Eidetic

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Centripetal Force
Nom de l'album Eidetic
Type EP
Date de parution 20 Décembre 2017
Labels Xtreem Music
Style MusicalThrash Technique
Membres possèdant cet album0

Tracklist

1.
 Centripetal Force
 
2.
 Eidetic Memory
 
3.
 Death of a Marionette
 

Acheter cet album

Centripetal Force


Chronique @ LeMoustre

18 Décembre 2017

Think That

Centripetal Force (quel nom quand même ! Chacun pourra enrichir sa culture en allant rechercher la signification de ce terme barbare sur le net et épater ses potes/sa famille lors du prochain dîner de Noël) nous vient d'Italie, pays qui a vu apparaître quelques noms sympathiques dans le petit monde du thrashmetal européen (Ultra-Violence, Game Over, National Suicide pour les plus connus). A contre-courant de ce revival Bay-Area, le trio composé de Stefano Saroglia (guitares), Andrea Carratta (batterie), et du chanteur de Synaptik (metal prog Anglais), John Knight propose un techno-thrash tel qu'il se pratiquait à la fin des 80's, sous l'impulsion des Realm, Watchtower, Mekong Delta et autres Toxik. Sorti chez Xtreem Music, le label espagnol spécialisé en deathmetal, Eidetic est leur premier E.P. doté d'une pochette (bien dans l'esprit) futuriste et géométrique à la fois (le fameux triangle de Mekong Delta, comme par hasard).

Le titre éponyme possède une rythmique initiale solide et, rempli de contretemps dans ses riffs, rassure quant à la crainte de voir le combo caricaturer le micro-genre. Dès la fin de la première minute les fantômes réapparaissent (Toxik, Realm viennent à l'esprit immédiatement). Le tempo s'élève progressivement, et le morceau lâche les chevaux sans pour autant oublier un pont lyrique en son milieu faisant la part belle à l'organe de John Knight. Breaks inattendus, voix haut perchée, passages subtils et complexes sans être rébarbatifs, contretemps, soli de fou (à 4'42" sur ce premier titre, mais il y en a un peu partout tout au long du quart d'heure d'écoute) : tout nous ramène vers cette micro-scène qui eût son apogée à la toute fin des 80's. Ce n'est pas "Eidetic Memories" qui contredira cette première impression à l'écoute de ce E.P. (passage génial basse/batterie/solo à 1'20"). Ici c'est plus jazzy, empreint de rythmiques inhabituelles et mémorables. Le titre est en écoute sur le label, les intéressés peuvent se faire une idée de la chose aisément. Sans doute plus classique dans son développement, "Death of a Marionette", revient à des riffs plus agressifs, portés par les vocalises haut perchées de Knight (on aime ou on déteste, les similitudes avec Mark Antoni - Realm - sont évidentes). Le titre reste plus foncièrement thrash (quoique le break à 2'50", inattendu et efficace, surprendra facilement).

Souvent amenés avec un simple lead précédant les autres instruments tout en cassant le moment précédent, les riffs foisonnent et de nombreuses écoutes seront nécessaires pour retenir le développement de ces trois morceaux, oscillant autour des 5 minutes bien remplies. Pas bourre-pif pour autant, très aéré dans son propos général, avec quelques moments faciles d'accroches, Eidetic (à l'instar du retour de Toxik sous un format similaire) constitue une mise en bouche fort agréable avant, comme annoncé par le groupe et son label, un second E.P. à paraître d'ici quelques mois. Le format idéal pour une musique exigeante et subtile, sans doute, les 15 minutes passant ici sans y penser à une vitesse folle.

1 Commentaire

5 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Arioch91 - 20 Décembre 2017:

J'ai écouté un titre hier et ça me parait bien tordu ce truc.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Centripetal Force


Autres albums populaires en Thrash Technique