Kreuzfeuer

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Subway To Sally
Nom de l'album Kreuzfeuer
Type Album
Date de parution 27 Mars 2009
Labels Nuclear Blast
Style MusicalFolk Metal
Membres possèdant cet album21

Tracklist

1. Aufstieg
2. Judaskuss
3. Besser, Du Rennst
4. So Fern, So Nah
5. Die Jagd
6. Einsam
7. Komm in Meinen Schlaf
8. Angelus
9. Krähenkönig
10. Niemals
11. Versteckt
12. Vater

Chronique @ ToriTsuki

01 Janvier 2011

Du sérieux chez nos 7 troubadours germains !

Il nous a fallu deux ans d'attente après le très bon Bastard pour pouvoir se procurer cette petite merveille qu'est Kreuzfeuer. Les 7 troubadours allemands nous reviennent avec un album bien plus sérieux, toujours dans cette veine nostalgique et friande de folklore moyenâgeux. Avant de vous parler de l'album en tant que tel et de sa valeur musicale, une petite analyse de la pochette ne serait pas de trop. En tant que francophones, et dans la plupart des cas n'ayant aucune connaissance préalable de cette langue germanique qu'est l'allemand, nous avons difficilement accès aux paroles, aux titres ou aux textes. Mais la pochette parle d'elle-même, et le mot Kreuzfeuer nous semble évident: Croix de Feu. Quand j'ai vu la pochette pour la première fois, cela m'a paru un peu simpliste. Graphiquement parlant, il faut dire aussi que je n'ai jamais trouvé les pochettes de Subway To Sally très attirantes. Cependant, elle donne le ton : nous avons à faire à un album plus sévère dans le ton, à une mutation récente du groupe qui décide de se tourner d'avantage vers une musique plus sérieuse et symboliquement plus profonde.

Depuis l'album Nord Nord Ost, qui représente le passage de la maison d'édition Universal à la maison d'édition bien populaire qu'est Nuclear Blast, nous avons déjà ressenti ce changement : une musique folklorique et médiévale d'avantage enrichie par des influences plus métalliques, accompagnées par une touche gothique singulière. Kreuzfeuer pousse le bouchon plus loin : Kreuzfeuer est surement l'album le plus épicé et le plus profond de la carrière de Subway To Sally. Parlons à présent des thèmes qui composent l'album. Dans un monde moderne dans lequel l'homme perd de plus en plus ses repères, cet album traite ainsi le devenir de l'homme, la médiocrité en général, le tout enflammé par un élan d'héroïsme bien propre à l'atmosphère épique que l'on retrouve généralement dans la discographie de Subway To Sally. Sous une aura sombre et mystique, chaque morceau nous transporte dans un monde fiévreux et enflammé. Les instruments folkloriques sont toujours présents en arrière plan, et la guitare puissante prends le dessus de façon entêtée et fougueuse.

L'album est dans l'ensemble très cohérent, lumineux par moments, calme, serein et reposant à d'autres, le tout composant une alchimie bien prometteuse. Le groupe se permet plus de liberté et d'avantage de flexibilité dont chaque titre profite pleinement. Par exemple, Besser Du Rennst nous propose une rythme plus accéléré et d'avantage épique, en contraste avec d'autres morceaux beaucoup plus acoustiques, tel Versteckt, rempli de romantisme et de sentiment nostalgique.

Mais commençons par le début. Aufstieg nous introduit à l'album sans aucunes concessions. Nous avons à faire à un son puissant et direct, accompagné d'une cornemuse fière et entraînante. Le chant de Eric Fish est plus expressif que jamais, et impose le ton et l'ambiance générale de l'album. En écoutant le morceau d'introduction, nous pouvons déjà résumer en quelque sorte l'esprit dévoilé dans Kreuzfeuer. Nous suivons l'écoute jusqu'à Einsam, et nous constatons que tous ces morceaux sont tous très épicés et déteints d'une puissance et d'une énergie incontestable. Mais arrivés à Komm in Meinen Schlaf, nous passons à une toute autre ambiance, aussi envoûtante soit-elle. La voix pure et merveilleuse de Frau Schmitt nous offre une sérénade bien agréable, qui marque le contraste entre deux étapes distinctes de l'album. Nous avons ensuite à faire à un Angelus très fort en émotion, un Kraehenkoenig plus lumineux et festif, déteint de sonorités orientales, un Niemals plus sévère, puis un Versteckt très reposant. Enfin, nous finissons l'album en beauté avec un très fier et profond Vater, qui nous offre un bouquet final très épique.

Au final, un album très contrasté qui nous entraine dans une aventure hors du commun. Cet album s'adresse d'avantage à un public d'initiés, qui sera loin de décevoir les personnes pour qui les noms In Extremo ou bien Corvus Corax évoquent un sentiment de réjouissance. Depuis déjà plus de 15 ans, ces musiciens savent se faire respecter sur la scène internationale, et leur nom sonne dans le monde du Folk Metal allemand comme un incontournable. Les sonorités développées dans cet album ne réjouiront surement pas toutes les oreilles, mais on se doit d'avouer que Subway To Sally est un groupe respectable, pour qui je lève mon chapeau, car chaque titre laisse apparaître une réelle singularité dans l'élaboration de leur musique.

16/20.

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire