Cornerstone of the Macabre

Liste des groupes Death'n'Roll Phazm Cornerstone of the Macabre
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Phazm
Nom de l'album Cornerstone of the Macabre
Type Album
Date de parution Septembre 2008
Style MusicalDeath'n'Roll
Membres possèdant cet album49

Tracklist

1. Love Me Rotten (Love Me True)
2. The Worm on the Hook
3. Damnation
4. Strange Song
5. Welcome to My Funeral
6. The Old Smell of the Meat
7. Mucho Mojo !
8. The End
9. Necrophiliac
10. Damage Inc
11. Adrift

Chronique @ eulmatt

30 Novembre 2008
En toute bonne foi, je ne peux laisser la seule chronique de Julien laisser installer cette impression amère, qui risque de dissuader plus d’un lecteur d’investir dans le dernier Phazm.
Bien entendu, j’entends bien la formidable impression laissée par Antebellum, l’un de ces disques qui fait regonfler le torse de bon nombre de metalheads franchouillards, ravis d’entendre qu’en France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées, d’autant plus côté metal.
Mais que diable, puisque l’on est parti sur une comparaison discutable, suis-je donc le seul à remettre en cause les louanges adressées à un Gojira pour un The Way Of All Flesh (qui risque de rester longtemps dans l’ombre de son brillant prédécesseur), de la même façon que cette tendance incompréhensible à juger The End4" data-toggle="tooltip" data-html="true" data-title="
Phazm
Cornerstone of the Macabre
">Cornerstone of the Macabre comme une simple stagnation des Lorrains ?

Et bien dussé-je être le seul à encenser Phazm pour son dernier effort, je ne me défilerai pas.

N’y allons pas par quatre chemins : la musique de Phazm n’a rien perdu de cette impayable personnalité, cette sorte de death’n roll aux relents poisseux de stoner, capable de groover comme personne, tout en gardant cette forme de second degré cynique et glauque. Rendez-vous sur The Old Smell Of The Meat pour s’en rendre compte.
Toujours cet univers américain qui émane d’un Adrift massif mais révélant des touches bluesy du meilleur effet, sans parler de la furie blues-rock de Mucho Mujo (avec en prime des soli plein de classe) ou de la balade du poor lonesome cowboy impayable (Strange Song).

Mais bien loin que de contenter de nous resservir le même plat, avec Cornerstone, Phazm alourdit un peu plus son univers, lui donnant un cachet mortuaire prégnant qui rompt d’une certaine façon avec le caractère outrageusement « barré » de son prédécesseur. Et c’est sur ce point précis que selon moi, Phazm apporte quelque chose de neuf et ne regarde pas dans le rétroviseur.

De l’écrasant (et « Gojiresque » de par son intro, ou plutôt « Morbidangelesque » pour être plus juste) The Worm of The Hook qui affiche une atmosphère suffocante qui pue la mort à des kilomètres, au funèbre Welcome To My Funeral, qui a la bonne idée d’aller chercher une ossature doom du meilleur effet, le disque dissipe rapidement l’illusion donnée par le death n’roll sautillant de Love Me Rotten (bien agréable par ailleurs même si son esprit n’est pas représentatif du disque).
Le cynisme est toujours là, mais au fil des écoutes s’installe surtout un brouillard poisseux et funèbre, émanant du riffing basique et spontané de compositions imparables. Cet univers suintant vous colle aux oreilles et ne s’en détache plus…vous collant un bourdon désespéré (The End et Necrophiliac), et même la reprise de Metallica (Damage Inc), aussi spontanée que le reste des compos, ne vous change pas les idées sombres.

En fait, j’ai compris pourquoi ce disque m’a accroché de la sorte…au sortir de tous ces albums guidés par la surenchère du plus vite, plus fort, plus technique, Phazm offre une oasis de spontanéité, sous sa forme nonchalante, ce son un poil crasseux mais tellement organique, ses compositions erratiques, son respect des racines du rock et du blues…car à chaque note, la mort rôde et le désespoir règne, discrètement, sans effusion ni démonstration.

Dernière phrase du livret: « No keyboards, triggers, virtual shit and any bitches make-up on this record »…

Certains groupes obnubilés par la forme et ayant oublié l’essentiel devraient prendre de la graine de ce trio infernal, qui sait pourquoi jadis on a baptisé ce style « métal de la mort ».

4 Commentaires

7 J'aime

Partager
eulmatt - 30 Novembre 2008: Désolé miss, ça te fait mal aux yeux, mais "Dussé-je" c'est la bonne orthographe !
BEERGRINDER - 01 Décembre 2008: Je n'aimais pas trop les albums précédents, leur Death'n'roll c'est pas mon truc, j'essaierai celui-ci on verra...

Pour la petite histoire, on devait jouer avec eux l'an dernier et ils ont du annulé le déplacement à Clermont.
ArchEvil - 10 Décembre 2008: De ce groupe, je retiens juste Hate at First Seed, avec son groove ultra-lourd, ses explorations rock'n roll des plus agréables, et oui comme tu dis, parfois un côté bluesy à réveiller un mort. Sans doute devrais-je m'intéresser à la suite de leur discographie.

He ouais, en France on a pas de pétrole mais on a des idées... en Pologne on a pas de pétrole mais on a pas de pétrole.
FBD5367 - 22 Juin 2011: Suis en retard de 3 ans mais qu'importe !
Cet album est magnifique, avec, comme signifié dans la chronique, une atmosphère d'Amérique profonde avec ses bouseux tarés.
Quand j'écoute ce CD je pense au film "Délivrance".
Nous avions joué avec eux en 2006, nous les avions fait venir pour les 30 ans de notre guitariste, puis nous les avions fait revenir en octobre 2008 avec Sadus ; quand je pense qu'alors Pierrick m'avait dit que leur future séparation n'était qu'une rumeur...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Julien

16 Octobre 2008
Le parallélisme avec le nouveau Gojira va me permettre de faire une intro qui semble t’il sera simple a comprendre. Gojira sortait d’un album énorme et se devait de nous faire une tuerie c’est fait. Phazm sortait d’un album énorme et se devait de nous faire une tuerie, ce n’est pas fait. En réalité cet album est bon mais juste bon ce qui au vu des espérances placées dans ce troisième album est trop peu. Difficile de dire du mal d’un disque qui est bon, disons pour faire simple que sans l’ombre des deux précédents il y aurait eu un excellent album, comme quoi tout est relatif…..

Il faut dire que le disque s’ouvre sur l’assez moyen « Love Me Rotten (Love Me True) ». J’avoue que ce titre m’a fait bien rire mais ça s’arrête là donc vite vite du vrai Phazm. Il aura fallu attendre le troisième titre pour pouvoir enfin en prendre plein les oreilles. On retrouve enfin ce qui a fait la réputation du groupe. Du bon rock’n roll crade avé des pointes de jazz. « Damnation » porte donc bien son nom, il nous transpose enfin vers quelque chose d’autre. A mais tient ou est donc passé ce coté Harmonica ? Il faut attendre la fin de « Welcome To My Funeral » pour en avoir un peu. En revanche il ne faut pas bouder notre plaisir de retrouver des titres comme « Strange Song ». Titre tout calme et acoustique. Il aurait peut être fallu le mettre un peu plus loin dans la liste des titres mais bon….. Vraiment cool au coin du feu. « The Old Smell Of The Meat » permet bien de se décrasser les cervicales avant la pièce maîtresse de cet album « Mucho Mojo! ». Nous avons une ambiances très cow-boys avec un excellent mixe entre clean et distorsion, un chant énorme de Pierrick. C’est le mega tube de ce disque qui pourrait presque a lui tout seul justifié l’achat de ce disque. La brutalité brute de pomme est bien là aussi avec « The End ». Efficace au possible !!!!! Tient Damage Inc mais ce n’est pas un titre de Metallica dit moi ? Et bien ci c’est belle et bien une reprise. A mon avis ce titre va diviser les avis. Pour ma part je ne le trouve pas génial. L’intro est vraiment bien, la rythmique assez solide mais les soli ne sont vraiment pas terribles. En ce temps la Kirk savait encore faire des soli techniques. Bref je préfère la version de Chimaira.
Pierrick apporte énormément au niveau du chant et il y un mieux a niveau de la propreté des soli. Mais est-ce vraiment l’effet recherché de faire du propre…. La question reste en suspend a vous de voire, pour ma part j’aime moins. En revanche la basse a toujours un son bien roots et ça j’adore. Le groove des premiers albums est toujours présent et ça aussi j’adore. La production des Francis Caste est vraiment excellente, c’est un peu notre Tue Madsen a nous.
Au final mais qu’il y a-t-il de moins bien (hormis les deux premiers titre que je ne trouve pas super) ? En réalité ce disque est bon mais je trouve dommage que le groupe se soit un peu écarter de l’esprit de Antebellum Death N' Roll que j’avais adoré. L’effet de surprise n’est plus et le poids des deux albums précédents pèse de trop sur ce disque. Si vous découvrez le groupe avec Cornerstone of the Macabre le retour aux sources ne sera que meilleur.

Un bon album mais qui ne vaut donc pas ses prédécesseurs. Après a savoir quel est votre degrés de tolérance, le mien me pousse a retourner vers le second opus mais cela reste totalement personnel.

5 Commentaires

4 J'aime

Partager

 
theblackbeast - 16 Octobre 2008: Difficile de réussir à refaire un album du niveau de Antebellum Death'N Roll ! Je n'ai pas encore écouté ce nouvel opus mais je pense me le procurer pour voir ce que Phazm a à nous offrir.
Au moins avec cette chro je n'aurai pas de surprises à trouver Cornerstone Of The Macabre moins percutant que son grand frère !
ArchEvil - 17 Octobre 2008: Je n'ai écouté que Hate at First Seed et déjà là, Phazm me semblait toucher le sommet. Je ne m'intéresserais pas à cet album, en revanche, je m'essaierais à Antebellum vu ce que ces bonnes gens en disent.
iliketovomitvomit - 07 Mai 2010: jai l'impression que mucho mujo est une chanson super connue, pas seulement dans le metal mais en général...je me trompe?
FBD5367 - 24 Juin 2011: Oui et non. À moins que quelque chose m'ait échappé, leur Mucho Mojo est un morceau original. Cependant il existe un tas de "Mucho Mojo", notamment pour les dance-floor, c'est un titre souvent employé.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire