Let the Day Begin

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Dethrone (FIN)
Nom de l'album Let the Day Begin
Type Album
Date de parution 1989
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album14

Tracklist

1. Predator 04:31
2. Powermad 04:36
3. After the Day 04:35
4. Black Dawn 04:05
5. Last Respects 06:13
6. Beyond the Wall 06:14
7. City of Silence 07:45
8. Hunter in the Dark 05:44
9. Withered 05:34
Total playing time 49:52

Acheter cet album

Dethrone (FIN)


Commentaire @ Fabien

04 Avril 2013

La Finlande a été plutôt discrète sur la scène speedthrash durant les eighties. Il faut attendre les années 1988/89 pour l’arrivée des premiers LP dans le style, parus chez des labels nationaux comme Megamania, Kerberos ou Poko et s’exportant difficilement, pour citer les tout premiers efforts de Dethrone, Prestige, ARG, Airdash, Stone ou NNS. Peu après la parution de Let the Day Begin des thrashers de Dethrone chez Poko Records, la fameuse écurie londonienne Under one Flag acquiert la licence de l’album, qui bénéficie alors non seulement d’une solide couverture européenne, mais aussi d’une nouvelle pochette issue des studios Games Workshop (tout comme l’impitoyable Realms of Chaos de Bolt Thrower). Notre quatuor figure ainsi parmi les tout premiers groupes thrashmetal finlandais s’exportant enfin dans nos contrées.

Musicalement, si ARG pratique par exemple un thrash/death très violent et relativement technique, Dethrone s’ancre quant à lui dans un thrashmetal commun et majoritairement influencé par la scène US, et plus particulièrement celle de la Bay-Area maintes fois copiée à l’époque. Let the Day Begin reste toutefois un album bénéficiant d’une articulation et d’une interprétation solides, empli de riffs assez percutants, de breaks et d’accélérations, de vocaux en rappel si typiques, qui rendent l’écoute assez plaisante malgré le manque d’originalité. Les 7 minutes de City of Silence passent par exemple relativement bien, tandis que l’instrumental Last Respects idéalement placé en milieu d’album nous montre la robustesse du thrashmetal de notre quatuor. Honnête et générique, Let the Day Begin est finalement assez représentatif des disques d’Under one Flag commercialisés à l’aube des années 90, des albums bien souvent dans la masse, là où quelques années auparavant l’écurie alignait les signatures ou licences en or pour citer celles de Bathory, Death, Onslaught, Possessed, Dark Angel ou Forbidden.

Fabien.

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
LeMoustre - 10 Avril 2013: Je me souviens ne pas avoir accroché du tout à l'époque, malgré une pochette "attirante". le son en particulier était assez creux et insipide.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Dethrone (FIN)