Iniquitous

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Rottrevore
Nom de l'album Iniquitous
Type Album
Date de parution Décembre 1993
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album42

Tracklist

Re-Issue in 2009 by Xtreem Music with 3 bonustracks.
1. Jesters of Recession 04:23
2. Ceased by Failure 02:51
3. Spawn of Ignorance 02:57
4. Unanimous Approval 03:41
5. Dismal Fate 04:22
6. Disembodied 03:07
7. Incompetent Secondary 04:37
8. Conspiracised 04:05
9. Actions for Loss 03:42
10. Crude Domination 03:02
11. Outro / Unbeknownst 01:12
Bonustracks (Re-Issue)
12. Clogged Sewer Pipe (Live)
13. Ceased by Failure (Live)
14. Disembodied (Live)
Total playing time 37:59

Chronique @ Fabien

17 Juillet 2007
Rottrevore, formation de brutaldeath nord américaine, se forme en 1989 à Pittsburg, autour de Chris Weber & Mark Mastro, tous deux guitaristes, chanteurs & compositeurs. Le groupe accroît sa réputation à grand renfort de EP, sortis chez Relapse ou Cenotaph Recods en 1991/92, décidant Dave Rotten, dirigeant du jeune label espagnol Drowned (devenu Repulse, puis Xtreem), à ajouter les américains à son catalogue, aux côtés de Demigod, Purtenance & Pyrexia.

Iniquitous sort en 1993, avec une illustration ne cassant certes pas des barres, mais ayant le mérite d’être dessinée par le guitariste Mark Mastro lui-même. Musicalement, l'album développe un deathmetal brutal et suffocant, aux guitares accordées très bas, et à la basse possédant un son saturé extrêmement lourd. L’une des particularités du groupe réside également dans la présence de deux guitaristes / chanteurs, croisant leur growls sur plusieurs titres tels que Spawn of Ignorance & Unanimous Approval, ou encore le terrible Conspiracised. Leur timbre guttural reste en revanche trop similaire pour accroître significativement la dynamique des compositions.

Carrés et fort bien ficelés, les morceaux d'Iniquitous ne possèdent parallèlement pas tous ce petit plus permettant de les distinguer, pour casser la relative linéarité engendrée par cette déferlante de brutalité. Par contre, lorsque Rottrevore décide de péter la baraque, à l’image du calibrage remarquable de Spawn of Ignorance, de l’intro de basse écrasante d’Incompetent Secondary, ou des accélérations et break fracassants de Conspiracised, son brutaldeath devient alors mémorable et renversant.

Faute à la petite structure de son label, à la saturation du style en cette année 1993 et enfin à la séparation assez rapide de Chris Weber et Mark Mastro, Iniquitous ne connaît dès lors qu'un succès relativement limité. Pourtant dans le sillage de Suffocation, peu de groupes deathmetal tel que Rottrevore pouvaient se vanter à l'époque de posséder un disque d'une telle lourdeur, nous lâchant un premier full-lenght gras & féroce, à rapprocher de The Bowels of Repugnance ou d'Omega Factor (Broken Hope, Killing Addiction) parus cette même année. Un album qui traverse remarquablement l'épreuve du temps.

Fabien.

11 Commentaires

7 J'aime

Partager

Fabien - 27 Mai 2009: Tout comme l'album Sermon of Mockery de Pyrexia, Iniquitous n'a jamais été pressé en vinyle par Drowned Productions, mais uniquement en CD. Metal-Archives annonce quant à lui un tirage limité à 1000 exemplaires. Jamais je n'aurais cru une telle rareté et un tel engouement actuel, à l'époque où j'appelais Christian BIVEL pour lui commander ces CD de Thrash Records ou Drowned Productions...

Par contre, on peut trouver des vinyles ou K7 de Slumber of Sullen Eyes ou Member of Immortal Damnation (Demigod, Purtenance) aux côtés des CD, puisque Drowned Productions avait pressé ces albums dans les trois formats.

Pour ton Iniquitous, je pencherais donc pour un bootleg, à moins que Dave Rotten ait concédé un jour une licence à un autre label pour un pressage en vinyle. Je dois encore avoir son adresse mail si tu veux lui demander personnellement...

Fabien.
BEERGRINDER - 04 Juin 2009: J'ai vu tout à l'heure inscrit sur la tranche de la pochette : "1993-2009".

C'est donc bien une réédition qui ne m'a pas l'air franchement officielle...
Eaque - 12 Fevrier 2011: ça serait déjà pas mal vu la rareté de l'objet...
Alcoholocausto - 22 Octobre 2017:

Le taux de lipide de cet album me laisse sur le cul

Que c'est gras bordel, ce son, cette voix... ça écrase tout sur son passage.

Le point culminant selon moi sur le titre "Disembodied" à partir de la deuxième minute, je m'imagine bien cet homme poisson/mutant de la pochette ramper avec une détermination sans faille animé d'une faim carnassière !

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire