Demonized

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Astarte (GRC)
Nom de l'album Demonized
Type Album
Date de parution 26 Fevrier 2007
Style MusicalBlack Mélodique
Membres possèdant cet album54

Tracklist

1. Mutter Astarte
2. God Among Men (ft. Nicolas Sic Maiis)
3. Demonized
4. Heart of Flames
5. Lost
6. Black Star
7. Lycon (ft. Attila Csihar)
8. God I Hate Them All
9. Queen of the Damned (ft. Henri Sattler)
10. Everlasting
11. Princess of the Dawn (Accept Cover)
12. Black at Heart (ft. Angela Gossow)
13. Everlasting/Outro

Commentaire @ foncc

28 Juin 2011

Les Grecs d'Astarte nous reviennent avec ce cinquième album studio qui est pour le moins prometteur. Nous avons droit une fois de plus à des changements de line-up. Hybris aux lyrics, Derkheta au synthé, un membre de session masculin pour la rythmique et le tout est bien sûr emmené par Tristessa qui assure les vocaux, la basse ainsi que les compositions. Dans le cd, on trouve quelques bonus multimédia, le clip de Mutter Astarte et des photos qui laissent à désirer, bref j'ai trouvé la présentation peu avantageuse si l'on oublie qu'il s'agit de nanas.
Pour cet opus, nous avons droit à des invités d'honneur comme sur l'album précédent où l'on avait droit à Shagrath, cette fois nous avons principalement droit à Attila de Mayhem, Angela d'Arch Enemy, Henrik de God Dethroned, ce qui présage du bon. Alors ici ne vous attendez pas à trouver du Astarte à l'ancienne mais l'évolution de Sirens en mieux, on sent l'aspect death présent mais n'oublions pas que Tristessa participe au projet death Insected. J'ai trouvé l'album bourrin avec un son très propre plutôt typé death mais toujours aussi mélodique, Tristessa garde son chant black qui plaira plus ou moins, on sent quand même ses limites avec le duo Angela Gossow. Lycon est une piste que j'aime beaucoup, petite intro d'un loup qui intriguera n'importe quel chat (testé) avec le chant torturé d'Attila. On sent bien cette puissance dans chaque piste où l'accent est mis sur la force brute plus que sur l'ambiance, mais il y a un aspect émotionnel qui s'en dégage. Cet album représente bien le black au féminin, Everlast en est un bon exemple. La concurrence devra faire fort pour nous proposer mieux.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire