.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire