Instigator

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Black Comedy
Nom de l'album Instigator
Type Album
Date de parution 18 Fevrier 2008
Style MusicalCyber Metal
Membres possèdant cet album42

Tracklist

1. The Emergence 02:27
2. Favorite Hateobject 03:53
3. War Incognito 04:50
4. Sum of All Shit 05:02
5. Prime Specimen 04:32
6. Civil Paranoia 06:22
7. At One with Decadence 05:22
8. Lord of Locust 03:48
9. Inhale the Sulpher 05:07
10. Crawl to Exceed 05:06
11. Subtle Conversion (Sic Transit Gloria Mundi) 06:21
12. Story of the God, the Beast and the Fools Betw 05:16
Total playing time 58:06

Chronique @ Julien

10 Mars 2008
Dans Black Comedy il y a, certes Black mais il y a surtout Comedy et celle que nous propose les norvégiens ne me fait que moyennement rire. Avec un line up qui en jette (Memnock de OLD MAN'S CHILD et SUSPERIA, Tjodalv ex-DIMMU BORGIR, ex-OLD MAN’S CHILD entre autre) et un premier opus totalement passé inaperçu, il y avait une grosse attente sur ce second opus. Comme l’annonce ma « blague », ce disque est plus une farce qu’un vrai album. Creux doit être le mot qui colle le plus a ce Instigator.

Des le début j’avoue avoir été gêné par le son très synthétique des claviers. OK cela donne un coté futuriste mais on se croirait revenu dans les années 80 avec un son tout…… synthétique. L’abus de sample est aussi de la partie ce qui n’a fait que rajouter a mon calvaire. C’est vrai j’ai la nette impression que le groupe a comblé les vides avec des bibouilles électroniques. Pourquoi ne pas s’être concentré sur les riffs au lieu de faire du bricolage. Car lorsque l’on parle des riffs, on se lance dans une longue traversée du desert. La guitare a été doté d’un gros son mais où sont les notes ? Ou est l’intérêt ? Même pris indépendamment les titres de Instigator sont plats. Sorte de néo-metal poussif ou seul le clavier tente de sauver les meubles. Mais ce n’est pas là, le seul problème. Tjodalv devait avoir les jambes qui le démangeaient tant il colle de la double a tout bout de champs sans pour autant réussir à créer un quelconque intérêt. Ca en devient juste fatiguant. Imaginé quand je vais rajouter que le chant de Jon Bergan est tout simplement pénible. Oui j’ai sorti mon dictionnaire des synonymes de fatiguant mais ce disque est totalement dispensable. C’est vrai le chant est poussif et les variations sont d’assez mauvais goût. Décevant
Pourtant la production déboîte. La guitare a une vraie contenance mais vu que les riffs font défaut, ça sonne creux. Bien mais creux.

Un disque qui ne fera pas date, pire si il fera date mais pour de mauvaises raisons. Dispensable c’est le mot. Dans la veine futuriste mieux vaut se lancer dans l’aventure Sybreed dont l’originalité et la qualité surpasse sans peine ce décevant Instigator……

8 Commentaires

4 J'aime

Partager

fabkiss - 10 Avril 2008: c'est marrant, moi aussi j'aime bien
c'est bien construit, avec plusieur niveaux
et le contraste clavier "80s" et le gros son actuel colle bien
les breaks et les ponts sont interessant
Silent_Flight - 14 Août 2010: Je partage le même avi que fab :)
Celldweller55 - 09 Mars 2011: J'ai adoré cet album pour ma part ^^
Cadaver - 19 Juillet 2011: Un très bon album, une critique de mauvais gout.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Black Comedy