Fortress of Primal Grace

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Vallendusk
Nom de l'album Fortress of Primal Grace
Type Album
Date de parution 30 Mars 2018
Style MusicalBlack Atmosphérique
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1.
 The Presences
 
2.
 In Reverie
 
3.
 Coronation
 
4.
 At the Heart of Storm
 
5.
 Eons
 
6.
 Higher Ground
 
7.
 The Shield
 

Acheter cet album

Vallendusk


Chronique @ Icare

09 Mai 2018

Sachez que vous pouvez désormais vous offrir une cure de jouvence scandinave en Indonésie!

Quand on parle metal, on ne pense pas forcément à l’Indonésie. Pourtant, il y a aussi des groupes talentueux dans ce pays peu exposé, et Vallendusk en est un bel exemple : après la sortie d’un EP autoproduit et d’un premier full length chez Pest Production, le quatuor signe chez Northern Silence afin d’acquérir plus de visibilité sur la scène internationale. Ce Fortress of Primal Grace est désormais leur troisième album et poursuit la voie empruntée par les deux précédents, à savoir un black metal rapide, très mélodique, épique et virtuose.


C’est The Presences qui a la délicate mission de démarrer les hostilités : une plage de clavier rétro très seventies, un arpège de guitare, puis un pattern de batterie saccadé et martial, et le titre démarre : cavalcades de six cordes oscillant entre black épique et death mélo, passages plus folkloriques, alternance entre blasts légers et mid tempo, le morceau est dynamique et progressif dans le bon sens du terme, proposant un mélange vraiment bien foutu de metal extrême à la fois très mélodique, accrocheur et indéniablement riche et original. A l’écoute de ces sept longues pistes, on peut penser à des groupes aussi variés que Windir, Equilibrium, Insomnium, October Falls, Heathen Foray ou le early In Flames, et on constate effectivement que les Indonésiens ont élargi leur palette musicale, lorgnant parfois vers un death mélo à la suédoise.
L’ensemble est de très haute volée, avec un niveau technique et une maîtrise instrumentale irréprochables, et ces soixante minutes s’enchaînent de façon très fluide sans jamais être linéaires. Si le tout reste homogène dans sa diversité, on relèvera quelques moments forts qui se distinguent et nous emportent (le leitmotiv de The Presences, l’excellent riff d’entame de Coronation aux guitares accrocheuses, la virtuosité mélodique d’un The Shield, aux forts relents death mélo et au riffing aussi épique que mélancolique…). D’une manière générale, le rythme est soutenu et relève l’intensité des compos, présentant un bon compromis entre agressivité et mélodicité, mais Vallendusk n’est pas non plus avare en parties acoustiques, et les envolées épiques rapides succèdent à des moments plus calmes et mélancoliques et vice versa.

Si le groupe est catalogué en black atmosphérique, il y a également un vent de fierté païenne indéniable qui enveloppe les compos (Coronation avec ses chants et ses choeurs presque viking metal, Eons, aux influences folkloriques prononcées avec cet arpège de début, ces guitares sylvestres, ce chant clair, et ce break de basse fier et altier qui nous gonfle le cœur, les choeurs d’Higher Ground), et finalement, l’ensemble est difficilement classable, les influences du combo étant assez diverses mais toutes bien digérées et intégrées aux compos.


Bref, vous l’aurez compris, Fortress of Primal Grace est un album riche et complet qui devrait plaire à tout amateur des combos précités, tout juste pourrait-on reprocher un son un poil synthétique qui manque de puissance et une tendance à certaines lignes un peu trop guillerettes et légères conférant un côté parfois gentiment naïf à l’ensemble.
En tout état de cause, pour les vacanciers blasés qui en ont assez des hôtels bondés et des spots touristiques de Bali, sachez que vous pouvez désormais vous offrir une cure de jouvence scandinave en Indonésie ! Il semblerait en effet que Vallendusk ait bien trouvé les arcanes de la grâce originelle, et on est d’ores-et-déjà pressé qu’ils nous en livrent un nouveau témoignage…

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
PERMAFROST - 10 Mai 2018:

1 album bien reussi comme le précédent.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire