Metal Church

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Wayne
Nom de l'album Metal Church
Type Album
Date de parution 07 Août 2001
Labels Nuclear Blast
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album28

Tracklist

1. The Choice 03:44
2. The Hammer Will Fall 03:55
3. Soos Creek Cemetary 03:38
4. Hannibal 04:30
5. Burning at the Stake 03:22
6. D.S.D. 04:15
7. Nightmare (Part II) 02:58
8. Vlad 04:25
9. Ballad for Marianne 05:31
10. Mississippi Queen 02:46
Total playing time 39:04

Chronique @ grogwy

21 Décembre 2016

Le (non officiel) septième album de Metal Church

Lors de sa sortie en août 2001, cet unique album du groupe Wayne fut l'objet d'un important différend entre le guitariste Kurdt Vanderhoof et le chanteur David Wayne.
Pour comprendre les raisons de cette querelle qui opposa ces deux anciens partenaires (et amis), il faut revenir un an en arrière.

De retour à Seattle après la fin de la tournée qui suivit la sortie de "Masterpeace" (1999), certains membres de Metal Church décidèrent de mettre le groupe en stand-by pour se consacrer à d'autres projets, ou plus simplement à leurs familles.
David Wayne refusa cette décision et, selon certains témoignages, aurait reçu l'approbation tacite des autres musiciens pour pouvoir poursuivre l'aventure.

Peu après le chanteur contacta le guitariste Jimi Bell, le bassiste Mark Franco, et le batteur B.J. Zampa qui avaient joué sur l'album "Ugly Side" (1999) de Thunderhead, puis proposa à l'ancien guitariste Craig Wells de réintégrer la formation.
Après la composition de nouveaux morceaux (cosignés pour la plupart par David Wayne et Jimi Bell), le nouveau line-up entra en studio pour l'enregistrement du nouveau Metal Church.

Averti du projet, Kurdt Vanderhoof (qui possède les droits sur ce nom) menaça le chanteur de lui intenter un procès.

Limité par le temps, car un contrat venait d'être signé avec l'important label allemand Nuclear Blast, David Wayne contacta un avocat qui lui confirma qu'il ne pouvait pas utiliser ce patronyme pour son groupe.

Désireux de contourner cette interdiction, car souhaitant que ce disque soit considéré comme le septième album officiel de sa formation d'origine, le chanteur prit la décision de le sortir sous le nom de Wayne mais de l'intituler..."Metal Church".
Il prit ensuite contact avec le dessinateur Andreas Marshall (connu pour son travail avec Blind Guardian, Grave Digger, et Running Wild), puis lui commanda une peinture sur laquelle devait figurer une guitare et une église, comme au recto-verso de la pochette du premier album de...Metal Church !

C'est avec une pochette très controversée (où figure le nom du groupe doté du caractéristique logo blanc et rouge), que sort le disque en août 2001.
Cette sortie provoqua la colère de Kurdt Vanderhoof, et la fin de toute relation avec son ancien acolyte.

De son coté David Wayne, qui avait été très mécontent de l'orientation trop modérée de "Masterpeace", revient avec cet album à un Heavy Metal plus classique (et plus acéré).

Cela se confirme dès "The Choice", sur lequel, poussé par son imposante section rythmique (Mark Franco et B.J. Zampa) le vocaliste revient à son typique chant agressif proche de celui d'Udo Dirkschneider (Accept).
Si peu de changements sont à signaler sur "The Hammer Will Fall", ce n'est pas le cas avec "Soos Creek Cemetary" dont la répétitive partie rythmique renvoie aux années 70.
Sur "Hannibal" c'est surtout l'influence de Judas Priest que l'on ressent, que ce soit dans les parties de guitares de Jimi Bell et Craig Wells ainsi que dans les tentatives de montée dans les aiguës de David Wayne, tandis que sur les virulents "Burning at the Stake" et "Nightmare part II" c'est celle d'Accept qui est prédominante.
Mais c'est d'une autre formation majeure du Heavy Metal dont s'inspire ouvertement Wayne sur "D.S.D".
En effet, à l'écoute de ce titre on décèle quelques similitudes avec le morceau "Heaven and Hell" de Black Sabbath (ainsi que d'autres, très brèves, avec "Seek and Destroy" de Metallica).
D'ailleurs, sur ce titre David Wayne n'hésite pas à moduler sa voix de manière à lui donner une tonalité qui rappelle parfois Ronnie James Dio.
Cette proximité avec ce chanteur persiste sur l'excellent "Vlad", puis sur "Ballad to Marianne" où plane l'ombre de Dio.
C'est avec la sympathique reprise "Missippi Queen" de Mountain que se termine ce très bon "Metal Church" que certains, à commencer par Kurdt Vanderhoof, considèrent comme "illégitime".

Cependant, bien que commercialisé sous le nom de Wayne et par conséquent non reconnu comme étant un album de Metal Church, par sa filiation ce disque prouve qu'il appartient à la discographie de cette excellente formation.



1 Commentaire

2 J'aime

Partager
Elevator - 21 Décembre 2016: Cet album me laisse une impression étrange, plutôt solide mais manquant de fièvre pour être un incontournable. Bon, pour moi il vaut l'achat rien que pour "The Hammer Will Fall", et puis ne soyons pas fine bouche, le reste est intéressant quand même. Ceci étant dit, je crois que je préfère le "Masterpeace" de Metal Church qui ' avec le recul, est loin d'être la daube que décrivent certains, mais là c'est un autre débat ...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Wayne