Delusion

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
12/20
Nom du groupe Forceout
Nom de l'album Delusion
Type Album
Date de parution 13 Avril 2013
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1. Intro
2. Use, ?o ?
3. Living in Lie
4. I Need Salvation
5. Lost Feel
6. Svincev? Kv?ti
7. The Same
8. In the Dark
9. Equilibrium
10. Not My Delusion
11. Outro

Chronique @ Eternalis

17 Juillet 2013

Sachons être patient [...]

Il faut que jeunesse se passe dit-on. Cependant, avouons que dans certains cas, c’est cette si indispensable jeunesse qui parvient à bouger les choses et secouer les a priori. Lorsque l’on se retrouve avec le disque d’un groupe comme Forceout, dont la moyenne d’âge doit se situer entre 18 et 20 ans (les types paraissent si jeunes qu’ils semblent encore lycéens), on doit bien admettre que certains se bougent suffisamment pour proposer un résultat professionnel dès le début de leur carrière et, au final, même dégoter un contrat discographique (bien que confidentiel).

Évidemment, peu ou pas de surprise à l’écoute de ce heavy death racé et très mélodique, dans la pure lignée suédoise (In Flames, Dark Tranquillity, At the Gates…) autant dans le son que dans les compositions. "Yce", le premier titre, dégage en soi une grande maturité dans le son et l’interprétation bien que tout puisse sembler téléphoné et affreusement peu original. Les riffs sont sensiblement râpeux mais jamais trop, les mélodies sont très en avant dans le mix et dégoulinent de fluidité pendant que les vocaux trouvent leur influence chez Anders Frìden et Alexi Laiho pour les intonations un poil plus black. Bref, nous sommes en terrain archi connu mais face à un si jeune âge et une relative inexpérience, il faut avouer que le rendu est plutôt bon. Techniquement, les ukrainiens sont très bien en place et la netteté du son (bien qu’il soit impersonnel) leur permet de dégager une puissance certaine et une efficacité relative.

En revanche, visuellement, le groupe devra inéluctablement faire des efforts, autant pour donner un successeur à l’horrible artwork du disque, aussi cliché que graphiquement laid, que dans l’ambiance générale des photos qui elles, souffrent d’un manque évidemment de maturité et de savoir-faire. Forceout tombe dans le facilité, comme parfois musicalement, notamment sur les compositions plus lentes qui sentent la naphtaline à plein nez tant ce n’est pas naturel. "I Need Salvation", partagé avec un chant féminin, multiplie les stéréotypes (lignes de chant, lead mélodique, refrain gnan gnan…) bien que le groupe essaie de proposer des émotions et des paysages musicaux variés pour ne pas ennuyer l’auditeur. Pari pas complètement réussi puisque la sauce ne prend jamais réellement même si notre indulgence permettra de ne pas être entièrement négatif avec le combo. "Cbuhuebï Kbitu" tente même de s’aventurer dans des travées plus progressives mais, là encore, les ukrainiens ne maitrisent pas vraiment leur sujet, en comparaison de titres plus directs et simples tels que "The Same" (et son riff à la Children of Bodom) qui s’accélère de plus en plus jusqu’à en devenir presque un tube, ou encore "Not my Delusion" qui arrache un peu plus que le reste pour terminer l’album comme il se doit.

Très clairement, Forceout a encore pas mal de chemin à parcourir mais il y a bien des artistes qui aimeraient, à cet âge, pouvoir afficher une telle dextérité et cette capacité de composition. Certes, le mimétisme avec leurs influences sont parfois trop présentes mais il est certain que ces jeunes musiciens sauront s’en détacher avec le temps pour proposer quelque chose de plus personnel et intime. Sachons être patients et donner la chance à un groupe qui, s’il n’est pas encore à maturité, devrait être mûr d’ici un ou deux albums.

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
AlonewithL - 17 Juillet 2013: La pochette est à vomir. ça ne donne aucunement envie de poser l'oreille dessus.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Forceout