Ghost

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Saint Deamon
Nom de l'album Ghost
Type Album
Date de parution 30 Août 2019
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album6

Tracklist

1.
 Captain Saint D
 04:33
2.
 Call My Name
 04:52
3.
 Return of the Deamons
 05:24
4.
 Ghost
 07:12
5.
 Limelight Dreams
 03:58
6.
 Hell Is Calling
 06:34
7.
 Earth Is Alive
 05:50
8.
 Land of Gold
 06:04
9.
 Higher
 06:02
10.
 Somewhere Far Beyond
 06:34
11.
 The Exodus, Pt. II
 00:40
12.
 Journey Through the Stars
 04:19
13.
 Break the Sky
 06:48
14.
 Resurrection
 02:28

Bonus
15.
 The Voice Within (Japanese Edition)
 

Durée totale : 01:11:18


Chronique @ frozenheart

31 Août 2019

Un retour des plus inattendus!

S'ils ne sont pas encore parvenus à marquer leurs noms de la scène Heavy Power Metal européenne de façon significative, les Suédois de Saint Deamon n'en sont pourtant pas à leur premier coup d'essai. En effet, Ghost est leur troisième album et fait suite au très bon Pandeamonium paru il y a déjà 10 ans.

Fondé en 2006, le groupe natif d'Örebro (Suède) est vite remarqué et signé en 2007 par le label italien Frontiers Records. À la clé un premier album studio intitulé In Shadows Lost From the Brave en 2008, suivi de Pandeamonium (2009) tout deux salués par la critique. Resté inactif pendant dix ans et actuellement composé de Magnus "Nobby" Norberg (ex Dionysus) à la basse, de Jan Thore Grefstad (ex-Highland Glory) au chant (tous deux membres historiques du groupe), de Toya Johansson à la guitare et de Jarle Byberg (ex-Shining) à la batterien, Saint Deamon nous revient via le label Allemand Ram It Down Records, avec un troisième album studio, intitulé Ghost. Le groupe pratique plus ou moins le même Heavy Power Metal efficace, "Call My Name", le tout renforcé par des éléments épiques et mélodieux tels que l'éponyme. Un genre pour ainsi dire, très proche de celui des groupes Dionysus et Highland Glory, mais aussi du Helloween actuel, Gamma Ray, ou dans une moindre mesure, Symphony X dans sa configuration la plus Heavy.

Servi par une production honnête, claire et équilibrée prise en charge par le groupe lui-même, mixé et masterisé par le tandem Oscar Nilsson (We Sell the Dead, Meadows End), Tomas "Plec" Johansson (Borealis, Dynazty, The Night Flight Orchestra) le groupe nous délivre 14 brûlots et une courte intro (The Exodus part II), aux refrains accrocheurs, riches en riffs Incisifs et soli virtuoses un peu à la façon d'un Gamma Ray, ou Silent Force surtout au niveau du chant.

L'album nous propose de nombreux morceaux entraînants, à commencer par les percutants pour ne pas dire speed "Return of the Deamons" au chant puissant, le rapide et fédérateur "Call My Name"(mentionné plus haut) rehaussé de guitares échevelées et soutenu par un couplet refrain qui ne vous quitte plus, ainsi que le lourd "Earth Is Alive" à la rythmique de plomb, et soli de guitare acérée, qui sans nul doute combleront les fans du groupe et de Heavy Metal les plus exigeants.
Parmi les autres titres intéressant, nous retiendrons le fédérateur "Higher", et son magnifique refrain au chant puissant, soutenu de chœurs virils, "Hell Is Calling" qui avec son chorus et solo de guitare étincelant se placera parmi les meilleurs morceaux Hard 'N' Heavy de l'opus.

Dans une mouvance plus grandiloquente et mélodieuse, le groupe nous propose 2 pièces épiques dignes d'intérêt, la première étant l'éponyme et ses chœurs solennels, la seconde "Journey Through the Stars" et sa courte intro acoustique "Exodus, Part. II", qui se distinguera surtout par ses plans de guitare lead, et chant modulé des plus subtils. L'émotion sera aussi au rendez-vous sur "Break the Sky", un magnifique morceau en mid-tempo long de 6:48 minutes, paré de délicates orchestrations et interventions de guitare Heavy et lumineuse du plus bel effet. Pour finir, j'évoquerais bien la (pseudo) ballade "Somewhere Far Beyond" au chant délicat et harmonieux du talentueux et mésestimé Jan Thore Grefstad.

Au final et avec une pochette (un trois mats sur un océan déchaîné), reprenant le même thème que ses deux premières réalisations, Saint Deamon vient d'accoucher d'un très bel album à la fois puissant et mélodieux, le groupe nous proposant des pépites aussi inspirées que sur son premier album, les guitares incendiaires et un chant plus mature en prime! Cependant, j'émettrais quelques petites réserves quant à la longueur de l'œuvre. En effet, celle-ci aurait été parfaite si elle avait été amputée d'au moins 4 titres qui à mon sens représentent les plus faibles et évidents de l'opus: "Captain Saint D", "Limelight Dreams", Land of Gold" et l'inutile instrumental "Resurrection".

Saint Deamon entame donc sa mue interrompue il y a dix ans, de la meilleure des manières avec un disque de Heavy Power Metal mélodique séduisant et entraînant comme on aimerait en entendre davantage.

1 Commentaire

3 J'aime

Partager
metalpsychokiller - 11 Septembre 2019:

Groupe melting pot intéressant ou se cotoient Stratovarius,Edguy, mais aussi Alestorm ou à de monidre degrés Wuthering Heights sous des soupçons d'ombre vocale planante dun certain Tobias Sammet.. Combo sympathique à découvrir.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Saint Deamon