Enclosed

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Dreamaker
Nom de l'album Enclosed
Type Album
Date de parution 11 Mars 2005
Labels Arise Records
Style MusicalPower Metal
Membres possèdant cet album13

Tracklist

1. I Live My Own Life
2. Reverse Universe
3. Over the Edge
4. Living in Fear
5. The End of Your Suicide
6. Innocent Blood
7. W.W 666
8. Face to Face
9. Enclosed
10. Perfect Soul
11. Take Me Higher
12. Promised Heaven
Bonustrack (Japanese Release)
13. So Far Away from Home

Chronique @ Guardian

22 Fevrier 2005
Après un 1er album plutôt convaincant, Dreamaker, groupe espagnol composé de 3 anciens Dark Moor, revient avec Enclosed dans le but de conquérir l'Europe.

Malgré son fort succès en Espagne et au Japon, Human Device, 1er album du groupe, n'a pas su faire parler de lui, et ce malgré un travail acharné des musiciens de Dreamaker, enmené par Elisa C. Martin, pourtant réputée en France pour avoir non seulement été la frontwoman de Dark Moor, mais aussi des Français de Fairyland.
Vexés de ne pas avoir pu tourner dans toute l'Europe (surtout en France qu'elle apprécie tout particulièrement), les Dreamakers nous livrent maintenant Enclosed, bourré jusqu'à la gueule, et très énervé.

La 1ère réaction quand on envoie le cd est "mais bon sang, ils se sont plantés de groupe!!". En effet, alors que Human Device est du pur Dark Moor, Enclosed est sans conteste fortement influencé par... In Flames!!! Elisa passe une partie de l'album à chanter de façon beaucoup plus aggressive, et la double pédale de la batterie de Jorge est présente sur tous les morceaux. La puissance des intros de la plupart des chansons est déconcertante à la 1ère écoute. Mais malgré la violence que prend la musique de Dreamaker, elle n'en reste pas moins du heavy metal. Les 2 premiers morceaux "Live my own life" et "Reverse Universe" récapitule bien l'album et sont aptes à devenir de véritables hymnes. Alternant chant mélodique et aggressif, Dreamaker surprend par son évolution et nous scotche littéralement sur tout le long du cd tellement que l'ensemble sonne bien. " Over the Edge" rappelle étrangement le riff de "F(r)iend" de In Flames, et on ne peut s'empêcher de comparer le son du combo espagnol à celui des plus grand groupes de death mélodique suèdois durant tous les morceaux qui suivront. Alors que le chanteur du groupe Coilbox pousse la chansonnette sur quelques morceaux, la voix d'Elisa redevient mélodique voir même pop à certains moments ("The End of your Suicide", "Innocent Blood",...). L'intro de "W.W.666" ressemble beaucoup au "One" de Metallica. On notera aussi l'apparition d'Albert qui prendra maintenant le temps de chanter quelques phrases. On pourrait parler de cet album des heures tant il est varié et novateur par rapport à l'opus précédent.
On ne va donc pas s'attarder plus longtemps car, vous l'aurez compris, Enclosed est une vraie perle, un clin d'oeil aux influences du groupe, aussi diverses soient-elles, et est de ce fait un exemple d'ouverture d'esprit et de mélange des genres. Alors certe, il ne révolutionne pas le monde, mais on sent l'effort et le travail fournis pour se détacher de cette image de copie de Dark Moor, et cela mérite d'être gratifié. Ce cd ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais il suffit de l'écouter 2/3 fois pour que les riffs puissants et le chant envoutant d'Elisa ne nous sorte plus de la tête. La recette d'un grand album me direz-vous ; et vous avez raison. En tout cas j'ai complètement craqué. Reste a espérer que cet album puisse bénéficier d'un plus grand succès que le précédent et qu'on puisse enfin voir le groupe sur scène. C'est tout ce qu'on leur souhaite...

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Dreamaker