Lividity

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe It Dies Today
Nom de l'album Lividity
Type Album
Date de parution 15 Septembre 2009
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album29

Tracklist

1. This Ghost
2. Reckless Abandon
3. Thank You for Drinking
4. Miss October
5. Bled Out in Black and White
6. Martyr of Truth
7. Nihility
8. Life of Uncertainty
9. The Architects
10. Complacence Without Pursuit
Bonustrack
11. Come Undone

Chronique @ Arachnid

02 Juin 2009

Un album qui a presque dix ans de retard et qui ne marque absolument pas...

It Dies Today s'était bien immiscé dans la vague Metalcore qui avait déferlé il y a quelques années, proposant des chansons correctement entraînantes et un chant clair n'ayant rien à envier à Clint Norris (ex-As I Lay Dying) ou encore Phil Labonte (All That Remains). Si leur premier album n'avait pas forcément marqué les esprits, leur seconde galette, Sirens, avait fait parlé d'elle avec des chansons vraiment bien foutues comme "Sixth of June", "Sirens" ou encore "Sacré Coeur", celle-ci étant même apparue dans la B.O. de Resident Evil : Extinction.

Après s'être donc fait un bon petit nom dans le milieu et avoir enchaîné des tournées aux côtés de Haste The Day, Atreyu, Kittie ou encore Comeback Kid, l'annonce en janvier 2007 du départ du chanteur Nick Brooks et de son remplacement par le peu connu Jason Wood (qui a opéré en tant que bassiste de session pour Still Remains) a remué un peu tout le (petit) monde Metalcore. Après avoir ré-enregistré quelques titres pour clairement s'imposer en tant que nouveau lead singer sur le myspace du groupe, le voici donc sur le devant de la scène avec le nouvel album des It Dies Today.

Disons-le clairement, Wood déçoit. Bien qu'il assure complètement son poste, il laisse un goût de déjà-vu et ne possède pas le coffre ni les cordes vocales adéquates pour réellement marquer. Si Howard Jones avait parfaitement effacé le pitoyable Jesse Leach dans Killswitch Engage et Josh Gilbert réussi à s'imposer dans les voix claires pour As I Lay Ding (bien que le timbre de Clint Norris vient à manquer), ce nouveau chanteur n'a pas l'étoffe du précédent leader de It Dies Today. En fait, il manque cruellement d'identité, sa voix écorchée et son chant clair ressemblant en tous points à celle d'Andreas Dörner (Caliban). La musique étant par ailleurs identique aux vieux albums du groupe allemand, ce nouvel opus pue le réchauffé à plein nez, sans aucune nouveauté artistique, aussi bien dans les riffs mélo pompeux que dans les saccades. Là où on attendait un souffle neuf avec l'arrivée de Wood, on se retrouve à écouter un album qui a presque dix ans de retard et qui ne marque absolument pas, voire laisse pantois.

Dès l'écoute de l'album, le titre "This Ghost" commence par des saccades classiques entrecoupées de pêches à la batterie puis démarre sur du Metalcore basique, au son très électrique mais à la puissance vaine et aux transitions honnêtement bâclées. La première chanson d'un album étant assez importante pour savoir si le reste va suivre, on a déjà plutôt peur. Chose confirmée avec "Thank You for Drinking" ou bien "Life of Uncertainty", tous quasi-identiques aussi bien dans leur structure que dans les riffs. La batterie, bien qu'étant énergique, suit bien gentiment le rythme des guitares sans oser ne serait-ce qu'un petit break bien placé. Quant à la basse inexistante (le groupe a toujours joué à 3 grattes), elle aurait bien été utile pour ce CD au son un peu trop brouillon à mon goût pour une production aussi récente : cela aurait rehaussé un dynamisme hélas manquant. Encore une fois, l'ombre de Caliban plane donc clairement sur toutes les pistes, dont la monotonie s'empare très rapidement. On est donc déçu du résultat.

Après une écoute totale, on ressent soudainement un gros sentiment de s'être fait arnaquer sur la marchandise tant le produit est insipide. AUCUN titre ne donne la pêche, si ce n'est peut-être un titre bien réchauffé qui donnera un court moment de nostalgie ; je parle de "Martyr of Truth", dont le riff principal est quand même bien sympathique.

Au final, It Dies Today prouve parfaitement que l'ère du Metalcore est bel et bien révolue et enterrée par des groupes persistant à s'imposer dans ce domaine, des groupes comme As I Lay Dying, Killswitch Engage ou encore Lamb Of God. D'autres se sont d'ailleurs bien reconvertis en assumant pleinement leur nouveau côté post-hardcore mélodique, laissant derrière eux tous ces groupes pompeux dont l'originalité régresse de plus en plus.

3 Commentaires

1 J'aime

Partager
xxFabyxx - 02 Décembre 2009: C'est album est cool ! Certe ce n'est pas un bijou d'originalité et alors! ça n'a JAMAIS été le but du groupe de révolutionner le monde du metal. Ils jouent de la musique qu'ils aiment et ça se sent dans l'album. Thank You For Drinking, Martyr of Truth, Reckless Abandon sont vraiment géniales!
En ce qui concerne Jason Wood, il essaye de faire son truc, c'est pas si évident de réussir s'imposer. Et pour sa défense il a au moins le mérite d'écrire des textes correctes et qui ne se limitent pas à des histoires de peine de coeur.

Jayen - 25 Mai 2010: Cet album m'a énormément déçu, je l'ai attendu avec impatience... Je suis un grand fan de The Caitiff Choir et Sirens... Mais la, c'est dur d'accrocher, C'est monotone, pas du tout accrocheur, j'attendais des song telles que Reingnite the Fire, Our Disintigration ou encore A Constant Reminder... C'est pour dire, rien qu'au son des guitares j'ai été décu.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire