My Dark One

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Grymt
Nom de l'album My Dark One
Type Album
Date de parution 27 Novembre 2006
Labels At(h)ome
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album16

Tracklist

1. Equilibrium
2. My Dark One
3. Burning Whore
4. Fastidious Monster, You Hypocrite Rocker
5. Defecate and Fuck
6. We, the Evil Gods
7. Incestuous as Worms
8. Red Angel on Fire
9. Phallic Salvation
10. Lobotomy in the Rehearsal Room

Chronique @ Julien

29 Janvier 2007
J’avoue que ce disque m’a intrigué pendant un bon bout de temps et il aura fallu que je l’écoute un bon nombre de fois avant d’en croire mes oreilles. Comme beaucoup de gens j’étais un peu perplexe quant à la teneur de ce projet. Pourquoi, c’est simple. On retrouve aux manettes Etienne batteur d’Aqme de son état. Sauf qu’avec ce side project du nom de Grymt il va très clairement mettre les points sur les I. Compositeur de l’intégralité de la zic, il nous propose en compagnie de ses potes de Lazy et de Houston Swing Engine un album de grindcore des plus excellents.

Non content d’offrir un album aux antipodes de ce qu’il nous propose généralement, la musique de Grymt puisse en chacun des groupes précédemment cités afin de nous offrir non pas un album de grindcore blastant a 300 à la noire avec un son de caverne mais bel et bien un disque varier et intéressant musicalement. Oui bien que violent a souhait, on trouve dans ce disque une pointe de rock’n roll bien crasseux et quelques passages plus « calme » assez bien senti.
Pendant les 27 minutes que durent ce disque le bon ami Etienne se fait bien plaisir en blastant a tout va. Etonnant de précision dans un registre où l’on a peu l’occasion de le voir évoluer, il n’en perd pas moins un groove assez intéressant. Impressionnant !!!!!!
Mais ces acolytes ne sont pas en reste non plus car ils ont sous su se transcender afin de nous offrir le meilleur d’eux même. A croire que ce disque fût un défouloir absolu. Que ce soit Danek qui nous offre une prestation vocale bien loin de ce qu’il fait dans Houston Swing Engine ou son chant est plus écorché vif que death ou bien les amis de cordes qui dépotent à 200 à l’heure, tout va vite, très vite.
Le son de ce disque est bien énorme et il agit tel un rouleau compresseur. Puissant et en parfaite adéquation avec le style prodigué. Ca cogne, ça cogne, ça cogne !!!!!!!!!!!!

Une excellente surprise en cette fin d’année 2006 que ce premier opus de Grymt. En revanche n’espérer pas trop de date de concert car le groupe a fait l’album s’en s’être vu physiquement une seule minute donc pour faire une tournée ça sent le sapin comme on dit………

Une expérience intéressante !!!!!!


0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Grymt