Exitium

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Hor
Nom de l'album Exitium
Type Album
Date de parution 01 Octobre 2019
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album3

Tracklist

1.
 Birth of Tragedy
 07:56
2.
 The Misanthrope
 08:27
3.
 Time (a Cold Shadow of Death)
 06:31
4.
 Exitium (Pt.1 Mourning for Sun, Pt.2 Conquering Chaos)
 10:57

Durée totale : 33:51


Chronique @ Antonin_Martin

17 Décembre 2019

Darkness in our eyes, ice in our hearts, vanity in our minds, time tears us apart.

"Exitium" est tiré du latin et signifie la destruction et ce projet grec qu'est Hor est un groupe destructeur. Le groupe a su rapidement percer une brèche au sein du Black Underground avec ce premier jet distribué par Sanit Mils Records en LP (limité à 100 copies) ainsi que par les maisons de disques Metal Throne Record Store en CD et Immortal Ruins Recordings en cassette.

Voilà du Black possédé et haineux : le premier titre "Birth of Tragedy" entame les hostilités en bonne et due forme sur un riff furieux, véloce et implacable et me rappelle "Blood Hunt" d'Urgehal figurant sur l'album Arma Christi. A vrai dire Hor est un des groupes me remémorant le plus ce prestigieux groupe norvégien, tout aussi noir, mais d'une teinte plus mélancolique, glaciale, hantée et sans plagiat. Les Grecs ont leur propre identité et leur Black bien malsain, froid et blasphématoire ne fait pas l'unanimité, plus particulièrement le somptueux et flamboyant morceau "The Misanthrope" à glacer le sang, véritable hymne à l'holocauste.

L'ensemble se veut varié avec des titres diversifiés au niveau de la rythmique, soit véloces avec des blast-beats furieux et apocalyptiques ("Birth of Tragedy", la seconde partie du titre éponyme de l'abum Exitium - Pt.2 Conquering Chaos), ou à l'inverse plus lents ("The Misanthrope", "Time (A Cold Shadow of Death)" et la première partie du titre éponyme de l'album Exitium - Pt.1 Mourning for Sun", ce dernier morceau divisé en deux parties venant clôturer l'album en toute beauté). C'est dire qu'on n'a pas affaire à un album chiant et sans variations, loin s'en faut, et "Exitium" est une oeuvre riche, profonde et variée. Le chant abyssal de Throne vous plongera dans les abîmes avec parfois même du récit incantatoire, vous hantant tel un spectre; quant aux riffs d'Ophion, second membre du projet, ils ne vous lâcheront pas d'une semelle et s'infiltreront dans votre épiderme tel du venin. La production, elle, s'avère impeccable, ni propre, ni extrêmement raw (même en LP l'écoute de l'album est vraiment agréable bien qu'elle soit extrêmement loin d'être lisse).

Pour ainsi dire, aucun réel reproche à faire à cet album d'un groupe grec très prometteur enfonçant sévèrement le clou dans l'Underground avec ce premier jet. "Exitium" est une oeuvre qui vous possédera, vous envoûtera et que, pour ma part, j'écoute sans me lasser. Une bonne demi-heure de pur Black Metal et du grand art de la part des Grecs.


Darkness in our eyes
Ice in our hearts
Vanity in our minds
Time tears us apart.

0 Commentaire

5 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Hor