Munching the Rotten

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Arsebreed
Nom de l'album Munching the Rotten
Type Album
Date de parution 31 Octobre 2005
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album21

Tracklist

1. Fistfit Stretched Third Eye
2. Vaginal Butchery
3. Bloody Posttraumatic Ejaculation
4. Impregnated While Giving Birth
5. Munching the Rotten
6. Ripping Chainsaw Orgasm
7. Stabbed in the Arse
8. Rectal Vomit
9. Anal Cum
10. Vomit Heaps of Flesh
11. Chopped in Excrements

Chronique @ tonio

12 Juin 2006
TONIO

Arf... Vu la pochette, les titres et le logo du groupe, on sait tout de suite à quoi s'attendre !

Beeeuuuuaarrrgglll, heuuuaaarrrrrr, rooo-roaaarrrrrr....
Batterie marteau-piqueur, guitares hystériques et solos épileptiques, voici venu ARSEBREED, nouveau buldozer des terres death metal.
Pour ce qui est de labourer vos méninges et désintegrer vos tympans, le groupe n'a de leçon à reçevoir de personne, ça bastonne du début à la fin. Quelques passages lourds ou mid-tempos cassent de temps en temps le routine mais l'ensemble reste plutôt dans le blast sevère. Pas question ici de death mélodique donc !
Si l'originalité n'est absolument pas au rendez-vous, il faut reconnaitre que ARSEBREED s'en tire assez bien dans le style car le niveau technique est bien présent et les riffs sont tordus à souhait, d'autant que le son n'est pas brouillon.
Ce n'est absolument pas un album marquant mais il est certain que les fans de SUFFOCATION ou DISGORGE prendront leur panard pendant toute l'écoute. Pour un prochain album, ce serait vraiment bien que les gars varient un peu les morceaux, quitte à les alleger en riffs (du death light ?), pour rendre chaque compos un peu plus mémorisables et marquantes.
En résumé, pas nul du tout mais pas indispensable non plus. Un album dont pas grand monde se souviendra sans doute car les terres death-metaliennes sont fertiles et des plantes comme ça il en pousse 20 au mètre carré chaque mois !

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
albundy57 - 14 Novembre 2010: Il est clair que ARSEBREED se fond dans une scène brutal-death déjà ultra étoffée.
Cependant leur zique est d'une qualité indéniable, et qui ravira sans nul doute les fans de gros brutal.
Effectivement, ARSEBREED devra trouver le "truc" qui leur permettra de se démarquer d'une concurrence importante dans le domaine.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ wodulf

27 Novembre 2012

Du brutal death batave influencé par la scène US

Formé en 2001 sous le nom de Bloodcum, le groupe change de nom en 2005 juste avant l'enregistrement de ce premier album. Réunissant en son sein des membres de Pyaemia, Disavowed et Mangled, avant même d'écouter l'album, on peut être sûr de deux choses : premièrement, on n'a pas affaire à des manches et ensuite, ce qu'on va se prendre dans les oreilles, ce ne sera pas du death metal de lopette !
En fait, Arsebreed rentre complètement dans l'esprit de la scène brutal death batave du tout début des années 2000; à savoir une scène extrêmement influencé par la scène brutal death US. En gros, Arsebreed c'est beaucoup de Deeds Of Flesh, beaucoup de Cannibal Corpse et un peu de Disgorge.
C'est vraiment excellent ! On sent de la technique, mais c'est jamais imbuvable. Moi, ça me rappelle un peu les tous débuts de Severe Torture - d'ailleurs un morceau comme "Anal Cum" n'aurait pas dépareillé sur Feasting On Blood -.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Arsebreed