Evil Through Darkness and Darkness Through Death

Liste des groupes Black Thrash Evil Shepherd Evil Through Darkness and Darkness Through Death
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Evil Shepherd
Nom de l'album Evil Through Darkness and Darkness Through Death
Type Album
Date de parution 26 Septembre 2012
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album4

Tracklist

1. Evil Through Darkness
2. Dawn ov the Antichrist
3. Coronation ov the Blasphemer
4. Worship the Kvlt
5. Christ Denier
6. Awake the Beast
7. Back from the Grave
8. De-baptizer
9. NecroSorcery
10. Devil's Pact
11. Undead Revenge
12. Darkness Through Death (Black Mass)

Chronique @ LeMoustre

07 Octobre 2019

Shepherd Of All Evil

Voici le second album de Evil Shepherd, quintet venu de Belgique, dans une veine Black/Thrash, ou ici plutôt l'inverse, la partie noire n'étant là que pour quelques riffs, la réverbération vocale et des paroles dignes d'un adepte du Malin. Sorti chez Empire Records, ce disque passé plutôt inaperçu dame pourtant le pion à pas mal de formations autrement plus connues officiant dans un style similaire. Sur une base riffesque très majoritairement thrashmetal, le groupe assène des compositions haineuses et blasphématoires, portées par un organe vocal hystérique, et très souvent rapides.

Dès la seconde piste, "Dawn Of The Antichrist" est un exemple type de structure efficace : un riff entraînant, un refrain qui fait mouche, des leads prenants et un flow véloce qui font tout le sel de cet album. L'influence principale qui vient à l'esprit est le Necrodeath de Mater of All Evil ou le Pleasure to Kill de Kreator pour l'urgence, et toute la scène Sud-Américaine pour le genre développé. A tel point qu'en blind-test, la destination du Chili paraîtrait mille fois plus évidente que le pays d'Erwin Vandenbergh. Simple mais pas simpliste, Evil Through Darkness and Darkness Through Death sait être vicieux quand il le faut (l'enchaînement amenant "Back From the Grave" pour un morceau tapageur en diable), et s'il ne s’embarrasse pas de fioritures sait aussi percuter durablement, l'étreinte étant rarement relâchée tout au long d'un album à l'intensité remarquable.

Quelques titres en dessous (notons un "Devil's Pact" trop brouillon) empêchent une note plus enviable de même que quelques emprunts ça et là (Hell Awaits et son célèbre pattern sur "Awake The Beast", et globalement le Necrodeath des années 2000 en tête, placement vocal et intonations compris). Mais, sans être un quasi-classique comme le premier Vornth dans une catégorie similaire, les douze titres défilent rapidement avec un riffing galopant efficace et de nombreux passages bien jouissifs. Une ou deux intros tirées de films d'horreur ("Christ Denier", implacable) et une pochette à l'avenant (Bouzikov au pinceau) finiront de convaincre les adeptes de thrash "evil" en quête d'un album oublié mais complètement pertinent encore aujourd'hui, à l'heure où les leaders du genre - Desaster, Nocturnal Graves, Deströyer666 - adoucissent leur propos général. Mention au début plus heavy de l'intense "Necrosorcery", pour un des meilleurs morceaux de la galette qui n'en manque pas.

Nonobstant des figures de style vues et revues, le second Evil Shepherd défonce gaiement ("De-Baptizer", hystérique) et son thrash à tendance evil contentera les fans d'un Necrodeath énervé, emballé dans un livret soigné avec dessins et papier glacé. Ne serait-ce cette filiation très marquée, Evil Through Darkness and Darkness Through Death est un très bon album, intense et direct tout en restant assez varié (pour le genre) et au riffing souvent plus qu'efficace ("Undead Revenge", ou le final "Darkness Through Death", entre autres), gage de qualité dans ce micro-genre actuellement sur-représenté. Avec des albums de cette qualité, nul doute que le style est bien gardé, même si le groupe Belge semble malheureusement à cette heure en stand-by.


0 Commentaire

5 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire