État Brute

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Anonymus
Nom de l'album État Brute
Type Album
Date de parution 15 Novembre 2011
Labels Dep
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album27

Tracklist

1. Je Suis la Bête 05:20
2. Le Prix à Payer 05:06
3. Enragé 03:41
4. À la Vie, à la Mort 04:16
5. Maîtres Chez Nous 03:48
6. Cada Loco Con su Tema 05:35
7. L’Heure de Vérité 03:15
8. Rage de Vivre 04:02
9. Maintenant ou Jamais 03:36
10. État Brute 05:01
Total playing time 43:40

Acheter cet album

Anonymus


Chronique @ krashno

31 Janvier 2012

On est à peine au deuxième titre que l'on est déjà KO debout !

« Je suis la bête », on peut dire que le titre qui ouvre le nouveau brûlot thrash de nos amis québécois porte bien son nom et résume la bombe que lâche le quatuor. Chanté en français avec une efficacité qui n'a rien à envier à l'anglais, à l'exception d'un titre en espagnol, Anonymus revient avec une énergie toujours aussi palpable et un album encore plus heavy malgré 20 ans de carrière. Respect messieurs !

L'album commence par quelques arpèges en son clair et une ligne de guitare mélodique reprise en saturé pour une intro thrash dans la plus pure tradition. Ce qui saute aux oreilles, c'est le chant. Agressif, parfois scandé à plusieurs voix, il met clairement les choses au point tout en restant accrocheur! Musicalement la qualité des riffs est indéniable, ils sont travaillés et pensés de façon à toujours relancer l'intérêt du morceau. La section rythmique est monstrueuse et insuffle une dynamique grâce à de nombreux changements de rythmes tous plus efficaces les uns que les autres. La bête est lâchée !
D’ailleurs, les trois premiers titres montrent l’étendue du talent des musiciens. Les compositions fourmillent d’idées et d’enchainements incroyablement bien sentis, comme dans "Le prix à payer" qui ne baisse pas d’intensité, grâce à l'insertion de parties très courtes proches du death et du black, ce qui ajoute un grain de folie à l'ensemble! On est à peine au deuxième titre que l’on est déjà KO debout! Les apports issus d'un métal plus extrême sont une réussite puisque les micro-cassures au sein d'un même passage surprennent et relancent à chaque fois l’intérêt. Idem pour les chants scandés façon "hardcore" que l'on retrouve sur « Etat Brute » ou « A la Vie à La Mort ». Enfin, les parties de solo arrivent encore à faire monter l’intensité d’un cran tout en étant mélodieux, belle prouesse!
Dernier titre de ce trio magique, « Enragé » possède une colère proche de l’esprit punk avec sa batterie ultra présente qui enchaîne blast beats et rythme rapide appuyé uniquement sur le couplet par une voix possédée, enragée ! Les guitares sont incisives et il se dégage un sentiment d’urgence qui prend aux tripes, c’est l’exemple même de la chanson qui met le feu au mosh pit !

En parlant de sentiment d’urgence, deux compositions rejoignent « Enragé » : L’excellente « Cada Loco Con Su Tema » avec son couplet soutenu et son pré-refrain à la noirceur entêtante sur des paroles qui nous rappellent qu’il faut vivre plutôt que de subir. Une de mes chansons favorites de l'album et l'une des meilleures du genre qu'il m'ait été donné d'entendre depuis bien longtemps!
« Rage de Vivre » possède un riff dont la progression donne un aspect grave et dramatique au couplet, ambiance renforcée par un refrain hurlé comme un dernier appel désespéré. Quelle claque!
L’album se clôt sur le puissant et génial titre éponyme qui part sur un faux rythme rampant avant de s'envoler vers un thrash plus véloce. Les voix frisent avec le hardcore, l'effet est hyper efficace et le refrain entêtant ne vous lâche plus. Cerise sur le gâteau, ce groupe techniquement au top, n’oublie jamais la musicalité, bravo!


« Etat Brute » est rempli de qualité et je n'ai qu'une petite remarque, la même que pour d'autres chefs d'oeuvres du genre d'ailleurs(Testament sur Gathering par exemple). Il ne comporte pas de plages plus contrastées ou lentes pour permettre aux brûlots d'exploser davantage, à l’instar d'un Pantera sur Great Southern Trendkill : Suicide Note part2 est d’autant plus sauvage que le contraste avec la ballade mélancolique et acoustique du Suicide part 1 nous éclate à la figure!
A part cela , ce disque est une pure merveille! De plus, pour tous ceux qui se sont ennuyés avec le Death Magnetic de Metallica ou qui trouvent que le thrash perd en puissance, « Etat Brute » est un excellent palliatif! Une oeuvre à la fois moderne et respectueuse des traditions made in Bay Area, un album d'une brutalité et d'une intensité comme on n'en fait plus vraiment de nos jours dans ce style. Rien que pour ça, Anonymus mérite d'être davantage sous le feu des projecteurs, il ne tient qu'à vous d'ouvrir la porte à la bête, vous ne le regretterez vraiment pas. "Etat Brute" est pour moi, le plus bel album de thrash sorti depuis bien longtemps!

4 Commentaires

8 J'aime

Partager
tonny16 - 31 Janvier 2012: J'ai bien aimé cet album. C'est qu'il est un plus bourrin que les autres, mais j'adore tout ce qui est bourrin, donc je suis comblé.
Deslo - 31 Janvier 2012: Cette album est vraiment dément et deviendra un classic album !
themetalrock - 10 Juin 2012: excellent album d'énergie brute et de rage primaire,j'aime le sentiment d'urgence et le coté massif et monolithique de l'opus quand à l'insertion d'un titre plus nuancé je trouve que ça casserai le ressenti primaire et animal aux abois de l'ensemble,une jolie découverte
krashno - 02 Novembre 2012: @Themeralrock, je comprends ton avis sur les morceaux plus lents qui cassent "la sauvagerie", c'est plus une remarque très personnelle, je préfère un ou deux titres plus nuancés ou calmes qui permettent de rendre les morceaux violents encore plus brutaux. Mais cela ne retire effectivement rien à l'excellente impression que me laisse cet album, qui tourne toujours autant dans ma platine!!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire