Etrange

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Etrange
Nom de l'album Etrange
Type Album
Date de parution 01 Septembre 2019
Style MusicalMetal Progressif
Membres possèdant cet album6

Tracklist

1.
 Exile
 10:31
2.
 Titan
 06:00
3.
 Reloader
 03:08
4.
 Astralis
 06:41
5.
 Nebula
 07:42
6.
 Gateway
 02:01
7.
 Exoplanet
 11:34

Durée totale : 47:37


Chronique @ Flamma

16 Septembre 2019

Un album de toute beauté

Les productions "duo" ou "solo"... ces formations sont singulières dans la scène Metal. Là où traditionnellement on a le nappage complet guitare+basse+batterie avec d'autres instruments optionnels, les formations "solo" ou "duo" font tout eux-mêmes.
Cette démarche peut sembler une erreur dans le milieu du Metal, là où tout est merchandising (passion aussi, mais avouons que le merchandising occupe une bonne place...), les limites d'une formation "solo" ou "duo" se font vite sentir : impossibilité de faire des concerts, limite technique dépendant du talent des musiciens... etc...Ajouté à ça que la plupart de ces formations font ça en autoproduction et l'on comprend alors que certains Metalleux de la première vague ont du mal avec ce concept (bon t'as fini de théoriser ? Tu va parler du groupe maintenant ?!).

Cependant on a des exceptions, des groupes qui tels les Autrichiens de Summoning nous font rêver à chaque album, et ce sans avoir besoin du moindre concert. Etrange est l'un de ces groupes. La première chose qu'on remarquera sur cet album éponyme est l'absence de chant, en effet ce skeud est intégralement instrumental.

Derrière ce choix plutôt osé, on retrouve un concept SF-Anticipation : E.T.R.A.N.G.E est le nom d'une IA (intelligence artificielle), envoyée dans l'espace par l'humanité afin de trouver une nouvelle planète habitable avant la mort de notre bonne vieille Terre. L'album montre à travers les différents titres le voyage de cette IA à travers le cosmos, de son départ de notre Terre jusqu'à son arrivée sur une exoplanète.
Bien que dépourvu de paroles, l'album n'a pas besoin de ça pour nous faire ressentir la solitude et le poids écrasant des responsabilités qui pèse sur les processeurs de E.T.R.A.N.G.E, du fait qu'à travers sa prison de verre et de métal l'IA porte les espoirs de plusieurs milliards d'êtres humains.

Les 7 titres de cet album (qui, si vous mettez les premières lettres de chaque titre bout-à-bout donne le mot Etrange, malins ces gars...) se succèdent les uns à la suite des autres durant 47 minutes sans que l'on ne soit une seule fois sorti de la torpeur mélancolique qui nous saisit dés les premières notes. Chaque minute passée à écouter cet album nous donne l'impression d'être aux côtés de E.T.R.A.N.G.E, dans ce dangereux voyage à travers l'infinité de l'espace, chaque note est comme une ode à cette machine qui poursuit un but peut-être désespéré. Bon je fais mon poète de PMU mais il est dur de parler de ce qu'est E.T.R.A.N.G.E, on ne comprend qu'en écoutant.

Côté pochette, l'artwork est tout simplement magnifique, que ce soit l'arrière ou l'avant tout a été fait aux petits oignons pour le plaisir des yeux, cela jusqu'au CD qui représente la capsule spatiale contenant E.T.R.A.N.G.E., le tout est livré avec un petit ticket de caisse/carte de remerciement fort sympathique avec le nom du groupe en filigrane du plus bel effet et un message de remerciement en anglais qui est écrit de manière à ressembler à une transmission radio (le tout avec le nom du client écrit au stylo et les pseudonymes des deux artistes).
On notera aussi la présence du livret (présent dans presque tous les albums de musique) où ici l'absence de parole est remplacée par 8 pages d'artworks encore une fois splendides.

Bref, Velhon et Deadale, nos deux compatriotes frenchies qui sont derrière le projet nous ont concocté un album de toute beauté, les CDs sont en vente sur leur site et le tirage est limité à 500 exemplaires, alors grouiller vous car il n'y en aura pas pour tout l'monde !

Nos deux artistes l'un originaire de la région parisienne et l'autre de Bordeaux n'en sont pas à leur coup d'essai, Deadale (connu ici sous le nom de PeriGore) est l'ancien bassiste du groupe Psytronix et est également à l'origine de deux autres projets musicaux qui sont "Invocate The Butcher"et "Architect Of Seth". Velhon quand a lui s'occupe des claviers et de la programmation, Deadale s'occupant de la basse et de la guitare de son côté ( les parties de batterie sont programmées sur ce skeud, chose étonnante tant elles paraissent organiques).

Ma phrase finale sera qu'avec ce premier album, nous assistons peut-être à la naissance du Summoning français (dans l'esprit, mais en metal progressif), à voir si ce disque résiste au passage du temps et si nos étranges (ha ha) compatriotes nous réservent d'autres bonnes surprises de ce genre pour de prochains albums..

8 Commentaires

13 J'aime

Partager
David_Bordg - 04 Janvier 2020:

Superbe album qui mérite d'être écouté attentivement. Chapeau, qui plus est pour un tout premier album.

David_Bordg - 05 Janvier 2020:

Oui la France a une créativité très marquée depuis quelques temps avec une foule de superbes groupes, et ça se rapproche de la cohue des années 80´s. Le pire qu'ils s'en sortent très bien dans une année 2019, juste hallucinante en qualité. Du jamais vu à ce point pour moi, et c'est pas d'hier que j'écoute ce que j'appelle l'art suprême musical. Le classique électrique d'aujourd'hui. KLONE, MANTRA, ALCEST, HYPNO5E, ETRANGE. UNEVEN STRUCTURE, et le petit nouveau génial LONE SURVIVORS...

David_Bordg - 05 Janvier 2020:

Oui effectivement mais je ne connais pas assez pour émettre un jugement.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Etrange