Magic Spellcraft

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Artefact
Nom de l'album Magic Spellcraft
Type Album
Date de parution 2006
Labels Rupture Music
Style MusicalBlack Mélodique
Membres possèdant cet album51

Tracklist

DISC
1. Magic Spellcraft
2. Neolithic Era
3. Blizzard Dwarf Army
4. Mount Doom
5. Altar of Nocturnal Forest
6. Castle (the Underground Galleries)
7. High Landscape Travel
8. Hyperion
9. Eerie Anthem
DVD
10. Bonustrack Mystère...
11. Son of Solstice (Live Wacken 2004)

Chronique @ Nattskog

18 Juillet 2006
Artefact, groupe originaire de la Côte d’Azur (Nice plus précisément) est un groupe pour qui « Black Metal » ne rime pas avec musique simpliste. Il y en a quelques uns comme cela qui ne veulent pas tomber dans le minimalisme récurent que l’on peut retrouver dans ce style vu et revu. On peut citer Orakle pour la France, Arcturus, Code, et quelques autres pour qui le principal souci est de faire une musique parlante et complexe à la fois, touchant sans doute plus de cordes dans l’âme que leurs collègues du True BM qui se contentent de moins.

Fortement inspiré de groupes comme Opeth, Dimmu Borgir ou Bathory, la musique est assez complexe et peut dérouter à première écoute – comme un album d’Opeth d’ailleurs : les morceaux sont sujets à des breaks fréquents à la guitare sèche, à laquelle se mêlent parfois des instruments plus folkloriques (flûte, violon tzigane, etc.)
La teneur générale de la musique est très épique. Les ambiances médiévales enrichies par les claviers éthérés à certains endroits vous plongent dans la même atmosphère que l’ont fait les albums de Misteltein ou certains titres d’Emperor (en moins chaotique tout de même !) Le chant assez rauque – presque Death – et la présence de solos sur certains titres (« Neolithic Era ») ouvrira l’album aux amateurs de Death Mélodique, même si l’atmosphère reste principalement celle d’un album de Black…
Le niveau des musiciens leur permet de jouer leurs partitions aisément, ce qui, vu le niveau de complexité des morceaux, témoigne d’une sacrée maîtrise de leur Art.

Pour conclure sur cet album, on peut dire qu’il est très prometteur ! L’éclectisme des sources d’inspiration permet de mixer des influences diverses et complémentaires. Toutefois, certains passages sonnent trop proche de la référence et ça dilue un peu l’aspect si personnel du reste de l’album.
« Magic Spellcraft » est un album très intéressant à découvrir de toute urgence pour les amateurs de Black un tant soit peu évolué. A placer aux côtés d’Orakle, de Code et d’Arcturus ! Bravo Artefact !

2 Commentaires

3 J'aime

Partager
Corwin - 21 Juillet 2006: Que dire de plus? Artefact tape juste, pile dans mes amours de black raffiné. C'est très bon, que ce soit d'un point de vue qualité de jeu, qualité de compo... Bref, un groupe qui, comme tu l'as si bien dit, peut déjà se classer aux côtés de Code, d'Orakle et autres progressistes du black metal.
Aldebaran - 29 Juillet 2006: Sympa la comparaison avec Code, Orakle, Arcturus, belles références ! Merci...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ disgracia

24 Novembre 2006
Note : 20/20

Avant toutes choses, je me permets de préciser que cet album est un CHEF-D’ŒUVRE, un vrai!

Les changements notables, à première vue, par rapport à l'excellentissime premier album d'Artefact, se situent tout d'abord au niveau de la production : leurs premiers opus avaient une bonne production, mais ici on a à faire à une "grosse production" sans faille, réalisée dans un très bon studio scandinave dont le nom m'échappe. Bref, les guitares sont dévastatrices, la basse a un son bien lourd, on entend bien chaque partie de la batterie, et le chant n'est ni en retrait ni trop fort.

Une autre "évolution" pour cet album se situe, je trouve, dans la variété des titres. En effet, chaque morceau est unique, ce qui nous donne l'impression de voyager à travers des univers différents, comme le laisse suggérer le livret de l'album. On trouve en effet de tout dans ce CD : des riffs violents, de magnifiques passages acoustiques, des passages plus expérimentaux, de très beaux chœurs, des solos incroyables, etc.

Bien sûr, il faut mentionner l'apparition d'un nouveau chanteur, avec une bonne voix rocailleuse qui peut se "blackiser" quand il le faut. Elle colle bien à la musique et contraste bien avec les magnifiques chants clairs déjà présents (rarement) sur le premier opus.

Bien entendu, on reconnaît tout de même le style d'Artefact, c'est-à-dire des riffs et des mélodies magnifiques, des compositions très matures et une originalité toujours présente. Bref, c'est du génie... En plus le niveau technique des musiciens est excellent!

Cet album m'a personnellement demandé un plus grand temps d'adaptation que le premier, car on a tendance à être "submergé" au début, mais quand on comprend bien les compos, quelle joie ! J'ai beau chercher des défauts, je n'en trouve pas...

Passons à un petit étalage titre par titre pour les intéressés...

"Magic Spellcraft"
Morceau "type" d'Artefact : on est partagé entre un rythme entraînant et des mélodies envoûtantes. Tout s'accorde à merveille. Les riffs vous restent dans la tête pour un bon bout de temps ! Le morceau est coupé par une pause acoustique avec chant clair... Tout simplement magique ! A noter la présence d'un excellent solo !

"Neolithic Era"
Mon morceau préféré, avec une intro tribale, épique à souhait, suivie de riffs comme on en voudrait tous les jours. On a droit à un riff thrash, à des riffs plus expérimentaux, à une pause flûte/violon et à un très bon solo bien rock 'n' roll. Le tout sur 10 minutes de pur bonheur...

"Blizzard Dwarf Army"
Entrée sur cornemuse... qui enchaîne avec des riffs entraînants et une magnifique basse bien présente, même s'il faut le temps qu'il faut, pour trouver comment elle sonne afin de bien l'entendre.On fait une pause en haut d'une montagne et on repart pour finir ce très bon morceau !

"Mount Doom"
Une mélodie ultime qui reste gravée dans les mémoire! Ici aussi, la basse a un bon rôle. Un morceau très plaisant, épique, élévateur...

"Altar Of Nocturnal Forest"
La pause acoustique du morceau, dans une sombre forêt, comme son nom l'indique. C'est un titre sobre, tout simplement magnifique. Ici, point de forêt hantée et glaciale, mais plutôt une forêt où règne la magie et la tranquillité... Bref, magnifique une fois de plus !

"Castle (The Underground Galleries)"
Un morceau très "fantastique". Tout s'enchaîne à merveille, et on est bien impregné dans l'ambiance des anciens châteaux, notamment avec le clavecin...

"Hight Landscape Travel"
Peut-être l'autre meilleur morceau de l'album... Une magnifique chevauchée à dos de cheval à travers la neige en faisant face à toutes sortes d'obstacles. Tout cela est retranscrit grâce à la batterie entraînante et aux guitares très techniques qui retranscrivent bien un sentiment d'oppression, de vitesse... Enfin, c'est dur à expliquer, il faut écouter le morceau pour comprendre. La deuxième partie est plus "élancée" et mélodique ou les guitares s'envolent c'est sublime !!!

"Hyperion"
LE riff en guise d'intro, carré et qui impose le respect en écrasant tout sur sont passage... Le tout est contrasté avec des riffs calmes et mélodiques... On a même droit à un passage jazzy qui nous laisse admirer l'excellent jeu du batteur !

"Eerie Anthem"
La chanson d'outro, la quête du guerrier s'achève... dans un esprit de sérénité et de nostalgie... Le riff de basse ultra saturé est sublime, présent tout au long du morceau et qui vient clôturer ce chef-d’œuvre en solo... On ne pouvait pas rêver d'une meilleur fin...

Je dis bravo et merci à Artefact pour ce CD que tout fan de metal un tantinet recherché, varié et original devrait posséder !!! Si vous prenez le temps d'écouter cet album, ça ne peut que vous être bénéfique, croyez moi!

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire