Dark... Cold... Grim...

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Northwind Wolves
Nom de l'album Dark... Cold... Grim...
Type Album
Date de parution 20 Décembre 2017
Style MusicalBlack Symphonique
Membres possèdant cet album6

Tracklist

1.
 Dark Skies for Black Sorcery
 02:53
2.
 Specters in the Funeral Mist
 04:01
3.
 Cold-Hearted Kings of the Occult
 03:40
4.
 Light Last before the Frozen Darkness
 04:00
5.
 Foul Wolves and Black Magic
 02:05
6.
 Entrance to the Dark Universe
 03:02
7.
 Majestic Fog on the Everlasting Mountain
 03:28
8.
 Chamber of the ShadowLord
 03:24
9.
 Celestial Extinction
 04:10

Durée totale : 30:43


Chronique @ Matai

01 Fevrier 2018

Une sortie vivante, à l'énergie communicative

Voici venu le retour Californiens de Northwind Wolves, ceux qui se sont designés un logo magnifique en forme de loup. En 2013 ils s'étaient faits remarqué avec leur première sortie "Astronomy" dans un style death/black néoclassique parlant aux amateurs de Children Of Bodom, Kalmah ou Wintersun. C'était virevoltant et ultra mélodique et même si ça ne manquait pas d'idées, on sentait que ces Américains tentaient de recopier le style finlandais. Sauf que cette fois-ci, la bande de Noor et Astaroth ont décidé de s'orienter vers un black mélodique symphonique plus diabolique. Finis les éléments néoclassiques, finie la Finlande, on reste tout de même dans des contrées froides et sombres nommées Norvège et Suède.

Les plans death metal s'absentent quasiment pour de bons pour laisser place à un riffing typiquement black metal. Trémolos, arpèges caractéristiques...les mélodies nous parlent dès l'introduction de "Dark Skies for Black Sorcery" qui n'est pas sans évoquer un mix Dimmu Borgir / Apostasy / Dissection. Les guitares chantent, accompagnés d'un chant black communicatif et de claviers/piano assez old school. Il y a une sympathique ambiance 90's / début 2000 qu'il est difficile de retrouver dans les formations actuelles, soit trop techniques, soit trop pompeuses. Ambiance que l'on retrouve dans la suite des titres avec notamment "Specters in the Funeral Mist" avec ses petites touches Emperor, et son côté proggy. La batterie est d'une efficacité saisissante et l'osmose entre guitares / claviers très intéressante.

Les Californiens respectent bien le titre de leur opus. C'est froid, sombre et sinistre à souhait, et l'auditeur est très rapidement immergé dans cet univers. Il n'y a pas vraiment de surprises dans l'enchaînement des mélodies et des riffs, très typiques du style, mais c'est tellement efficace, sans répit, bien fichu et puissant qu'on adhère à 100%. On retrouve un "Last Light Before the Frozen Darkness" avec un final magnifique, mais aussi un "Entrance to the Dark Universe" à la Naglfar plus brute de décoffrage, plus incisif et plus thrashy, dans lequel les claviers renforcent, à petite dose, le côté sombre et venimeux. Un "Majestic Fog on the Everlasting Mountain", réminiscent du passé néoclassique du groupe, nous offre sans doute les mélodies les plus belles et majestueuses de l'opus. Et que dire des éclats de férocité d'un "Celestial Exctinction" avec son atmosphère abyssale.

S'il est de plus en plus difficile de se laisser pleinement convaincre par un album de black symphonique à l'heure actuelle, Northwind Wolves a le mérite de concocter un "Dark Cold Grim" particulièrement vivant, ambiancé et à l'énergie communicative. Il reste assez old school dans son approche, avec une technicité bien dosée et des claviers pas spécialement grandiloquents qui relèvent une ambiance très norvégienne (old Dimmu Borgir, Emperor, Old Man's Child...). Les mélodies sont une grande force, véhiculée par des guitares et des claviers maîtrisés. Une très bonne sortie en la matière !

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Northwind Wolves