Deathcult Barbaric Hell

Liste des groupes Black Metal Ampütator Deathcult Barbaric Hell
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Ampütator
Nom de l'album Deathcult Barbaric Hell
Type Album
Date de parution 14 Août 2007
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album17

Tracklist

1. Rape, Kill, Annihilate
2. Gutterslut
3. Sarin Death Vengeance
4. Obliteration
5. Massacre Bloodhate
6. Slaughter of the Innocent
7. With Hate
8. Extinction Deathmarch
9. Complete Butchery
10. Feasting on Vermin
11. Creed of Persection

Acheter cet album

Ampütator


Chronique @ enthwane

26 Octobre 2010
Cradingue, vous avez dit cradingue ?

Ce disque d'Ampütator empeste à lui tout seul. A peine enfilé dans votre mange-disque, l'odeur de putréfaction humaine se répand dans la pièce, imprégnant les murs et les textiles, pour ne partir que difficilement. Tout au long des titres composant ce panzer, l'auditeur navigue, nauséeux, dans une tourbière de riffs tranchants comme des lames, de rythmes de batterie écrasants, et d'une voix possédée, proprement inhumaine.

Si je devais résumer l'écoute de ce disque, au niveau de la perception ? Hmm, ce serait comme le doux son du craquement des vertèbres d'un homme passant sous les chenilles d'un tank. "L'odeur du napalm au petit matin". La dévastation et les terres brûlées, l'odeur légèrement caramélisée de la chair humaine brûlée. Ces métaphores guerrières trouvent particulièrement écho dans les nombreux samples qu'Ampütator emploie au cours de ce "Deathcult Barbaric Hell" : tantôt des paroles de soldats, tantôt des bombardements. Bienvenue dans le monde réel, celui ou les hommes s'entretuent pour des motifs flous.

La production, grésillante et hésitante, s'apparente à un brouillard de guerre. L'atmosphère qu'elle dégage ajoute encore au malsain du Black Metal sans compromis pratiqué par le groupe. Le politiquement correct ? Connaît pas. Ampütator apelle au massacre, à la haine de son prochain, à l'homicde et au génocide. Cette incorrection est, selon moi, à mettre en parallèle avec la production très "raw" de ce disque : il n'est pas question de studio d'enregistrement high-tech ou de son aseptisé. Pas besoin d'armes superflues pour arriver ou nous voulons aller, n'est-ce-pas ?

"Rape, Kill, Annihilate", "Massacre Bloodhate", "Extinction Deathmarch" sont autant de pièces intenses, de par leur violence et leur absence totale de correction. Pas de textes poétiques, seulement les récits sanglants de l'avancée inexorable du commando Ampütator. Alternant blast beats, roulements martiaux et lignes de guitares implacables, les titres de ce disque et leur paroles respectives forment un véritable ensemble, indissociable.

Quid d'influences NS ? Ne cherchez pas, le groupe ne semble pas avoir d'affinités politiques particulières. Ni raciste, ni racialiste, "Deathcult Barbaric Hell" ne fait aucune distinction entre races ou origines : l'humain n'est bon qu'à rôtir dans un enfer de métal noir.

C'est un voyage dont l'auditeur ne ressort pas indemne, mais chamboulé par tant de haine contenue dans un simple disque. Comme si mille bouches hurlaient de douleur en choeur. Nauséeux, la tête embrumée par les images toutes plus abominables les unes que les autres provoquées par les écoutes successives, je retire le disque de ma platine, les membres engourdis par cette descente aux enfers. Ampütator aura réussi la prouesse de captiver l'auditeur, dans une sorte de curiosité morbide dont on ressort gêné.

"Deathcult Barbaric Hell" fait ressortir les pulsions meurtrières que nous avions enfoui au plus profond de notre âme. Avec de simples instruments, Ampütator nous évoque le plus noir paysage de guerre. Et rien que pour ça, j'applaudis des deux mains.

6 Commentaires

6 J'aime

Partager
enthwane - 26 Octobre 2010: Ces sous-dénominations sont assez ridicules je trouve, comme le "war black metal". Mais totalement d'accord avec toi sur le fait que ce disque est terrifiant..
Kairos - 27 Septembre 2011: @enthwane : très bonne chronique déjà.
Tu te l'es procuré où ?
enthwane - 28 Septembre 2011: eBay ! Et merci pour le compliment.
Kairos - 28 Septembre 2011: Ok merci confrère.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire