Internal Injury

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe NKVD (FRA-2)
Nom de l'album Internal Injury
Type Demo
Date de parution 2006
Style MusicalCyber Metal
Membres possèdant cet album4

Tracklist

1. Scratch Out
2. The Shadow and the Blood
3. Internal Injury
4. Gloomy Circus

Acheter cet album

NKVD (FRA-2)


Chronique @ Matai

21 Décembre 2011

Inégal mais annonciateur de bonnes choses

Après une première démo intéressante et prometteuse en 2002, les lorientais remettent le couvert cinq années plus tard avec la venue au monde d'un nouveau petit bébé nommé « Internal Injury », de nouveau auto-produit par les soins du groupe. Le côté hardcore passe quelque peu à la trappe au profit d'un côté black metal plus prédominant, sans pour autant ressembler au terrifiant black industriel des parisiens de l'autre NKVD.

Malgré quelques soucis de son dû à la production maison causant une mauvaise mise en valeur des guitares et parfois de la voix, « Internal Injury » mise toutefois sur l'aspect décadent et perverti de la nation grâce à une musique cette fois-ci plus agressive et sans doute moins électronique. Les claviers sont beaucoup plus mis en lumière, entre samples effrayants, parties symphoniques voire sombres, histoire de soutenir le côté black assez prédominant dans la voix de Sod666 ainsi que dans les atmosphères et quelques riffs, ce qui est assez évocateur dans les morceaux « Internal Injury » ou « Gloomy Circus ».

Pour ceux qui ont déjà pris connaissance de l'album de 2011 « Degeneration », sachez que dans celui-ci il y a deux morceaux tout de même déjà bien présents dans cette deuxième démo, à savoir « Scratch Out » et « Shadows and Blood ». Bien évidemment, ils ne jouissent pas de la production améliorée du dernier opus en date, mais ont quand même leur charme, malgré de grosses faiblesses de rythme, de riff et de chant. Par exemple, « Shadows and Blood » et son chant clair « blasé » se retrouvera superposé à un growl manquant quelque peu de puissance, et on peut se rendre compte que le chant black correspond mieux au timbre de voix de Sod666.

Cette démo déçoit quelque peu, car en deçà de la sortie précédente, la production faisant largement défaut ainsi que le manque de punch et de passages prenants. Mais ceci ne sera que l'exception dans la discographie d'NKVD, qui remontera bien la pente avec la sortie du très cyber death « Degeneration ».

0 Commentaire

6 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de NKVD (FRA-2)