Intra

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ram-Zet
Nom de l'album Intra
Type Album
Date de parution 2005
Style MusicalBlack Avantgardiste
Membres possèdant cet album27

Tracklist

1. The Final Thrill 05:26
2. Left Behind As Piece 04:51
3. Enchanted 07:05
4. Ballet 06:42
5. "Peace" 02:07
6. And Innocence 05:31
7. Born 06:05
8. Lullaby for Dying 06:36
9. Closing and Memory 09:13
Total playing time 53:36

Chronique @ Matai

07 Décembre 2010

Une pépite époustouflante pour tout amateur de metal aliéné.

Troisième et dernier volet d’une trilogie prometteuse basée sur la schizophrénie et l’emprisonnement spirituel d’un homme en quête d’une certaine salvation, « Intra », présenté par un quintet totalement déjanté et original nommé Ram-Zet, propulse l’auditeur à l’intérieur même d’un esprit malade et perdu, et ce, au travers d’une musique étrange, dont on ne saurait vraiment expliciter le genre.

En effet, cette formation norvégienne a toujours pris l’habitude de brouiller les pistes en nous proposant une musique allant aux confins de nos attentes. Black, bien évidemment, mais résolument avant-gardiste, tant les sonorités, les ambiances mais aussi les styles fusionnent, créant une originalité imparable et sans faille.

Ainsi, pour mettre en avant cet ensemble schizophrénique et effrayant, le groupe n’hésite pas à mélanger les instruments et les vocaux, histoire de pousser à son paroxysme ce côté dérangeant. Les riffs des guitares sont pour la plupart très tordus, saccadés par moment, et s’éloignent en général des traditionnels riffs black pour nous faire découvrir des harmonies toutes aussi sombres et étranges les unes des autres.
Alors que les claviers tiennent une place secondaire dans la majeure partie des titres et plantent le décor, les vocaux, eux, sont totalement indispensables et sont les principaux créateurs de cette atmosphère malsaine et paranoïaque. Les voix vont donc en général par deux : celle du guitariste Zet et de la chanteuse Sfinx. La première est donc une voix black bien puissante et inquiétante, maîtrisée de main de maître par un gars qui n’hésite pas alterner les timbres, passant du grave à l’aigu et ne pouvant s’empêcher d’y provoquer quelques tremblements, mettant en avant cette peur impalpable régnant au sein de cet album. La deuxième est une voix féminine claire assez perçante, pouvant déranger par moment tant elle semble inappropriée à l’ambiance principale. Mais elle agit comme une « conscience » ou comme une double personnalité que possède le personnage principal, cette sorte de part saine de lui-même lui donnant une certaine raison de relativiser. Quand les deux voix se mélangent, le rendu est pour le coup très bizarre mais extrêmement bien foutu, si bien que l’auditeur ne peut que penser à ce schizophrène essayant tant bien que mal de s’en sortir…

Ram-Zet ne peut pas être présenté sans évoquer une seule fois le violon, instrument atypique qui ne sert nullement à ajouter une quelconque part de symphonie dans les compos. Bien au contraire, cet instrument renforce davantage ce côté dérangeant, car il s’imbrique souvent là où on l’attend pas. Les notes que l’on entend de lui sont toujours très étranges et collent parfaitement à l’ambiance. Même si les envolées peuvent être majestueuses, elles restent en général très simples et vectrices d’un « mauvais » enchantement hors du commun. On pourrait même dire que ce violon remplace les solos de guitares, trop rares malheureusement…

En tout cas, il est clair qu’il y a bien un trio de titres reflétant parfaitement ce « Intra » époustouflant, un trio qu’il faut absolument mentionner.
Le premier titre, « The Last Thril » démarre sur les chapeaux de roues avec une intro aux riffs saisissants et efficaces, suivis de samples électroniques étranges et modernes. La voix black domine ensuite, suivie du chant féminin posé sur des riffs répétés et hypnotiques et accompagnés de mélodies lugubres pour enfin arriver à une outro déjantée, violon et sons de cloches en tête, histoire de happer l’auditeur dans ce monde de folie. Un titre horrifique à la limite de l’horror metal et du gothic metal, original et déroutant, aussi bon sans aucun doute que « Left Behind As Pieces », percutant, misant énormément sur les vocaux tremblotant et criards, les riffs endiablés, furieux et partant dans tous les sens, mais aussi cet orgue lugubre aux refrains, suivi de près par un break au violon particulièrement dérangeant. Un côté dérangeant accentué d’autant plus par un duo entre cet instrument et le chant féminin, qui se confondent et nous mettent mal à l’aise. Mais il faut le dire, c’est totalement énorme.
Cerise sur le gâteau, « Born » se veut être l’apothéose de l’album, le morceau le plus réussi, le plus abouti. Dynamique à souhait, l’enchaînement entre toutes les parties est totalement bien maîtrisé et déroutant. D’un début corsé, hargneux et résolument addictif, où les vocaux s’alternent sans soucis et où les claviers et riffs inquiétants nous entraînent dans les bas fonds d’un univers maladif et en perpétuel changement, l’auditeur doit se préparer à ce break au violon dérangeant et à une fin inattendue, passionnante, le paroxysme, la libération de tous les instruments, la puissance incarnée et la montée en crescendo : un final fort en émotion, grandiose, bref, du grand art.

Ce « Intra » clôt donc la trilogie comme il se doit. Cet album est résolument original et déjanté, à l’image même de Ram-Zet. Plusieurs écoutes sont toutefois nécessaires pour bien s’imprégner des compos et de l’atmosphère générale, car rien n’est à prendre à la légère. Les titres sont longs et reflètent parfaitement cette richesse et cette complexité des structures au sein même de l’opus. Une pépite époustouflante pour tout amateur de metal aliéné.

2 Commentaires

6 J'aime

Partager
CrazyMetalhead - 07 Décembre 2010: Très bonne chronique. Tu décris bien cette ambiance stressante et malsaine que l'on retrouve sur chaque album du groupe.
bojart - 07 Décembre 2010: Un groupe à suivre!

Bravo et merci pour ta chronique qui permet de faire connaitre ce groupe qui à tout du groupe de black d'avant-garde.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Ram-Zet