Formors

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Aes Dana
Nom de l'album Formors
Type Album
Date de parution 2005
Labels Oaken Shield
Style MusicalBlack Folklorique
Membres possèdant cet album131

Tracklist

1. Les Traces de la Branche Rouge 04:45
2. Formors, Mer de Glaces et d'Ombre 06:35
3. Formors, Exil 06:55
4. Gwenardel 06:28
5. Le Combat des Arbres 04:47
6. Les Griffes des Oiseaux 04:16
7. Ventres Noirs 05:24
8. Manannan Mac Lir 07:17
Total playing time 46:20

Acheter cet album

Aes Dana


Commentaire @ Kuroikarasu

17 Octobre 2005
Après de multiples reports de parution dus à des problèmes de label, le nouvel album de nos Celtes d’Aes Dana nous arrive enfin chez Oaken Shield/Adipocere après une longue attente et une impatience certaine. Que les amateurs de black pagan/celtique avec bombarde et autres pipeaux se réjouissent, Aes Dana est de retour avec un album plus qu’honorable et ce dans un style musical qui ne pardonne guère le faux pas, tant tout cela peut très vite sombrer dans le ridicule quand c’est mal fait (écoutez le groupe autrichien Thy Nemesis, ah ah ah, vous m’en direz des nouvelles... mdr).
Le pagan black, ça reste quand même un style très à part et assez difficile à apprécier mais « Formors » n’en est pas moins très agréable à l’écoute, même pour quelqu’un comme moi qui n’écoute pas ce style là. Je pense même que cet album pourra plaire aisément à des non blackeux, tant le mélange entre la froideur martiale du black et le côté plus festif (enfin rarement ici, ça n’est pas du Finntroll non plus...) et surtout mélancolique et nostalgique des instruments dit « traditionnels » ou folkloriques sonne formidablement. On ressent une multitude de sentiments contradictoires à l’écoute de cette musique parfois emplie d’une colère sourde et toute en retenue, traversée par une tristesse fulgurante exaltée par les histoires d’un temps révolu et perdu à tout jamais. Le côté guerrier n’est pas en reste avec des accès de fureur, des accélérations de riffs, des vocaux qui se radicalisent et se font plus menaçants. Une alchimie musicale bien sympathique qui fait de cet album une bonne surprise et le digne successeur de « La Chasse Sauvage », en plus mature.
Aes Dana entretient la flamme du souvenir de ces fiers ancêtres celtes dans la veine d’un Himinbjorg avec beaucoup de sincérité et de respect à travers son black metal et vous convie à un voyage nostalgique dans des temps immémoriaux. Une bien belle invitation au voyage que je recommande plus que chaudement à tous les fans de pagan/black.

8 Commentaires

9 J'aime

Partager

 
Darkmetalleux - 11 Juillet 2008: moi je le trouve pas mal il y at'il en moyen de s'en procurer sans trop de difficulté?Parce que apodicere n'est pas très réputé et pas très fiable
Trashking - 25 Décembre 2008: J'avais moyennement apprécié "La chasse sauvage" mais cet opus est une pure tuerie. Assez accessible pour ce genre de musique mais trés bien tout de même.
Darkmetalleux, Je l'ai acheté sur Adipocere et je n'ai pas eut de probleme mais il est vrai que c'est pas top comme site. J'ai eu moi même des problemes avec une autre commande passée chez eux.

Au sujet de la chronique, elle est correct mais je trouve dommage que tu ne fasses pas référence aux titres de l'album que tu aurais pu décortiquer un peu plus.
Gamaliel - 18 Avril 2009: Ce mélange black/folk ça fait bizarre au début !Ce qui est dangereux avec ce genre de style, c'est que les divers éléments ne soient pas bien agencés entre eux, et qu'on est plutôt l'impression que deux orchestres différents jouent en même temps .. C'est semble-t-il plus ou moins le cas par moment ici, mais peut être faut-il s'habituer à la manière de jouer de ce groupe !
 
mariosmash - 26 Décembre 2009: Je trouve cet album terrible, très puissant tant dans les textes que dans la musique
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Toorop

30 Juin 2008
4 ans après La Chasse Sauvage, revoici Aes Dana avec un deuxième album très attendu.Cette longue attente s'explique par un problème de label...Sacral Productions étant en stand-by (et aujourd'hui mort et enterré, Aes Dana a dû en trouver un autre, en l'occurence Oaken Shield.
Mais rassurons-nous, le groupe n'a pas perdu de son talent.On retrouve donc un black métal guerrier avec des passages folkloriques (Tin wistle et bombarde en l'occurence), mieux intégrés que dans le premier album.
La production a aussi beaucoup gagné en clarté, l'ensemble fait moins "brouillon", ce qui ne va pas forcément plaire à ceux qui préféraient le côté black.
Car c'est maintenant un style totalement cohérent où la bombarde et la flûte irlandaise ont autant leur place que les guitares puissantes et le chant varié de Vidar.On obtient un équilibre prodigeux entre ces deux parties à priori incompatibles.
Pour finir, tous les textes sont en français, l'artwork du digipack est vraiment sympa et sobre.Une fois les 46 minutes de l'album finies, on a envie de le réécouter jusqu'à l'user (comme on l'a fait pour La Chasse Sauvage), et en particulier, mon coup de coeur, un des titres les plus folklos, Gwaenardell...

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire