Moshpirit

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Aggression (ESP)
Nom de l'album Moshpirit
Type Album
Date de parution 2009
Labels Xtreem Music
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album13

Tracklist

1. Intro
2. Chaos Anatomy
3. Thrash and Kill
4. Moshpirit
5. Thrashing Your Brain
6. New Born War
7. Better You Run
8. Psycho-Crime
9. I Hate You
10. Never Surrender
11. Few Seconds of Madness

Chronique @ Behemoth49

06 Mai 2011

un revival thrash explosif reposant sur une avalanche dynamique de riffs speeds et entrainants

Décidemment le vague de revival thrash qui s’abat sur la sphère métallique depuis maintenant quelques années n’est pas prête de s’arrêter. En effet, avec l’émergence et le succès de formations telles que les géniaux Municipal Waste, les alcooliques de Gama Bomb ou encore les survoltés Bonded By Blood, le thrash metal se découvre une seconde jeunesse. Et tout naturellement, un bon nombre de jeunes groupes suivent le sillage des groups précités, et ce avec plus ou moins de réussite. Ainsi donc les Etats Unis, l’Angleterre, l’Amérique du Sud ou encore les pays d’Europe centrale accouchent sans arrêt de nouveaux rejetons avides de redorer la bannière de la musique qui leur est si chère. Cependant je vais vous parler ici d’un tout jeune combo venant d’Espagne, chose assez rare pour être signalé.
Aggression donc, qui voit le jour à Barcelone, est la réunion de quatre jeunes fans de thrash, Pol Luengo à la guitare et au chant, Oscar Reka à la guitare, Sergio Soto à la basse et Sergio Garcia à la batterie. Bien que formé en 2005, nos cinq lascars sortent leur premier ep seulement en 2008, intitulé « Thrashing Your Brain ». Trois plus tard sort enfin le premier full lenght de la bande, « Moshpirit », sous la houlette du prestigieux label Xtreem Music.

Orné d’une pochette plus que conventionnelle dans le milieu et d’un nom évocateur au possible, les secrets n’ont que peu de place quant au style pratiqué par nos quatre latinos. Allez, je vous le donne dans le mille, un revival thrash explosif reposant sur une avalanche de riffs speeds et entrainants, typiques du style, des paroles faisant les louanges du chaos et de la folie et tout cela couplés à une ambiance résolument fêtarde malgré des textes peu réjouissants. Et vous me rétorquerez surement « Ouais, bof, comme d’hab’ quoi ! ». Il serait tentant de réagir ainsi certes, mais laissez moi ces quelques lignes pour tenter de vous convaincre de l’intérêt de cette galette.

Ici, pas de castagnettes, d’hymnes de torero et de sangria … Non, seulement des guitares incisives, de l’énergie à en revendre, des paroles peu encourageantes quant au futur de notre monde et de la sueur ! Si vous voulez la petite liste des influences, je dirais Exodus et la Bay Area en général, quelques touches de thrash teuton (la patte de Destruction n’est parfois pas si loin), tout en restant assez proche de tout ce qui se fait actuellement dans le milieu du revival. Je ne m’engagerais pas dans un descriptif titre par titre de l’album étant donné que les morceaux ne se différencient que très peu les uns des autres. Tous les morceaux sont résolument rapides et agressifs, regorgeant d’énergie et de puissance, principalement grâce aux deux guitares, délivrant sans arrêt riffs entrainants et survoltés, sauf quand ces dernières s’engagent dans des solis ne rajoutant que plus de folie à la recette comme sur « Chaos Anatomy », « New Born War » ou encore sur le titre éponyme. De très courts temps morts sont à extraire de l’opus, à l’image du début de « Thrashing Your Brain » (morceau extrait de l’ep précédent) ou encore de l’intro acoustique de « Never Surrender » qu’Iron Maiden n’aurait certainement pas renié. Il faut également rajouter la présence au sein de chaque morceau d’un refrain, accrocheur et facilement mémorisable, accentuant l’impact des compositions et l’énergie déployée.

Vous l’aurez donc compris, l’ensemble est d’un dynamisme impressionnant, résonnant comme un véritable appel au décrochage de nuque, à l’instar de morceaux comme « Thrash and Kill » ou « Chaos Anatomy ». Le tout est accompagné par la voix de Pol Luengo, rappelant étrangement celle du vocaliste de leurs compatriotes ricains de Bonded By Blood. Une voix agressive et aigue donc, mais qui n’oublie pas d’être parfois mélodique comme sur « Better You Run ».
Un mot désormais sur la production. Et bien je dirais simplement qu’elle contribue en grande partie au dynamisme et à la folie de l’album, en donnant aux guitares cette sensation de mur de son, clair, rapide et écrasant, faisait la grande force de cet album.

Malheureusement le manque de personnalité et de variations au niveau des compositions de ce « Moshpirit » fera de ce premier opus des espagnols un énième bon album de revival, noyé dans la masse de la surproduction actuelle au sein d’une scène en pleine explosion. Effectivement la recette est plus que classique et surexploitée, et même si la qualité du riffing et l’énergie déployée est au rendez vous, cela ne suffit pas à s’extraire de la concurrence. Il n’en reste pas moins un bon album, plein de fougue et de promesses pour l’avenir. Pour ce qui est d’aujourd’hui, cet album ravira tous les fans de bon vieux thrash explosif désireux de faire la fête et de se détruire quelques cervicales en sirotant une (?!), plusieures pintes de bière ! Et puis de toute façon, depuis quand l’originalité est le principal du revival thrash ?!

14/20

1 Commentaire

4 J'aime

Partager
tormentor - 28 Fevrier 2015: Merci pour la chro qui me met l'eau la bouche! La pochette est d'enfer et leur musique a l'air d'être comme j'aime rapide et agressif d'après tes dire, juste une petite peur que le son soit trop moderne trop synthétique. Je vais aller voir ça au plus vite pour en savoir plus.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Aggression (ESP)