Contraires

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Mypollux
Nom de l'album Contraires
Type Album
Date de parution 23 Octobre 2006
Style MusicalNéo Metal
Membres possèdant cet album71

Tracklist

1. Ego
2. Chrysalide
3. Qui Dort Dîne
4. Jeu
5. Ubiquité
6. Paraffine
7. Coffre à Souhaits (Intro)
8. Coffre à Souhaits (ft. Joe of Gojira)
9. Lettre à ma Bulle
10. Contrego
11. Par Défaut
12. L'Or et le Coton
13. Notre Nouveau Monde
14. Mon Lit à Baldaquins

Chronique @ Auriga

11 Décembre 2006
Mypollux avait déjà fort bien commencé avec le premier Album “Trouble Amarante”, malgré qu’il comporte pas mal de défauts, notamment vocalement, ceci dit excusables par la qualité des autres musiciens ; ce nouvel album a de quoi satisfaire plus d’un amateur…

Lussi s’occupant de la voix du groupe, travaillait durement pour faire le premier album, mais ça ne suffisait pas, et c’était cinglant. Malgré cela et de la façon dont elle chantait (c’est-à-dire tout naturellement) on pouvait l’excuser, en espérant que le nouvel album soit corrigé de ce défaut malgré tout majeur. Et bien nous fûmes exaucés ! Même si la gamme de sa bande passante, surtout au niveau de l’aiguë, fut réduite. D’ailleurs on peut remarquer qu’elle a légèrement muée par rapport à l’album d’avant.

Textuellement, c’est assez bien coordonné, notamment sur « Notre nouveau monde », ou chaque syllabe de fin de vers est suivie par la première syllabe du vers suivant.
Le groupe nous gratifie de quelques moments calmes comme dans « Contrégo » qui suit « Toc-toc » de l’ancien album.
Malgré tout, « Chrysalide» qui semblait être bien engagé au départ est un peut trop répétitif, et le riff de guitare na pas exactement le son si bien interprété dans les autres titres que l’ont aurait voulu.

Au niveau du style de musique, le groupe se place bien dans le Pop-Core, voire Power Pop (et non Nu-Metal). Il a à la fois les influences de Rita Mitsouko (vocalement) mais aussi de pas mal d’autres groupes de rock/métal et de pop; leur style de musique est finalement difficile a cadré. La voie de Lussi est vraiment départagée du groupe, et forme un monde à part qui essaye de s'immiscer dans la ribambelle de riffs et de basses, et cela s’accorde assez bien, même si nos oreilles ne sont, au premier abord, pas habituées a ce type de mélange, le deuxième album est tout de même beaucoup plus abordable que le premier.

Gageons que, pour le dernier titre, « Notre lit a baldaquins » illustre bien l’image du groupe, vif, reposant, mais très énergétique en même temps, avec une touche de musique douce et enfantine, et c’est bien ce que le groupe sait faire de mieux.

0 Commentaire

4 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire