Ecce Lex

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
19/20
Nom du groupe Nostromo
Nom de l'album Ecce Lex
Type Album
Date de parution 2002
Style MusicalHardcore
Membres possèdant cet album89

Tracklist

1.
 Rude Awakening
 04:26
2.
 What's Up in Your Cryotube?
 02:02
3.
 Stillborn Prophet
 04:13
4.
 End's Eve
 01:35
5.
 Lab of Their Will
 04:01
6.
 Sunset Motel
 04:14
7.
 Pull the Pin
 01:14
8.
 Seeking an Exit
 03:56
9.
 Ecce Lex
 00:15
10.
 Feed the Living
 02:51
11.
 Turned Black
 01:47
12.
 Unwillingly and Slow
 03:11

Durée totale : 33:45


Commentaire @ snot

15 Mai 2005
Nos amis suisses sont partis enregistrer cet album en suède chez leur confrères de nasum et ils en ont ramener une véritable bombe. On frise la perfection, les 12 titres de cet album consituent un véritable condensé de brutalité sans graisse à l'etat pure, mais une brutalité intelligente, pour s'en apercevoir il suffit de tenter l'expérience. Et parlons en de cette expérience, cette galette ne vous laissera pas un moment de répis, à part peut-etre le petit larsen qui dure pas moins d'une minute sur "Rude awakening" pour commencer l'album. D'ailleurs ce larsen à sans doute pour but de nous lobotomiser avant de nous faire subir une trentaine de minutes de bonne boucherie, mais alors quel bonheur, du bon grind/hxc bien saccadé comme il faut. L'ensemble de l'album est excellent, cependant à mon opinion deux titres se dégage de l'album, il s'agit de "pull the pin" et "sunset motel". Le premier est en quelques sorte une démonstration de "comment tout arracher en 1 minute 14", c'est le morceau le plus violent de l'album. Le second Sunset Motel, constitue le morceau le plus accessible de l'album, le moment emotion, une petite merveille. On peut donc dire que le groupe est arrivé a maturité après les non moins excellents Eyesore et Argue. La seule critique que certains pourraient faire sur cet album concerne la voix qui est un peu en retrait par rapport au reste, mais à mon gout c'est plus qu'acceptable. La dernière remarque à faire concernant cet album est que le dernier titre, Unwillingly and slow, est une reprise de Blockheads. Avec Ecce Lex Nostromo s'impose dans la sphère de la musique extreme.

3 Commentaires

0 J'aime

Partager
Macfly - 02 Juillet 2006: Un condensé de violence hors du commun avec des riffs d'une rare technicitée. Nostromo est parvenu à méler les deux à merveille, ce qui est loin d'être une mince affaire.
J'aime autant vous dire que cet album vous recharge les batteries en un rien de temps! Du très bon boulot et un 19/20 bien mérité pour Eccelex


(petite remarque sur la chronique de très bonne qualité par ailleur, ce n'est pas du larcen qu'il y a sur "rude awakening" mais c'est la résonnance du glissement d'un doigt sur le bord d'un verre, chose au passage qui ajoute de l'originalité à l'intro de cet album)
Scoss - 09 Novembre 2010: Commentaire qui résume bien l'album. Très très bon album de Nostromo, violent mais intelligent.

Pour rebondir sur ce qu'a dit McFly, ce n'est ni un larsen ni un frottement de doigt sur le bord d'un verre mais un bol tibétain (dont le principe est quelque peu similaire à celui du doigt et du verre ;)). D'après le groupe lui même, c'est ce qu'ils ont eu le plus de mal à enregistrer sur ce disque.
krakoukass56 - 20 Mai 2011: Merci pr l'info du bol tibétain.
Seulement 2 comms pr cette énorme tuerie de Ecce Lex !
Un excellent compromis brutalité/technique comme précisé ci-dessus.
Je me serais tout de même arreté à 18, 19 là on attaque les classiques de chez classique.
Pour ma part les titres phare sont Rude Awakening, Stillborn prophet et Lab of their will.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire