Demise

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
13/20
Nom du groupe Nachtmystium
Nom de l'album Demise
Type Album
Date de parution 2004
Style MusicalBlack Avantgardiste
Membres possèdant cet album39

Tracklist

1. Intro
2. Solitary Voyage
3. Scorpio Incarnate
4. Ashes to Ashes
5. The Glorious Moment
6. Rise and Fall
7. Transmission Postmortem (Outro)

Chronique @ Nattskog

06 Septembre 2004
Nachtmystium n’en est pas à son premier album. Après trois albums passés très inaperçus, le groupe sort « Demise » sur le label Autopsy Kitchen Records…
L’introduction du CD peut faire penser qu’il s’agit d’un des disques les plus malsains de l’année… violons-celles sombres, tempo lent et très impressionnant, bref une entrée qui a tout pour plaire à un black metalleux !
Au premier véritable morceau, on reconnaît un son de guitare bien tranchant comme on aime, très burzumien, vraiment lent, malsain au possible… on voit que le groupe est pote avec Xasthur !
La construction des morceaux n’est pas inventive, mais elle est suffisamment bien faite pour que le groupe nous fasse réellement plaisir avec ses hymnes et la tristesse qui s’en dégage n’est pas feinte. Très froide, la musique fait penser à un mélange entre Nargaroth et « Filosofem » (pour la sonorité).
Les tempos sont lents, appuyés et changeants d’un morceau à l’autre. On a pas l’impression d’écouter toujours la même piste comme avec Nargaroth par exemple… Les guitares, tranchantes à la manière de Burzum font de ce disque un chef d’œuvre du genre « trou black », franchement malsain et assez inspiré, et surtout très personnel.
Certains riffs de guitares sont tellement plaintifs qu’ils engendrent plus une mélancolie sans fond d’où on ne peut ressortir que grâce à une corde salvatrice…
Le livret commence sur une note très charmante qui fera fuir les plus sensibles à ce genre de conneries : on y voit une photo de fosse commune (je voulais dire charnier, mais "fosse commune" illustre mieux la débilité de cette photo dans ce livret…). Bon bref, ceci prouve que nous sommes encore en présence d’un groupe NS…
Pas de paroles, très peu de remerciements, le livret comporte une photo de chaque membre (deux) et le tracklisting, qu’on ne peut connaître qu’en ouvrant le-dit livret.
Voilà voilà… un bon album si on ne s’attache qu’à la musique, vraiment très sombre (aussi sombre que la pochette le suggère… elle aussi très inspirée de Burzum d’ailleurs).
Il mérite son 16/20.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire