Masochist

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Domination Through Impurity
Nom de l'album Masochist
Type Album
Date de parution 2010
Style MusicalDeath Technique
Membres possèdant cet album8

Tracklist

1. Interminable Descent
2. Masochist
3. Path to Righteousness
4. The Dead Within
5. Recoming One
6. The Cruel Hand of Fate
7. Less Than Human
8. Bleeding the Damned
9. Patron Saint of Hate

Acheter cet album

Domination Through Impurity


Chronique @ Malantis

01 Décembre 2010
Quasi one man band d'un certain Joe Payne, vieux routard de la scène brutal death US ayant roulé sa bosse dans des combos prestigieux comme Nile ou Lecherous Nocturne. Domination Through Impurity joue la carte du brutal death technique sans concessions, au risque de se retrouver noyé au sein des nombreuses sorties dans ce domaine actuellement. Dans le même ordre d'idée, on espère que sa signature récente avec Epitomite Production (label ayant notamment signé le premier Monolith Deathcult) lui ouvre quelques portes.

Au niveau thème et imagerie, ben … c'est assez moche en fait. Que se soit le nom du groupe, le titre de l'album ou l'artwork de fort mauvais goût faisant penser à un Sangoku SM, non vraiment on n'imagine pas une pure tuerie de TBDM sur cette galette mais plutôt du Suffo-like de seconde zone, comme il en pullule de toute part actuellement. Pourtant, c'est bien a mi-chemin entre Incinerate et Origin que le style pratiqué par le duo se situe. Et comme nous allons le voir, il n'a pas à rougir de la comparaison avec ses glorieux ainés.

Ne cédant pas au sirène de la boite à rythme monsieur Payne s'est adjoint les services de Jordan Varela dont les roulements parfaits appuyés par la production organique loin du « triggage » habituel sont un atout aussi écrasant que les blasts du marteleur.

L'album commence sur les chapeaux de roue avec « Interminable Descent » morceau à la structure relativement classique mais terriblement accrocheuse. Une mention spéciale pour son break brise nuque au même titre que celui de la track éponyme farcis de contretemps et d'harmoniques en tout genres qui pour ceux qui n'auraient pas compris placent définitivement le combo dans l'air du temps en affichant un death moderne et technique évitant habilement le côté froid et plastique par une production organique et par l'usage d'un vrai batteur.

Le brûlot «Path To Righteousness », entre son refrain chanté acapella en début de morceau et ses parties en sweeping digne d'Origin ne laissera personne indifférent et extrait automatiquement le combo de la masse des groupes brutal death par ses qualités techniques d'une part et par sa capacité à accrocher l'auditeur d'autre part. Dans le registres du sweeping celui de « Bleeding the Damned » est complètement déboulonnant et on ne peut que s'incliner devant le niveau technique affiché par l'omnipotent musicien.

L'instrumentale acoustique en milieu d'album, relativement redondant sur ce type de production, parvient quand même à capter l'auditeur et enchaine judicieusement sur le très brutal « Less Than Human ». Un mot aussi sur « Becoming one » dont le riff principal est un modèle d'efficacité et donne une furieuse envie d'headbanger, tout comme le final de « Patron Saint of Hate ».

Monsieur Joe Payne nous propose donc ici bien plus qu'un simple side-project bateau. Fort de toute ces qualités il est indéniable que ce brûlot de death brutal figure parmis les sorties death métallique indispensable de 2010 au côté des Aeon, Severe Torture et Decrepit Birth sortient cette même année. Alors si vous vous délecter à l'idée de prendre des méchants coups de fouet dans les oreilles n'hésitez pas, ce Masochist est fait pour vous.

0 Commentaire

4 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Domination Through Impurity